Coralie, au Burkina Faso : "Savoir s’adapter à toutes sortes de situations"

Qui es-tu ?

Peux-tu te présenter en 4 mots ?

  • Gentille,
  • généreuse,
  • aventurière et
  • un peu timide.

Pour quelle raison ce projet d’engagement en Service Civique ?

Après cinq années de travail en France, je voulais partir à la découverte de nouveaux horizons et de nouvelles cultures tout en faisant une bonne action.

Quels objets as-tu apportés avec toi dans tes valises et pourquoi ?

Mon oreiller, je ne m’en sépare jamais durant mes voyages !

L’interculturalité

Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée ? 

Les personnes ici sont plutôt gentilles et accueillantes et il ne faut pas beaucoup de temps pour se faire une liste d’amis.

Quelles sont les différences qui t’ont le plus marquée entre la France et le Burkina Faso ?

La pauvreté des enfants et les maladies que certains ont.

La mission

Quelles sont les actions que tu as réalisées pour le moment ?

Pour l’instant j’ai réalisé six interviews sur des volontaires au Burkina Faso avec des profils très différents. Ensuite j’ai pu découvrir quelques associations dans l’est du Burkina lors d’une mission avec l’Espace Volontariats (EV) et je suis retournée dans l’une d’elle pendant une semaine à Fada N’gourma.

Au cours de ta mission de volontariat, quelles sont les trois compétences que tu as acquises jusqu’ici ?

  • L’échange,
  • l’interview,
  • l’autonomie.

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ?

Être en totale autonomie, savoir prendre les devants.

En tant qu’ambassadrice de l’engagement citoyen à l’international, quelles sont selon toi les trois qualités essentielles pour devenir volontaire ?

  • L’ouverture d’esprit,
  • être à l’écoute,
  • être tolérant.

Si tu devais promouvoir l’engagement citoyen à l’international en une phrase…

Une expérience riche en découverte qui nous aide surtout à apprendre sur nous-même.

Et après ?

Quels sont tes projets post-volontariat ?

J’espère trouver une autre mission au Burkina, ou essayer de monter un projet tout en travaillant à côté.

Un conseil aux futurs volontaires ?

Cela peut être une expérience enrichissante mais ce n’est pas une décision à prendre à la légère, il faut savoir s’adapter à toutes sortes de situations.

Pour plus de renseignements, contactez l’Espace Volontariats du Burkina Faso : ev.burkina@france-volontaires.org