Cyr, volontaire en service civique au Vietnam

Cyr et sa collègue Ngan pendant le pelâge des prunes ©Mathieu Arnaudet/France Volontaires

06/06/2016

Découvrez le témoignage de Cyr, en Service Civique au Vietnam.

S’engager pour donner du sens à son parcours

Cyr a étudié le commerce international et le marketing pendant trois ans avant de prendre conscience que le travail qu’on lui demandait de faire ne faisait pas sens pour lui.

Voyageur depuis ses 18 ans (Australie en « working holidays », Espagne en stage), Cyr a postulé à plusieurs services civiques à l’international (Népal, Egypte) avant de voir son profil retenu par Eurasia, structure d’envoi d’un programme innovant, le « service civique en parcours combiné ». Ce programme permet à un jeune entre 18 et 26 ans de réaliser 6 mois d’engagement, 3 mois en France et 3 mois à l’étranger. Au départ prévu pour donner des cours d’anglais, Cyr a vu – à son initiative – sa mission changer de contenu : d’Hô Chi Minh Ville, il est venu travailler à Hanoï ; de professeur d’anglais, il est devenu assistant dans le développement marketing d’une entreprise sociale.

Et cela pour son plus grand bonheur. Il a en effet trouvé grâce à cette mission « ce qu’il était venu chercher au Vietnam », à la fois sur le plan personnel : « J’avais besoin de changer… 4 ans que j’étais à Aix en Provence… j’avais besoin d’un dépaysement complet. J’ai trouvé ça. Et l’ambiance en Asie : l’exubérance, toujours des choses qui se passent… On n’est jamais seul ! ». Mais également sur le plan professionnel puisqu’il réussit à donner du sens aux compétences acquises jusqu’ici.

Mettre ses compétences au profit de son engagement

Source of Life est une entreprise qui transforme et vend des produits « sains », venant de fermes n’utilisant pas de produits chimiques, ce qui est au Vietnam ou plus généralement dans la région d’Asie du Sud-est, extrêmement rare. Au sein de cette entreprise, Cyr, avec sa collègue Marie également en service civique, a pris l’initiative de prendre en charge la communication et le marketing autour des produits, deux pans d’activités qui ne sont pas encore très développées au sein de cette entreprise n’ayant que 2 ans d’existence. Ainsi, Cyr a pu mettre ses compétences acquises à l’université au service d’une entreprise dont la cause lui tient à cœur :

« La communication, le marketing, c’était des choses qui n’étaient pas développées. On venait en renfort sur ces objectifs : bonne communication, marketing sur les produits… C’est ce qui va permettre de faire des ventes… C’est là que l’on a trouvé notre utilité  ».

Cyr a ainsi travaillé à la construction d’une stratégie de communication/marketing et à l’étude de marché pour l’ouverture d’un supermarché vendant uniquement des produits sains. L’étude de marché est toujours en cours et les consommateurs de Hanoi sont invités à renseigner ce questionnaire.

Après le travail de Marie et de Cyr, l’entreprise dispose de documents utiles sur le management d’un magasin bio, la communication sur les produits et la mise en ligne d’un site Internet.

Un enjeu de santé publique au Vietnam : le développement de filières contrôlées

Le supermarché pourrait ouvrir d’ici la fin de l’année 2016 à Hanoï et être un des premiers magasins où le contrôle de qualité et de traçabilité des produits est la valeur première. Il pourrait être un commerce de référence accordant de l’importance au contrôle de qualité de toute la filière de distribution. Espérons qu’il participe à la prise de conscience ici au Vietnam de la nécessité de changer ses modes de consommation qui causent de nombreuses maladies parmi la population.

Cyr terminera sa mission en promouvant la mobilité internationale des jeunes avec une association du sud de la France. Mais son objectif est déjà de revenir au Vietnam pour continuer de travailler avec les « personnes de Source of Life qui peuvent vous apporter beaucoup ».

Pour plus d’informations :

Visitez le site de l’Espace Volontariats Vietnam