Avant le volontariat

© Espace Volontariats Togo

A chacun son volontariat !

L’engagement volontaire et solidaire à l’international sont très diverses, en fonction des situations, motivations, disponibilités et sensibilités de chacun : il est possible de vivre une expérience de volontariat en partant seul ou en participant à un projet collectif. Les destinations comme les durées des missions sont de tous ordres, de quelques semaines à plusieurs années.

Ici, vous trouverez l’engagement qui vous correspond selon votre profil ou selon le type de volontariat. Vous pouvez consulter les offres des structures d’envoi ou déposer une candidature spontanée.

Vous êtes sur le point de partir ? Vous êtes une structure d’accueil ? Vous trouverez tout ce qu’il faut savoir pour bien vous préparer, ou accueillir un volontaire dans les meilleures conditions.

Mais avant tout : posez-vous les bonnes questions !

Pour bien choisir le volontariat qui vous correspond et bien préparer votre départ, voici quelques questions utiles à vous poser issues de notre partenaire irlandais Comhlamh.

  • Quelle est ma situation actuelle ?

Votre âge, votre situation familiale, financière, professionnelle, votre état de santé physique et mentale, vos expériences précédentes, sont autant d’éléments à prendre en compte dans votre décision de vous engager : il s’agit de faire correspondre votre projet à vos possibilités et vos contraintes.

  • Quelles sont mes principales motivations ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise motivation ; en revanche, il est important de veiller à l’équilibre entre la réponse à vos propres besoins et la réponse aux besoins des autres : il ne s’agit ni d’être totalement altruiste, ni complètement égoïste. Réfléchir à vos motivations vous permettra également de mieux évaluer vos attentes par rapport à votre expérience de volontariat, et de les
rendre réalistes, afin de ne pas être déçu, frustré ou désabusé.

  • Quelles sont mes aptitudes, connaissances et compétences ?

Même si le volontariat ne requiert pas toujours de compétences précises, il est important de définir ce que vous aimez faire et ce que vous savez faire dans vos activités bénévoles, étudiantes, professionnelles : cela pourra être mis à profit pendant votre expérience.

  • Sur combien de temps suis-je prêt(e) à m’engager ?

Il est important de réfléchir à la durée de cet engagement : autant il ne s’agit pas de commencer un projet sans pouvoir le finir, autant il est parfois complexe de s’investir de façon en créant des liens intenses avec les personnes et les projets pour partir au bout de quelques semaines. Vous pouvez également vivre une première expérience courte, dans l’optique de vous engager plus longtemps par la suite : construisez votre propre parcours d’engagement.

  • Quels sont mes besoins affectifs et matériels ?

Partir c’est quitter ses repères matériels et affectifs : il est important d’en tenir compte pour par exemple savoir si vous avez besoin d’un groupe vivant la même expérience, pour vous appuyer, ou encore évaluer si votre santé peut s’adapter à certaines conditions climatiques ou sanitaires.

  • Quel type d’activité serait le plus adapté pour moi (et pour les autres autour de moi) ?

S’engager en solidarité internationale relève d’une noble intention, mais répond aussi au principe de « ne pas nuire », ni aux autres ni à soi même. Exercer une activité volontaire à l’étranger sera très enrichissant, si cela ne se fait ni au détriment des autres (par exemple, remplacement d’une main d’œuvre locale), ni à vos propres risques (par exemple, trop de responsabilité par rapport à votre expérience).

  • Quelles seraient les meilleures conditions pour mon expérience ?

Partir, c’est aller vivre dans des conditions climatiques, culturelles, logistiques, très différentes de votre quotidien. Il est important d’évaluer jusqu’à quel point vous êtes prêt(e) à vous adapter à cette différence, et donc quel cadre sera le plus propice pour votre expérience (urbain/ rural, logement seul ou à plusieurs, expérience en collectif ou en individuel, en immersion dans la communauté
locale ou avec d’autres expatriés, etc.).

Pour aller plus loin…