Chantier international - SVO au Vanuatu

France Volontaires soutient un chantier de solidarité internationale qui a accueilli huit jeunes de la Province des îles en mission de service civique au Vanuatu.

23/11/2016

Agés de 18 à 25 ans, France Volontaires à Port Vila, a accueilli huit jeunes issus des îles de Maré, Lifou, Tiga et Ouvéa qui se sont rendus au Vanuatu début septembre pour participer, durant 3 mois, à un chantier de solidarité internationale.

Cette action est menée en partenariat avec la Direction de la Jeunesse et des Sport et le Centre Information Jeunesse de Nouvelle-Calédonie. Il s’agit de contribuer à la rénovation du local des Scouts du Vanuatu construit en 1951. Ce dernier à résister aux ouragans et aux séismes durant toutes ces années mais demande aujourd’hui d’être réhabilité afin d’accueillir de nouveaux bénéficiaires. C’est dans ce local que siègent également les bureaux de France Volontaires Vanuatu depuis 2012.

C’est avec André Macaire, l’encadrant technique de l’association nationale Chantiers Histoire et Architecture Médiévale, que les volontaires se rendent chaque jour sur le lieu du chantier pour s’adonner à tous les métiers du bâtiment : maçonnerie, peinture, charpente etc. L’objectif étant de terminer ce chantier pour le 9 décembre 2016. Il est à noter que pour la plupart de ces jeunes, il s’agit de leur premier voyage hors du territoire.

C’est à cette occasion que Monsieur l’Ambassadeur de France au Vanuatu a reçu les jeunes du chantier, ainsi que toute l’équipe d’encadrement, le vendredi 7 octobre denier, pour un déjeuner à la Résidence de France afin d’échanger avec eux sur leur expérience vécue.


L’Ambassadeur a souligné la qualité de l’engagement des jeunes. La mentalité, l’entraide dans la tribu, le partage et les leçons tirées de cette expérience par ces jeunes, ont beaucoup intéressé Mr l’Ambassadeur qui soutient ce genre d’initiative.

Le témoignage de Joseph Wadewe, ile de Tiga

"Je m’appelle Joseph. J’ai 18 ans. Je viens de l’île de Tiga en Nouvelle-Calédonie.
C’est la première fois pour moi que je sors du pays.
Ce qui m’a donné envie de venir, c’est d’aider à rénover un local.
Cela me fait du bien d’être là avec les autres volontaires et de découvrir autre chose, une nouvelle culture, qui ressemble un peu à la mienne.
Se faire recevoir par l’ambassadeur c’était vraiment bien. C’est la première fois que j’en rencontrais un. Nous avons pu parler de beaucoup de choses et surtout de l’avancement du chantier, ce que l’on y apprend.
Quand je rentrerais en Nouvelle-Calédonie, je souhaiterais parler avec les cousins de la tribu de ce que j’ai vu et vécu : une expérience unique et solidaire."


Visitez le site de l’Ambassade de France au Vanuatu

Visitez le site de Chantier, Histoire et Architecture Médiévale (CHAM)

Visitez le site du Centre D’information Jeunesse Nouvelle Calédonie (CIJNC)