Soutien au retour

© Espace Volontariats Madagascar

Pour prendre le recul nécessaire en vue d’être à même de valoriser son expérience, un volontaire de retour de mission a besoin d’un accompagnement spécifique. L’objectif est de l’aider à dresser le bilan de son expérience tant au niveau professionnel que personnel.

Dans ce but, les structures d’envoi mettent en place diverses propositions : un rapport de mission, un débriefing personnel, un temps de relecture de l’expérience, qui varient selon le type de volontariat et les structures d’envoi.

Plusieurs structures ont par ailleurs développé des outils d’évaluation pour aider les volontaires à valoriser les compétences acquises.

L’outil d’évaluation mis en place par France Volontaires

Dès son origine, France Volontaires a accordé une attention particulière à la qualité des engagements volontaires et solidaires à l’international. Convaincue de l’interdépendance entre la qualité de l’expérience de volontariat et la qualité de l’accompagnement de celle-ci, France Volontaires a sollicité Francis Alföldi (www.alfoldievaluation.com) pour initier un projet de recherche action en vue d’élaborer un outil d’évaluation de l’expérience de volontariat. L’outil élaboré permet de s’intéresser aux dimensions citoyenne et formative de l’expérience de volontariat et à son accompagnement. 

Finalités et objectifs au soutien au retour

Les organismes de VIES assignent quatre principales finalités à cette phase ’Retour’ (évaluer et mettre en perspective la mission, accompagner le retour personnel du volontaire, accompagner le retour professionnel du volontaire et encourager l’engagement solidaire) mais ces finalités se déclinent autour de thèmes différents selon la famille de volontariat considérée.

Évaluer et mettre en perspective la mission (projet / volontaire) :

  • Analyser l’évolution du projet pendant le temps de mission du volontaire ;
  • Analyser l’évolution des partenariats ;
  • Analyser l’impact du projet sur les bénéficiaires, les volontaires, les partenaires ;
  • Analyser l’évolution des motivations du volontaire par rapport à son projet, sa mission, son expérience et les suites qu’il envisage ;
  • Estimer le potentiel de futures missions ;
  • Capitaliser les savoirs et savoir-faire liés aux missions.

Accompagner le retour personnel du volontaire :

  • Orienter le volontaire vers un bilan de santé ;
  • Informer le volontaire sur les démarches à suivre pour obtenir une bonne couverture sociale ;
  • Soutenir financièrement la réinsertion du volontaire ;
  • Accompagner le volontaire dans l’accès à un nouveau logement ;
  • Informer le volontaire sur les démarches fiscales à effectuer ;
  • Être à l’écoute du volontaire pour l’aider à formaliser son expérience de l’interculturalité, ses nouvelles représentations des relations Nord / Sud ;
  • Aider le volontaire à faire face au « syndrome du retour ».

Accompagner le retour professionnel du volontaire :

  • Aider le volontaire à faire une relecture de son expérience professionnelle ;
  • Sensibiliser le volontaire aux difficultés qu’il va rencontrer dans sa recherche d’emploi ;
  • Orienter le volontaire vers les structures ad hoc ;
  • Proposer au volontaire une méthodologie de recherche d’emploi ;
  • Conseiller le volontaire sur des techniques de recherche d’emploi ;
  • Permettre au volontaire de valider son expérience dans le cadre de diplômes universitaires reconnus (Validation des acquis de l’expérience).

 Encourager le volontaire à poursuivre son engagement solidaire

  • Encourager le volontaire à témoigner de son expérience auprès de ses proches, d’un public restreint, d’un public élargi ;
  • Soutenir l’engagement actif du volontaire au sein de son groupe, de son association, de son ONG ; au sein d’un réseau d’anciens volontaires ; au sein d’autres organismes de solidarité internationale ou locale ;
  • Conseiller le volontaire vers des actions de solidarité au quotidien ; 
  • Développer et promouvoir le secteur de la solidarité internationale à travers l’engagement des VIES à leur retour en France.

