Clémentine, au Burkina Faso : "C’est une expérience exceptionnelle qu’il faut réaliser au moins une fois dans sa vie"

© Espace Volontariats Burkina Faso

Clémentine participe au troisième volet du projet "Les Ambassadeurs de l’engagement citoyen à l’international" et réalise sa mission de service civique à l’international de 4 mois au Burkina Faso.

Qui es-tu ?

Portrait Chinois : Si tu étais…

  • Un personnage célèbre : Pierre Rabhi
  • Un animal : Un oiseau 
  • Un objet : Un livre
  • Un plat : Un gratin dauphinois
  • Une couleur : Vert
  • Une chanson : Redemption song, Bob Marley 
  • Un livre : « L’homme révolté », Albert Camus
  • Un sport : La danse
  • Un métier : Entrepreneur
  • Un mois de l’année : Juin
  • Un proverbe : "Que vous pensiez en être capable ou que vous ne le croyez pas, vous avez raison", Henry Ford

Pour quelle(s) raison(s) ce projet d’engagement en service civique ?

Je tenais vraiment à effectuer un service civique, plus particulièrement à l’étranger, et ayant pour projet de créer mon entreprise, j’ai préféré effectuer cette mission avant de me lancer.

Que faisais-tu avant de partir en service civique ?

J’ai commencé une licence d’anglais avant de me lancer dans le processus de création de mon entreprise.

La mission

Quelles actions as-tu réalisé jusqu’à présent ?

J’ai réalisé une mission auprès de la West African Entrepreneurship and Innovation Foundation, qui vise à aider des entrepreneurs burkinabés et ouest africains à créer leur entreprise. J’y faisais de la traduction du français vers l’anglais, j’envoyais des mails dans le but d’établir certains partenariats et je participais à l’organisation des différentes activités et événements.
J’ai de plus été envoyée en appui pour les cours d’anglais dans un lycée, où je faisais aussi de l’aide aux devoirs en anglais, français et philosophie.

Peux-tu citer les compétences acquises au cours de ta mission de volontariat ?

J’ai eu besoin de faire preuve de beaucoup d’autonomie et de dynamisme pour réaliser cette mission mais également d’énormément de patience.

Quelles ont été les difficultés rencontrées (techniques, humaines, intellectuelles etc.) ?

Les difficultés majeures que j’ai pu rencontrer ont été la barrière de la langue lorsque j’intervenais au lycée, mais aussi le manque de communication entre les structures et moi.

Quelles sont selon toi les trois qualités essentielles pour devenir volontaire ?

Selon moi, il est nécessaire d’être autonome, d’être tolérant et surtout d’être ouvert d’esprit.

Si tu devais promouvoir l’engagement citoyen à l’international en une phrase…

C’est une expérience exceptionnelle qu’il faut réaliser au moins une fois dans sa vie.

Culture

Quelles sont les plus grandes différences entre la France et le Burkina Faso ?

Les plus grandes différences sont selon moi le niveau de vie et le rapport à la religion qui est très ancrée dans la vie des burkinabés.

Quel est ton souvenir le plus fort ?

Mon souvenir le plus fort est lorsque j’étais sur une pirogue à Banfora sur le lac aux hippopotames. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé tout ce que j’avais pu accomplir durant mes missions et cela m’a énormément marqué.

Et après ?

Quels étaient tes projets post-volontariat avant de réaliser ta mission ? Ont-ils évolué suite à ton service civique ?

J’avais pour but de créer mon entreprise et de voyager et cette expérience a confirmé mes choix.

Selon toi, qu’apporte un service civique à l’international dans un parcours de vie (insertion professionnelle…) ?

Je pense que cela peut ouvrir des portes d’un point de vue professionnel, mais aussi que ça apporte énormément au niveau personnel. Cela ouvre l’esprit qu’on le veuille ou non et cela nous met face à des situations qui nous font grandir et nous poussent à être plus tolérant.

Un conseil à donner aux futurs volontaires ?

Il ne faut surtout pas hésiter à se lancer, peu importe le type de volontariat. Je ne pense pas que ce soit quelque chose que l’on puisse regretter un jour.

Pour plus de renseignements, contactez l’Espace Volontariats du Burkina : ev.burkina@france-volontaires.org