A l’Espace Volontariats d’Equateur

© Espace Volontariats Equateur

Célia et Lou sont arrivées le 16 janvier 2016 et ont de suite participé avec d’autres volontaires de différents pays du monde, au campement d’intégration, organisé par notre partenaire Equatorien, Fondation VASE (voluntariado para la Ayuda Social del Ecuador).

13/02/2017

Après une semaine de formation et d’intégration, elles ont été accueillies par des familles équatoriennes et, pendant 15 jours, ont pris des cours d’espagnol avant de commencer à s’inscrire dans les activités de deux associations Equatoriennes.

En dehors d’une participation à l’ensemble de nos activités (visites d’associations, rencontres de volontaires, connaître nos partenaires et les acteurs du volontariat en Equateur), et en tenant compte de leurs intérêts, Célia qui souhaite agir dans le domaine de l’éducation spécialisée, appuiera l’association Sinamune, une école composée par une équipe pluridisciplinaire : des professeurs, psychologues et d’ éducateurs spécialisés au bénéfice d’enfants et adolescents ayant un handicap. L’école lie la musique avec les thérapies et la prise en charge de ces personnes. C’est ainsi qu’elle à mis un place un orchestre de jeunes musiciens, composé par les élèves de l’école. Jeune guitariste, Célia participera aux activités quotidiennes de l’association tout en intégrant l’orchestre, ce qui lui permettra de mettre au service et de développer son savoir faire. 

Lou, quant à elle, ce sont les domaines de l’événementiel, la communication et la culture qui l’intéressent. La question du genre fait aussi partie des champs d’engagement qu’elle souhaite mieux connaitre. Elle collaborera avec le collectif « La Marcha de Las Putas ». Ce collectif intergénérationnel regroupe la diversité et travaille avec plusieurs associations et collectifs (Colectivo Tejido Diverso, Fraternidad Trans Masculina Ecuador, la calle en disputa…) sur le thème du genre (violence fondée sur le genre, droits et accès aux services, éducation aux droits de l’homme)

Célia participera activement à l’organisation des événements tels que « La marcha de las Putas » qui a lieu tous les ans (cette année : 18 mars 2017). La marche en elle-même constitue un défilé où chaque personne peut rejoindre le mouvement.

Les missions de Lou et Célia au sein de ces deux associations s’alimenteront aussi de la découverte des contrastes géographiques et sociaux des 3 régions du pays, où elles visiteront et participeront aux activités des associations avec lesquelles ont collabore, en particulier sur la côte, suite au tremblement d’avril 2016.

Visitez le site de Vase

Pour plus de renseignements, contactez l’Espca Volontariats d’Equateur : par mail ev.equateur@france-volontaires.org