Astou, volontaire sénégalaise en Service Civique auprès d’Ados-Valence

© ADOS Valence

Astou est une volontaire sénégalaise en engagement de service civique en France. Elle est accueillie par Ados Valence, à Lyon.

29/09/2016

Qui est Astou ?

Astou est une pétillante volontaire qui a commencé sa mission sous couvert du service civique national sénégalais, en octobre dernier, à Matam et qui est sur le sol français depuis le mois de février. Sa mission en France s’achèvera à la fin du mois de novembre. Mais, finira par un mois, de nouveau à Matam en fin d’année auprès de l’équipe locale d’ADOS.

Quel est son parcours ?

Astou a 25 ans et fait du scoutisme depuis ses 6 ans ce qui l’a amené peu à peu à découvrir le bénévolat, le volontariat et le travail d’animation auprès des enfants et des jeunes. Cette expérience, plus que ses études en finances-assurance après le bac à Dakar, a été décisif dans sa sélection.

En quoi consiste sa mission ?

En effet, la mission d’Astou est centrée sur l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale auprès des enfants et adolescents en milieu scolaire notamment mais aussi auprès de MJC, médiathèque…

Lorsque l’an passé, Astou s’était présentée à l’entretien de sélection, on lui avait parlé d’une mission à Matam dans la vallée du fleuve Sénégal, ce qui l’intéressait pour parfaire sa connaissance du Sénégal mais la partie française de la mission dans la vallée du Rhône avait été évoquée !

Passée la surprise initiale et une certaine « peur de l’inconnu », Astou a su convaincre sa famille, également réticente au départ. La présence d’un cousin installée à Lyon a permis de rassurer tout le monde de même que le professionnalisme d’ADOS qui a su accueillir et accompagner la volontaire. A Valence, Astou est en colocation avec des étudiants français et marocains.

Si les méthodes d’animation sont différentes entre le Sénégal et la France, la première difficulté à l’arrivée a été « le climat ». A ce jour, Astou est intervenue auprès d’une vingtaine de structures éducatives et a sensibilisé plusieurs centaines d’enfants et adolescents aux réalités du Sénégal d’aujourd’hui et au thème « L’eau d’ici et d’ailleurs ».

Que garde-t-on pour le futur ?

Déjà, Astou se projette vers la suite. A son retour à Dakar, suite à cette expérience de volontariat, elle envisage de se réorienter dans le social et de suivre peut-être une formation d’assistante sociale.

Quant à ADOS, d’ores et déjà, l’association envisage le recrutement d’un nouveau volontaire à l’horizon de début 2017 en continuant à s’appuyer sur le partenariat avec France Volontaires et l’Agence du service civique national sénégalais.

Visitez le site d’ADOS

Plus d’informations sur les échanges réciproques possibles