Le VSI

Concernant le VSI, le dispositif d’accompagnement au retour est obligatoire comme le stipule la loi de 2005 qui encadre ce dispositif.

Chaque structure d’envoi a son propre dispositif d’accompagnement au retour.

Dans le cas de France Volontaires - en tant que structure d’envoi - :

Après un entretien de fin de mission personnalisé, une session Relecture de l’expérience de volontariat, qui se déroule dans un cadre collectif, est proposée. Elle a pour objectif de :

  • Resituer la place et le sens de l’expérience de volontariat dans le parcours de vie ;
  • Repérer, expliciter, valoriser les acquis de l’expérience de volontariat aussi bien sur un plan professionnel, social, que personnel ;
  • Formaliser par écrit ou part oral, un ou plusieurs aspects de cette expérience de volontariat ;
  • Dégager les domaines d’orientation possible pour les projets d’avenir en termes d’investissement professionnel et/ou d’engagement social.

L’objectif de la session est de favoriser chez les stagiaires une pratique d’analyse de l’expérience qui devra se poursuivre au-delà du stage.

Pratique :
3 jours en externat à Ivry-sur-Seine ou en région.
2017 : 4 stages.
La prise en charge comprend : le transport, l’hébergement et les repas.

Téléchargez le guide retour du Clong Volontariat

Le Service Civique

L’expérience de volontariat est une composante d’un projet d’avenir, réalisé en concertation avec le tuteur. Aussi en fin de mission, il doit accompagner le volontaire vers l’emploi, le stage ou une formation, selon son projet.

Plusieurs conventions de partenariat ou Chartes de valorisation ont été signées afin de valoriser l’expérience du Service Civique dans les procédures de recrutement de grands groupes.

Chaque volontaire reçoit également une attestation de Service Civique et un bilan nominatif décrivant les activités exercées et évaluant les compétences acquises au cours de sa mission.

L’agence propose également une cvthèque accessible aux entreprises partenaires.

Enfin, l’Institut de l’Engagement a ouvert ses portes pour l’après volontariat. Trois filières sont proposées : formation, projet professionnel et création d’activité. Plus d’informations sur l’Institut de l’Engagement.

Téléchargez le guide du bilan nominatif du Service Civique, le guide du tutorat et pour le volontaire, téléchargez le guide du volontaire en service civique.

JSI-VVV/SI

Le temps de relecture passe par une restitution obligatoire en fin de mission. Le parrain s’engage à accompagner l’équipe dans ce bilan et à la guider dans cette restitution.

Plus d’informations sur : le site du Fonjep

LE SVE

Pour aider les volontaires à réfléchir sur ce qu’ils ont appris, et à mettre des mots sur leurs acquis, la Commission européenne a créé le Youthpass. Youthpass est une démarche qui aide les jeunes à tirer le meilleur parti des expériences qu’ils ou elles ont faites lors de leur participation à une activité du programme Jeunesse en action.

Le Youthpass est un outil d’aide à la réflexion suite à l’expérience. Il se remplit avec le tuteur autour de discussions thématiques. Il permet de décrire les résultats d’apprentissage au cours d’un projet de SVE, à l’intention de futurs employeurs, ou d’institutions d’éducation formelle qui reconnaissent les compétences acquises grâce à des apprentissages non formels.

Le certificat Youthpass comporte trois parties :

  • une description du volontariat effectué ;
  • une description du projet spécifique, les fonctions et tâches remplies par le volontaire, les formations suivies dans la période, ainsi qu’une description des activités de l’organisation d’accueil et le nom de l’organisation d’envoi ;
  • une description des résultats individuels d’apprentissage de la volontaire, pendant son volontariat.

Site internet : Youthpass

Le guide explicatif de l’AFPEJA

Téléchargez les 25 propositions et réflexions pour le développement et la reconnaissance des volontariats solidaires à l’international issues de la Fabrique des États Généraux de la région PACA en septembre 2014