Anaïs, Tristane et Kerryl : volontaires Calédoniens en partance pour la Tunisie

© France Volontaires

Jeudi 23 novembre 2017, au siège de France Volontaires, avait lieu la rencontre entre 9 jeunes volontaires de Nouvelle-Calédonie en partance pour leur mission de Service Civique en Tunisie. Portraits de 3 d’entre eux : Anaïs, Tristane et Kerryl.

27/11/2017

Peux-tu te présenter en quelques mots ? Quel est ton parcours ?

 Anaïs  : « Je m’appelle Anaïs, j’ai 22 ans et m’apprête à partir en mission de Service Civique en Tunisie. »

 Tristane  : « Je m’appelle Tristane, j’ai 25 ans et suis originaire des îles Belep. Je suis titulaire d’un BAC PRO commerce et suis actuellement présidente de la Fédération des Femmes de Dauar Belep. Partir en volontariat sera pour moi un plus pour approfondir mes compétences et connaissances. »

 Kerryl : « Bonjour, je m’appelle Keryl, j’ai 20 ans. J’ai fait un CAP d’électricité sur deux ans et m’engage aujourd’hui dans une mission de Service Civique en Tunisie. C’est mon premier voyage. »


 Peux-tu nous présenter la Nouvelle Calédonie et plus particulièrement les îles Belep d’où tu es originaire ?

 Anaïs : « La Nouvelle-Calédonie est une île qui se situe dans le Pacifique et qui est divisée en trois provinces : Province Nord, Province Sud et Province des îles. Je suis originaire de cette dernière, plus précisément des îles Belep, un archipel situé à l’extrémité Nord. »

 Tristane : « La Nouvelle-Calédonie est un territoire d’Outre-mer, situé dans l’océan Pacifique. Les îles Belep, dit Dauar (île du Soleil), se situent à l’extrême Nord de la Grande Terre. »

 Kerryl : « Je suis également originaire des îles Belep, qui se situent au Nord de la Nouvelle-Calédonie. »

 Comment as-tu connu le programme PNO ? Qu’est ce qui t’a motivé à y participer ?

 Anaïs : « J’ai connu le programme PNO par la Mission d’Insertion des Jeunes (MIJ), une association qui accueille et accompagne les jeunes dans leur parcours professionnel. Ce qui m’a plus le plus motivé à participer à cette cinquième vague c’est tout d’abord le voyage mais aussi avoir la possibilité de se mettre au service des autres ainsi que de découvrir une nouvelle culture. »

 Tristane : « J’ai connu le programme PNO par le bouche à oreille. Je me suis ensuite renseignée plus amplement via les points jeunesse. »

 Kerryl : « J’ai connu ce programme grâce à ma famille, elle m’en a informé, m’a orienté et m’a motivé à y participer afin d’élargir mes horizons. »

 Peux-tu nous parler de l’association dans laquelle tu vas effectuer ton volontariat à Tunis ?

 Anaïs : « Je m’engage auprès de l’association Arc en Ciel, un centre spécialisé dans l’éducation et la formation d’enfants porteurs de la trisomie 21. J’ai déjà effectué des stages avec des enfants et adultes polyhandicapés, ce n’est donc pas une première pour moi. »

 Tristane : « L’association Tunisienne de Sauvegarde des jeux et sports du Patrimoine est une association qui se bat pour sauvegarder et perpétuer les jeux et les sports culturels de la Tunisie. »

 Kerryl : « Je vais effectuer mon volontariat dans l’Association Tunisienne d’Agriculture Environnementale (ATAE). Cette association a pour mission de promouvoir les savoirs et savoir-faire de l’agriculture environnementale grâce notamment à des formations. »

 En quoi consistent les missions qui te seront confiées au sein de cette association ?

 Anaïs : « Au sein de cette association, plusieurs missions me seront attribuées. Tout d’abord, aider les enfants dans leur éveil et leur autonomie et appuyer les éducateurs spécialisés dans l’encadrement et l’animation d’activités diverses et variées. »

 Tristane : « Mes missions, en binôme avec Albert, constitueront à approfondir les recherches sur les jeux et sports tunisiens, à les faire connaître et à les pérenniser par plusieurs biais, que ce soit à l’oral, à l’écrit ou encore via des vidéos. »

 Kerryl : « Je vais appuyer les salariés et les bénévoles dans leurs missions quotidiennes. Je vais être en binôme avec Stanislas, un autre volontaire Calédonien. »

 As-tu des compétences liées à ta mission ?

 Anaïs : « J’ai effectué plusieurs périodes de stages auprès des personnes en situation de handicap. »

 Tristane : « Oui car je fais partie d’un comité organisateur dans ma commune sur tout ce qui est fêtes culturelles. »

 Kerryl : « Non je n’ai pas de compétences liées à ma mission, cependant j’ai un fort attrait personnel pour toutes les questions environnementales. »

 Qu’espères-tu acquérir, tant professionnellement que personnellement, de cette mission ?

 Anaïs  : « J’espère acquérir plus d’autonomie et m’ouvrir à une autre culture que la mienne. »

 Tristane : « Mon souhait est d’acquérir plus de connaissances sur le plan de la gestion et de l’organisation. »

 Kerryl : « J’espère m’immerger totalement dans la culture tunisienne. »

 Quelles sont tes principales motivations à partir en tant que volontaire ?

 Anaïs : « Je pars en tant que volontaire afin d’aider le personnel de l’association dans leurs missions, de mettre à disposition toute ma motivation et mes compétences. »

 Tristane : « Mes principales motivations sont : la découverte, le partage, l’entre-aide et l’enrichissement professionnel et personnel. »

 Kerryl : « Je souhaite venir en aide à l’association et pouvoir partager nos expériences. »

 As-tu reçu des conseils des volontaires des quatre précédentes vagues du programme PNO ?

 Anaïs : « Je n’ai pas spécialement reçu de conseils des volontaires des vagues précédentes, cependant, Roselyne, notre accompagnatrice et chargée de suivi des volontaires Calédoniens en Tunisie, nous a beaucoup orienté. »

 Tristane : « Oui j’ai reçu quelques précieux conseils. »

 Kerryl  : « Oui nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises. »

 Que veux-tu faire après ?

 Anaïs : « Je ne sais pas encore, peut-être poursuivre mes études ou m’engager en Volontariat de Solidarité Internationale (VSI). »

 Tristane : « J’aimerai essayer de créer, si j’en ai l’occasion, une association sur la sauvegarde du patrimoine de mon île tout en poursuivant mes études supérieures. »

 Kerryl : « Je ne sais pas encore… »

 Un mot de fin quelques heures avant ton départ en mission ?

 Anaïs : « Je m’attends à tout. »

 Tristane : « J’ai hâte de commencer cette aventure tant attendue. »

 

 Pour plus de renseignements, contactez Roselyne Kolele, chargée de suivi des volontaires Calédoniens en Tunisie : roselyne.kolele@france-volontaires.org