Démarches

Crédits photo Espace Volontariats Vietnam

Prendre connaissance du pays de destination

Les conditions de vie et de sécurité sont différentes de votre pays d’origine, il est donc essentiel avant tout départ en mission à l’étranger de prendre connaissance de votre pays de destination. Cela vous permettra de partir dans les meilleures conditions possibles.

Comment ?

Passeport et Visa

  • Vous devez être en possession d’un passeport encore valable pendant 6 mois minimum et éventuellement d’un visa d’entrée.
  • Vérifiez vous devez obtenir une autorisation de séjour ou pas, un visa d’entrée ou pas. Si vous êtes étranger et résident en France, vérifiez la date de validité de votre titre de séjour pour ne pas être bloqué une fois de retour en France.

Comment ?

En règle générale, c’est à vous de gérer les formalités consulaires.
Les délais d’obtention du visa varient d’un consulat à un autre, anticipez ces démarches dès que possible.

Passeport :

Si vous êtes de nationalité française, vous pouvez faire la demande auprès d’une mairie ou d’une préfecture.

Si vous êtes à l’étranger, rendez-vous auprès de l’ambassade de France de votre pays de séjour.

Visa :

Pour obtenir un visa d’entrée, il faut vous renseigner auprès de l’ambassade du pays de destination. Choisissez un visa en fonction de vos besoins (durée du séjour et avec une ou plusieurs entrées). Si vous partez avec une organisation, prenez contact avec elle pour connaître les formalités à suivre.

Santé

Etat de santé 

La visite médicale est vivement recommandée et parfois même exigée par certaines organisations avant tout départ à l’étranger.

Le bilan médical permet de faire un point sur votre état de santé et de prendre des dispositions nécessaires en cas de besoin. Cette formalité est avant tout pour soi.

Certains vaccins sont parfois exigés par les autorités locales, veuillez vous conformer aux exigences du pays.

Comment ?

  • La visite médicale est à faire auprès de votre médecin traitant. Certaines organisations vous communiqueront une liste d’examens médicaux et de vaccins à faire, munissez-vous de celle-ci.
  • Pour connaitre les vaccins obligatoires ou conseillés, renseignez-vous auprès d’un médecin ou d’un centre de vaccinations : le Centre Pasteur ou le Centre Air France
  • Consultez le site des Espaces Volontariats, qui indique chaque spécificité sanitaire et les contacts indispensables des pays d’action.
  • Téléchargez : le livret : La Santé du Volontaire et les fiches santé particulières, notamment la fiche 12 sur la pharmacie personnelle à prévoir.

Couverture santé 

En séjournant à l’étranger, vous n’êtes pas à l’abri d’une maladie ou accident. Il est donc important d’avoir une couverture santé même en cas de court séjour.

Les risques à prévoir lorsque l’on part à l’étranger dépendent de votre statut, de la durée et de la nature de votre mission. En principe, il faut prévoir les risques de maladie ou d’accident.

Vérifiez auprès de l’organisme avec laquelle vous partez car bien souvent, une assurance est prévue à cet effet. Si ce n’est pas le cas, prévoyez une assurance pour les risques : maladie, accident, responsabilité civile, rapatriement sanitaire.

Comment ?

  • Si vous partez pour une longue période, la Caisse des Français de l’Etranger (CFE) est l’organisme de sécurité sociale qui vous permettra d’avoir une assurance complète et de garder le lien avec la sécurité sociale française mais qu’il faudra compléter par une assurance complémentaire.

Et aussi pour les VSI

Obligations de garanties par votre structure d’envoi :

  • Maladie (incluant mutuelle), maternité, invalidité,
  • Accident du travail ou maladies professionnelles
  • Assurance vieillesse
  • Rapatriement sanitaire
  • Responsabilité civile

Et pour vos ayants droit, les risques :

  • Maladie (incluant mutuelle), maternité, invalidité,
  • Rapatriement sanitaire
  • Responsabilité civile

L’association se charge de votre affiliation. Toutefois, vérifiez cette formalité. En principe, vous êtes affilié pour le régime de base de la sécurité sociale ainsi que l’assurance vieillesse auprès de la CFE. Le reste des prestations est en fonction de l’association avec laquelle vous partez.

Formalités :

  • Rendre son logement si l’on est locataire,
  • Informer les différentes administrations : votre Caisse d’allocation familiale, votre administration fiscale, votre banque,
  • Résilier ou suspendre votre mutuelle,
  • Suspendre vos droits chômage,
  • Démissionner de votre emploi pour partir en mission de volontariat d’une année minimum est un motif légitime de licenciement,
  • Demander votre permis de conduire à l’international

En fonction de votre situation, pour justifier vos éventuelles démarches administratives, vous pouvez demander une attestation auprès de l’organisme agréée avec laquelle vous partez en mission de volontariat.

Quelques conseils

Pour ne pas oublier certaines démarches une fois sur place, établir une check-list des choses à faire une fois sur place :

  • Pensez à vous enregistrer auprès du consulat de France à l’étranger pour plusieurs raisons :
  • Faciliter les démarches administratives,
  • Obtenir des informations du poste consulaire (sécurité, évènements etc.)
  • Le ministère des Affaires étrangères a créé l’application ARIANE qui permet à tous les français en voyage ponctuel d’être informé en cas de crise politique ou de catastrophe naturelle,
  • Vous pouvez aussi vous rendre à l’Espace Volontariats de votre pays de destination,
  • Si vous partez pour une longue période, vous aurez sûrement des démarches à effectuer localement pour prolonger votre séjour. Informez-vous auprès de l’association avec laquelle vous partez les documents à prévoir ou susceptibles d’être demandés par les autorités locales :
  • Extrait de casier judiciaire,
  • Copie intégrale de l’acte de naissance,
  • Copie de votre carte d’identité,
  • Copie de votre passeport en cours de validité
  • Quelques photos d’identité
  • Carnet de vaccinations à jour

Si vous emportez du matériel (photographique, informatique…) avec vous, pensez à prendre votre ou vos factures.