Appui à l’insertion de jeunes en situation de vulnérabilité à travers la formation professionnelle

VSI, 12 mois, au Tchad

Cadre descriptif de la mission :

Résumé de la mission :

Le (la) Volontaire, sous la responsabilité du Directeur du Fonds National d’Appui à la Formation Professionnelle (FONAP), aura pour mission de contribuer à la mise en place d’un projet visant, l’insertion de jeunes en situation de vulnérabilité (projet Bab al Amal). Le volontaire contribuera particulièrement à la planification, budgétisation, organisation et suivi/évaluation des activités du projet, de façon coordonnée avec celles d’un autre projet visant l’Appui à la Formation Professionnelle pour l’Amélioration de la Compétitivité des Entreprises Tchadiennes (AFPACET), financé par l’Agence Française de Développement (AFD) auprès du FONAP, et dont les thématiques et mode opératoire rejoignent ceux du projet Bab al Amal. Il/Elle aura également pour mission de concourir à la mise en place administrative du projet et à sa visibilité (actions de communication). Enfin, il facilitera la coordination et assurera un rôle de relais entre les différents acteurs mobilisés sur les projets Bab al Amal et AFPACET.

Date prévue d’arrivée du (de la) volontaire  : avril 2017

Historique du projet et/ou de la structure d’accueil :

Présentation de la structure d’accueil :

Créé en 1993 par décret présidentiel, le FONAP est un établissement public doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière, placé sous la double tutelle du Ministère de l’Economie et de la Planification du Développement (MEPD). Son directeur est nommé par décret et est placé sous l’autorité du secrétariat exécutif du Comité national pour l’éducation et la formation en liaison avec l’emploi (CONEFE). Le FONAP collecte la Taxe d’Apprentissage et de Formation Professionnelle (TAFP) qu’il utilise pour financer des actions de formation professionnelle (FP) continue et apporter un soutien financier aux entreprises et opérateurs de FP publics et privés qui lui soumettent des plans et des projets de formation. Il finance également des formations en direction de groupements de demandeurs d’emplois qui souhaitent créer une activité ou accéder à un travail salarié, ou bien en faveur de l’apprentissage. Enfin, il appuie depuis 2012 la mise à niveau de centres de FP.

Historique du partenariat AFD-FONAP

L’AFD intervient dans le secteur de la FP au Tchad depuis 2014 à travers le Projet AFPACET d’un montant total de 7 M€, dont 5 M€ apportés par l’AFD en subvention et 2 M€ apportés par le FONAP. Ce projet (en cours d’exécution), qui arrivera à terme fin 2019, vise à renforcer le dispositif de FP continue et par apprentissage, de manière à offrir des formations professionnelles plus efficaces et diversifiées répondant aux besoins de qualifications des entreprises en ciblant prioritairement les secteurs du BTP, de l’élevage et de l’artisanat. Il prévoit i) le renforcement des compétences des organisations professionnelles dans le domaine de la formation ii) la mise à niveau des centres de formation et iii) le renforcement institutionnel du FONAP, maître d’ouvrage du projet. Ce projet intègre ainsi un objectif de renforcement du dialogue avec le secteur privé autour de la problématique de la formation professionnelle (création d’unités d’appui à la formation professionnelle au sein des organisations professionnelles partenaires du projet, renforcement de l’apprentissage par alternance, implication du secteur privé dans la gouvernance des centres). 

Historique et présentation du projet Bab al Amal

L’AFD a initié en novembre 2015 l’instruction d’un nouveau concours en appui à la formation professionnelle et l’insertion socio-économique des jeunes en situation de vulnérabilité.

Le projet, chiffré à 9,6 M€, d’une durée de 4 ans, sera financé par le Fonds Fiduciaire d’Urgence (FFU) de l’Union Européenne mis en place au sommet de la Valette en novembre 2015, dont l’objectif général est de contribuer à la stabilité régionale et à une meilleure gestion des migrations, en s’attaquant aux causes profondes d’instabilité, de déplacements forcés de populations et de migration irrégulière, en accroissant les opportunités économiques, l’égalité des chances, la sécurité et le développement.

