Coralie, VSI au sein de Phare Performing Social Enterprise

© Espace Volontariats Cambodge

" Le volontariat a fait le pont entre toutes mes aspirations " : Coralie, 27 ans, est aujourd’hui en Volontariat de Solidarité Internationale (VSI), pour une durée de 2 ans, au sein de Phare Creative Studio.

24/01/2017

Coralie est arrivée au Cambodge en 2014 dans le cadre de ses études (master en Economie à l’Université Royale de Droit et d’Economie de Phnom Penh). C’est lors du Festival International de Cirque « Tini Tinou » qui se déroule annuellement au Cambodge que Coralie a pu prendre connaissance des activités de Phare Performing Social Enterprise en étant bénévole lors de l’évènement.

« J’ai été impressionnée par le spectacle et me suis très vite intéressée à l’organisation car je suis moi-même issue d’une formation artistique. Une fois diplômée (en Economie et Entrepreneuriat Social), mon conjoint et moi-même avons souhaité rester au Cambodge. Par chance, cette organisation avait pour projet de créer un studio d’animation et de design graphique au sein de l’entreprise sociale. »

Le volontariat, une vraie expérience professionnelle

Coralie souhaitait terminer ses études avant de s’engager en tant que Volontaire de Solidarité Internationale (VSI). En effet, elle perçoit le volontariat et plus précisément cette mission comme une vraie expérience professionnelle, valorisante. D’autant plus que son poste engage de fortes responsabilités et qu’il nécessite de mobiliser et/ou développer des compétences précises ; telles que savoir gérer une équipe multiculturelle ou encore avoir un point de vue stratégique à court et à long terme.

Pour Coralie, comme pour la majorité des volontaires, le volontariat constitue une vraie expérience professionnelle. Cependant, il est pertinent de s’interroger sur son futur et sur ce que l’on peut nommer « l’après volontariat ».

« J’ai l’impression de m’investir beaucoup plus que ce que je ferais en France comme dans un simple boulôt. Il y a une dimension plus personnelle, on se sent attaché au poste, au projet et au pays ; je suis convaincue que je pourrais valoriser cette expérience. »

Bien qu’il s’agisse d’un statut de « volontaire », sa mission constitue une expérience professionnelle, avec un plus : être engagé au sein d’un organisme qui a des objectifs et des activités à but social.

« Pour moi, il s’agit d’un investissement à temps plein, d’un dévouement et d’un engagement fort. Nous soutenons un projet pour qu’il puisse être pérene et repris par les salariés locaux. Nous ne devons pas seulement voir notre travail sur une année ou deux. La notion de long terme est très importante car le projet doit vivre ! »

Coralie nous explique ses sentiments par rapport à son poste et son engagement personnel : « On ne se dirige pas vers le volontariat de manière anodine. Bien sûr il y a la recherche d’expérience mais aussi la volonté de participer à un projet. Le modèle d’entreprise peut apporter une contribution importante à une association. J’étais pas mal sensibilisée au secteur de l’Economie Sociale et Solidaire avant de venir. Le volontariat a fait le pont entre toutes mes aspirations. »

Le projet et les différentes missions

Pour Coralie, sa mission est en lien avec les raisons de sa venue au Cambodge, qui est de travailler pour une entreprise sociale et son développement. Pour cela, une première phase de son travail au sein de Phare Creative Studio consistait à établir un business plan et procéder à une étude de marché essentielle pour évaluer la faisabilité du projet. Une fois l’approbation par le Comité de Direction, le projet a été lancé en août 2016.

« Nous sommes aujourd’hui une équipe de 10 personnes. Le but est d’embaucher les jeunes diplômés de l’École d’Arts Visuels et Appliqués (VAAS) avec quelques professeurs tous formés au sein de notre organisation mère, l’ONG Phare Ponleu Selpak à Battambang. »

L’évolution de sa mission aujourd’hui

« Aujourd’hui ma mission a beaucoup évoluée : d’une part mon travail quotidien consiste à encadrer l’équipe, avec une part importante de suivi de projets. Je fais la relation entre les clients et l’équipe artistique du studio. Nos clients sont des particuliers, des entreprises ou ONG locales & internationales. Nous avons actuellement un projet vidéo avec Handicap International et nous avons aussi créé la couverture d’un livre pour un indépendant qui travaillait sur la position des femmes au Cambodge ».

Un autre aspect du travail de Coralie est aussi de se diriger vers une phase de développement économique, à travers la recherche de clients et la communication du studio : « C’est une suite logique au business plan : c’est aujourd’hui le marketing & la communication que je dois mettre en place pour développer et faire connaître notre studio », nous explique Coralie.

Phare Creative Studio dispose aussi d’un studio d’enregistrement. Ce projet est en cours de création car les jeunes étudiants sont actuellement en formation : « C’est un des projets que nous allons soutenir avec les jeunes groupes de musiques locaux, afin qu’ils puissent enregistrer leurs albums gratuitement dans nos studios pour soutenir les artistes locaux. Nous proposons aussi la création de films d’animation ».

Pour plus d’informations :

Visitez le site de l’Espace Volontariats Cambodge

En savoir plus sur Phare Creative Studio

Pour plus de renseignements, contactez L’Espace Volontariats du Cambodge :ev.cambodge@france-volontaires.org