Florian, Ambassadeur de l’engagement citoyen au Sénégal

© Espace Volontariats Sénégal

Comme chaque semaine, découvrez le témoignage d’un jeune Ambassadeur de l’engagement citoyen à l’international. Aujourd’hui, c’est Florian qui nous livre son expérience après ses 4 mois passés au Sénégal.

06/06/2017

Qui es-tu ?

Peux-tu te présenter en 4 mots ?

  • Ouvert d’esprit
  • Souriant
  • Naïf
  • Disponible 

Pour quelle raison ce projet d’engagement en Service Civique ?

Comprendre ce monde qui nous entoure et partager avec des personnes d’autres cultures. J’espère pouvoir me sentir utile pour les autres.

Quels objets as-tu apportés dans tes valises et pourquoi ?

Les livres Harry Potter, juste pour me rassurer !

L’interculturalité

Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée ?

Les premières impressions ont été plutôt bonnes, le soleil était agréable. Au début, on se faisait facilement avoir sur le prix des taxis ou encore par certains vendeurs mais heureusement on a vite appris l’art de la négociation. Rien ne ressemble à notre quotidien français, il faut notamment s’adapter à une langue différente.

Quelles sont les différences qui t’ont le plus marqué entre la France et le Sénégal ? 

  • La chaleur vraiment pesante au départ.
  • Les nombreux enfants mendiants.
  • Les retards constants pour des réunions professionnelles. 
  • Mais surtout la bonne humeur de tous les sénégalais.

La mission

Quelles sont les actions que tu as réalisées pour le moment ?

J’ai mené des ateliers de sensibilisation sur la santé des enfants (vaccins), des femmes enceintes et des adultes.

J’ai participé à une réunion pour le renforcement des capacités auprès des agriculteurs et j’ai aidé les femmes dans un village sur la production de l’arachide et sa commercialisation.

Enfin, j’ai travaillé également au développement d’un projet à mon initiative : c’est la déclaration des talibés (enfants mendiants) à la préfecture pour leurs donner une identité. 

Au cours de ta mission de volontariat, quelles sont les trois compétences que tu as acquises jusqu’ici ?

  • Confiance en soi
  • Patience
  • Prise de recul sur les situations

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ?

Le manque de moyens matériels et budgétaires pour monter un projet professionnel avec l’association et la barrière de la langue qui crée la distance avec la population.

En tant qu’ambassadeur de l’engagement citoyen à l’international, quelles sont selon toi les trois qualités essentielles pour devenir volontaire ?

  • Être ouvert d’esprit
  • Être motivé
  • Savoir s’adapter car tout ne se passe pas toujours comme prévu

Si tu devais promouvoir l’engagement citoyen à l’international en une phrase ?

C’est avec ce genre d’engagement que tu ouvres les yeux sur l’importance de la solidarité et que le bonheur est possible avec peu de moyens.

Et après ?

Quels sont tes projets post-volontariat ? 

Participer à la formation de l’université de Strasbourg en alternance à l’étranger pour continuer à apprendre d’autres valeurs et modes de vie.

Un conseil aux futurs volontaires ?

Rien ne se passe comme prévu mais tu en sortiras grandi avec des souvenirs gravés pour la vie. Il faut rester motivé et surtout relativiser.

Pour plus de renseignements, contactez l’Espace Volontariats du Sénégal : ev.senegal@france-volontaires.org