Les composantes du projet sont les suivantes :

1. Composante 1 (4 millions d’euros) : insertion socioéconomique des jeunes vulnérables dans 5 villes du pays par la mise en place de services d’appui à la formation qualifiante et à l’insertion professionnelle. Cette composante devra permettre de renforcer (Ndjamena et Bongor) et de déployer (Sarh, Abéché, Moundou) des Bureaux Formation Emploi (BFE) et d’assurer l’accompagnement des jeunes vulnérables tout au long de leur parcours d’insertion vers l’emploi. Les jeunes bénéficiaires auront ainsi accès à des formations qualifiantes adaptées à leur situation socio-économique (formations courtes) et à un accompagnement social permettant d’optimiser leur insertion professionnelle (auto emploi ou recrutement). Cette composante se basera sur le dispositif de l’ONG Essor développé avec les autorités tchadiennes depuis 2009, et son déploiement sur le territoire. 

2. Composante 2 (5 millions d’euros) : développement de la formation par apprentissage formelle (FAP dual) en lien avec les besoins des entreprises sur le territoire national. Cette composante permettra de déployer la FAP (Moundou, Sarh, Abéché et Bol via l’implantation d’une antenne du FONAP), d’améliorer et de valoriser les compétences des jeunes tchadiens sur le marché du travail en optimisant leurs opportunités d’insertion professionnelle. Cette deuxième composante a vocation à structurer l’environnement institutionnel de la formation professionnelle par l’expansion de l’apprentissage.

3. La troisième composante (626.169 d’euros) sera dédiée aux appuis transversaux (suivi du projet, capitalisation, communication)

In fine les zones ciblées par le projet sont celles de N’Djamena, Bongor, Moundou, Sarh, Abéché et Bol. Le délai d’exécution envisagé est de 4 ans.

Le projet sera géré par le biais de deux maitrises d’ouvrage telles que précisées ci-après :

1. Mise en œuvre les composantes 1 et 3 sous maitrise d’ouvrage du Ministère du MEPD, via l’ONG Essor pour la composante 1. 

2. Faire intervenir la composante 2 en complémentarité directe du concours actuellement financé par l’AFD dans le secteur de la formation professionnelle au Tchad (projet AFPACET), en s’inscrivant dans un mode opératoire existant et éprouvé faisant intervenir la maitrise d’ouvrage du FONAP (Fonds national d’appui à la formation professionnelle).

Problématique et enjeux

La problématique du sous-emploi se pose avec une acuité particulière pour la jeunesse tchadienne. Au Tchad, les jeunes de moins de 25 ans constituent la majorité (70%) d’une population en forte progression, augmentant significativement le nombre de Tchadiens à éduquer, former et insérer dans le tissu économique local. Le nombre de jeunes accédant au marché du travail devrait augmenter de façon sensible dans les prochaines années et passer de 140 000 en 2012, à 280 000 en 2030. Or, la formation professionnelle et le recours à l’apprentissage sont faiblement répandus au Tchad, constituant un frein à l’insertion sociale et économique des jeunes en situation de vulnérabilité, facteur de déstabilisation majeur de la société tchadienne exposée à un taux de chômage élevé.

Le projet s’inscrit ainsi dans les domaines d’intervention du fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées, qui vise, entre autres, à créer des opportunités économiques et des emplois pour prévenir la migration irrégulière, en particulier pour la jeunesse. La finalité de ce projet est en effet d’améliorer l’insertion socio-économique des jeunes tchadiens en situation de vulnérabilité (faiblement ou non scolarisés) et plus largement d’améliorer leurs compétences par la structuration du dispositif d’insertion et de formation formel, déployés sur le territoire.

Finalités et Objectifs

L’objectif global de l’action est de contribuer à la stabilité régionale, en s’attaquant aux causes profondes d’instabilité, via la contribution à l’amélioration des opportunités économiques, de l’égalité des chances, de la sécurité et du développement.

