Le point sur l’initative Eu Aid Volunteers

Qui sont les « volontaires européens de l’aide humanitaire » (EU Aid Volunteers) et que font-ils ? C’est pour partager les dernières nouvelles à ce sujet que la Commission Européenne (DG ECHO) a réuni les 12 et 13 avril derniers à Bruxelles une centaine de représentants d’organisations participantes.

02/05/2018

206 volontaires déployés

L’initiative Eu Aid Volunteers a été évaluée en 2017, après 3 ans de mise en œuvre. Le rapport a souligné, au-delà de l’intérêt d’EU Aid Volunteers, des faiblesses dans sa mise en œuvre : même si 148 organisations sont certifiées pour envoyer et accueillir des volontaires, seulement 206 volontaires ont été déployés jusqu’à maintenant (dans 28 pays) contre un objectif de 4 000 en 2020.

Les missions concernent principalement la réduction des risques de catastrophe, la gestion de projets, l’adaptation aux changements climatiques, et durent de 1 à 18 mois. Elles sont toutes en ligne sur la plateforme dédiée, sur laquelle tout résident de l’Union Européenne peut candidater. Pour le moment, beaucoup de profils type « jeunes diplômés » (dits junior, soit moins de 5 ans d’expérience) ont été recrutés, mais les profils « senior » sont très recherchés. Tout candidat sélectionné reçoit une formation en ligne et en présentiel, de 9 à 12 jours, dans un pays européen, sur l’action humanitaire en général, l’Union Européenne, l’interculturel, la sécurité, ainsi que des modules plus ciblés en lien avec leur mission.

148 organisations impliquées

Plusieurs réseaux d’organisations s’impliquent particulièrement sur cette initiative : ActAlliance, Alliance 2015, mais aussi des fédérations d’organisations humanitaires comme Médecins du Monde, Action Contre la Faim, ActionAid, et d’autres organisations de volontariat comme Volunteering Service Overseas (Grande Bretagne), Gruppo di Volontariato Civile (Italie).

Côté français, la Guilde Européenne du Raid, l’ADICE, ACTED mais aussi France Volontaires et la Croix Rouge Française participent à l’initiative. Avant d’envoyer des volontaires, plusieurs organisations prennent part à des projets de renforcement de capacités permettant de mieux se préparer à la gestion de volontaires et aux techniques liées à la réduction des risques (lien vers les projets actuels). France Volontaires pilote aujourd’hui le projet TERO et a mené à bien le projet VolinHA, visant chacun à renforcer le volontariat local en vue de mieux conjuguer les efforts des volontaires locaux et européens dans la prévention des crises.Un appel à projets est en cours (date limite de dépôt le 1er juin 2018). Une fois certifiées, les organisations proposent des projets de déploiement en consortium (lien vers les projets actuels), en répondant à un appel à projets annuel.

Des évolutions à suivre

La DG ECHO a exprimé son souhait de rendre l’initiative plus accessible, à davantage de candidats et d’organisations. A l’horizon 2020, fin de sa première phase de mise en œuvre, EU Aid Volunteers sera aussi plus en lien avec d’autres programmes de volontariat européen, comme le Service Volontaire Européen et le Corps européen de solidarité. A prévoir, donc, davantage de possibilités de s’engager pour contribuer à une meilleure résilience face aux crises humanitaires !

Liens utiles

Pour plus de renseignements, contactez Agnès Golfier : par mail agnes.golfier@france-volontaires.org