EUAV - EU Aid Volunteers

Crédits photo : Union européenne

Pour qui ?

L’initiative EU Aid Volunteers s’adresse aux :

  • Citoyens de l’Union européenne,
  • Résidents de longue durée d’un Etat membre de l’Union européenne,
  • Citoyens de pays candidats à l’entrée dans l’Union européenne, de pays potentiellement candidats, ceux issus des pays concernés par la politique européenne de voisinage ainsi que ceux provenant de l’Espace économique européen, qui pourront être candidats si leur pays d’origine signe, à ce sujet, un accord bilatéral avec l’Union européenne1,
  • Non-résidents de l’Union européenne pour réaliser du volontariat en ligne,
  • Citoyens originaires de pays qui accueillent des volontaires européens pour des activités de renforcement des capacités locales.

Le candidat doit avoir au moins 18 ans. Il n’existe pas de limite d’âge supérieure.

L’initiative recherche des profils très variés. Une expérience préalable dans le volontariat n’est pas nécessaire. Néanmoins, si le poste requiert des compétences précises, elles seront spécifiées dans la description de la mission.

Pourquoi ?

L’initiative, impliquant de nombreuses organisations, permet de renforcer les capacités des organisations d’accueil, à préparer les communautés aux crises et favoriser leur réhabilitation. Les projets sont fondés sur les besoins des organisations d’accueil.

Intérêts pour le partenaire d’accueil

  • Renforcer sa capacité de gestion des catastrophes,
  • Construire des projets humanitaires adaptés, à partir de besoins identifiés,
  • Renforcer les capacités du personnel et des volontaires locaux,
  • Consolider et/ou créer de nouveaux partenariats.

Intérêts pour le partenaire d’envoi

  • Mobiliser des volontaires sur des projets humanitaires de déploiement et de renforcement des capacités2,
  • Partager des bonnes pratiques sur les procédures d’identification, de sélection, de préparation, de gestion, de déploiement des candidats volontaires et des volontaires,
  • Améliorer son expertise sur ces questions,
  • Consolider et/ou créer de nouveaux partenariats.

Intérêts pour le volontaire 

  • Avoir l’opportunité de s’engager sur le plan humanitaire,
  • Exprimer sa solidarité envers des communautés vulnérables face aux catastrophes,
  • Renforcer la citoyenneté européenne en participant à une expérience réunissant des volontaires de toute l’Europe.

Comment ?

Quels domaines d’intervention ?

  • Développement organisationnel et le renforcement des capacités,
  • La gestion de projets,
  • L’aide à la gestion des risques de catastrophes,
  • L’alimentation et la nutrition,
  • L’eau et l’assainissement.

Quels types de projet ?

  • Activités de renforcement de la résilience3 et de gestion des risques de catastrophe dans les pays vulnérables, fragiles ou affectés par les catastrophes et les crises oubliées ;
  • Sur des interventions de préparation et de réponse d’urgence, y compris des activités de logistique et de transport, de coordination, de gestion de projet, de gestion financière et administrative et de communication.

Exemples de projets menés sous la phase pilote de l’initiative :

Le projet EUROSHA, mené par France Volontaires, avait pour objectif d’améliorer la gestion de crise par la collecte des informations, et leur diffusion. Cette meilleure gestion permet d’améliorer l’efficacité de l’aide humanitaire. Ce projet a également mis en lumière la plus value de la collaboration entre volontaires de l’Union européenne et les personnels et volontaires locaux.

Le projet European Corps of Solidarity Volunteers, mené de juin 2012 à septembre 2013 par ADICE, avait pour but d’expérimenter une plateforme innovante de recrutement, de formation et de suivi des volontaires.

Quelle durée ?

Volontariat d’un mois minimum et de 18 mois maximum

Où sont déployés les volontaires de l’aide de l’Union européenne ?

Le choix des pays où sont déployés les volontaires est réalisé en fonction des besoins réels des populations locales. Une liste de pays éligibles est établie annuellement sur la base de ces besoins. L’initiative EU Aid Volunteers ne déploie pas de volontaires sur les zones de conflit armé.

Quelles garanties statutaires ?

Un contrat de déploiement est signé entre l’organisation d’envoi et le volontaire. Il définit les dispositions spécifiques du déploiement, les droits et obligations du volontaire.

Frais couverts par l’initiative :

  • Frais de séjour calculés selon un panier de consommation qui couvre les dépenses courantes (qui dépend du pays),
  • Assurance tous risques,
  • Frais d’hébergement,
  • Indemnité de réinstallation au retour (indexée de 100 euros par mois, en fonction de la durée de déploiement).

Quelles modalités spécifiques ?

Le volontaire bénéficie d’une formation avant le départ, réalisée par un prestataire de formation. La formation est composée d’une partie en ligne et d’une partie en présentiel.

Les modules obligatoires sont :

  • Une introduction générale à l’Union, à ses relations extérieures et à son système de réaction en cas de crise,
  • Une introduction à l’action humanitaire, à la politique d’aide humanitaire de l’Union et à l’initiative des volontaires de l’aide de l’Union européenne,
  • La gestion de la sûreté, de la sécurité et de la santé personnelles,
  • La gestion de projets,
  • La sensibilisation interculturelle,
  • Un exercice de mise en situation à partir d’un scénario donné qui permet aux candidats volontaires de démontrer les compétences acquises.

En parallèle, le candidat volontaire pourra assister à un ou plusieurs modules optionnels.

Afin de déterminer si le candidat volontaire est prêt au déploiement, une évaluation est réalisée. Pour les candidats volontaires qui sont des professionnels débutants, un stage complémentaire de 6 mois peut être demandé afin qu’ils se familiarisent avec la dimension humanitaire du projet pour lequel ils sont amenés à travailler.

Le déploiement des Volontaires de l’aide de l’UE commencera au cours de l’année 2016. Une liste des postes vacants sera publiée sur le site internet du service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile (ECHO).

Pour aller plus loin :

Plus d’informations sur : les Volontaires de l’aide de l’Union européenne et la fiche-info ECHO.

Un exemple de témoignage d’EU Aid Volunteers tell their stories : Alba in Uganda

Plus d’informations sur EU Aid Volunteers dans la rubrique dédiée

L’ex-République yougoslave de Macédoine, Monténégro, Serbie, Turquie, Algérie, Arménie, Azerbaïdjan, Belarus, Egypte, Géorgie, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Moldavie, Maroc, Autorité palestinienne, Syrie, Tunisie, Ukraine, Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse.
« processus par lesquels les individus, les organisations et la collectivité dans son ensemble libèrent, créent, renforcent, adaptent et préservent les capacités au fil du temps », Comité d’aide au développement de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques.
« la capacité d’un système, d’une communauté ou d’une société exposés à un danger de résister aux effets de ce danger, de les absorber et de s’y adapter de manière rapide et efficace », Stratégie internationale de prévention des catastrophes des Nations Unies (UNISDR).



With the support of the European Commission for the "EU Aid Volunteers initiative"