Les objectifs spécifiques sont de :

(i) favoriser l’insertion socioéconomique des jeunes les plus vulnérables et de contenir les dynamiques d’exclusion par la mise en place de services d’appui à la formation et à l’insertion professionnelle adaptés à leur profil (faible capacité de résilience, besoin de formation courte adaptée et d’un encadrement socio pédagogique étroit) ;

(ii) renforcer les compétences des jeunes tchadiens par le développement de la formation par apprentissage de type dual en lien avec les besoins des entreprises sur le territoire national.

Il s’agira donc d’une part de : (i) concentrer les moyens sur des publics vulnérables par la mise en place de parcours de formation-insertion adaptés et d’autre part de (ii) développer une approche structurante du secteur de la formation professionnelle, permettant ainsi d’améliorer les compétences de l’ensemble des jeunes tchadiens (jeunes en apprentissage traditionnel notamment et jeunes vulnérables) par le développement de la formation par apprentissage (FAP).

L’objectif intrinsèque du projet est de pouvoir déconcentrer les dispositifs de formation/insertion dans les villes secondaires du pays, en dehors de la capitale, de toucher une jeunesse n’ayant généralement pas, ou peu, accès aux services publics de l’insertion et de la formation professionnelle de proximité.

Zone d’intervention  : N’Djamena, Moundou, Sarh, Abéché, Bongor, Bol

Public concerné 

Les jeunes en situation de vulnérabilité (non scolarisés, déscolarisés, sans emploi ni qualifications).

Place et rôle du (de la) volontaire dans le dispositif du projet :

Le volontaire sera intégré au sein de l’équipe du FONAP à N’Djamena. Il travaillera sous la responsabilité du Directeur du FONAP en collaboration avec les autres membres de l’équipe dans le cadre de la présente action. 

Objectifs attendus :

Contribuer efficacement à la bonne planification, organisation, exécution, suivi/évaluation et visibilité des activités du projet, ainsi qu’à la bonne coordination des différents acteurs intervenants dans le cadre des projets Bab al Amal et AFPACET.

Activités concrètes à mener :

® Appuyer la planification (rédaction des termes de référence), budgétisation et déroulement des activités de la deuxième composante du projet, sous maitrise d’ouvrage du FONAP, en lien avec les activités du projet AFPACET qui ciblent les mêmes thématiques que Bab al Amal (appui aux organisations professionnelles, apprentissage) ;

® Appuyer le suivi évaluation du projet, dans le cadre de la troisième composante, notamment en appui au coordonnateur du MEPD (appui à la rédaction des rapports d’exécution techniques et financiers semestriels) ;

® Appuyer la capitalisation du projet dans le cadre de la composante 3, notamment en appui au coordonnateur du MEPD (appui à l’identification des thématiques de capitalisation, appui à l’organisation des études de capitalisation) ;

® Concourir à la mise en place administrative du projet.

® Assurer l’intermédiation entre le FONAP et le MEPD, en lien avec le coordonnateur au sein du MEPD ;

® Favoriser la coordination des projets Bab al Amal et AFPACET ;

® Assurer la visibilité du projet (en respect des exigences de l’Union Européenne).

Profil du (de la) candidat(e) :

Formation et/ou expérience professionnelle souhaitée  :

· Diplômé universitaire en Gestion de Projet, Sciences de Gestion (Finances, Marketing, Gestion des Ressources Humaines, etc.), sciences économiques, développement

  • Fort intérêt et expérience souhaitée pour le domaine de la formation/insertion professionnelle
  • Une expérience en milieu professionnel serait également un atout. 
  • Une expérience préalable en Afrique subsaharienne serait un atout

Autres qualités souhaitée :

· Capacité d’adaptation dans un milieu multiculturel.

Conditions :

Contrat de Volontaires de Solidarité Internationale (VSI) signé avec France Volontaires. Voir conditions sur :

http://www.france-volontaires.org/-Volontariat-de-solidarite-internationale-VSI-

Durée de la mission : 12 mois

Candidatez  :

Lettre de motivation et CV à envoyer à : candidatures@france-volontaires.org

Indiquer en objet de votre mail : « Mission 2T1105-FONAP-Tchad »

Cette mission est proposée par :