Hommage à François Chérèque

05/01/2017

" La société française est lente à faire évoluer, comme ces immenses navires qui, pour éviter les écueils, doivent manœuvrer longtemps à l’avance. C’est ce qui permet à quelques hommes et femmes par génération d’être visionnaires de l’avenir et prêts immédiatement à prendre les dispositions pour le préparer.

Ceux et celles qui ont imaginé et mis en œuvre le service civique mesuraient-ils quels changements internes une telle mesure engendrerait pour changer en profondeur la société des jeunes de notre pays.

François Chérèque était l’homme de la situation, parfaitement apte à donner à cette initiative parlementaire, quelle que soit la majorité, une ampleur et une profondeur capables de bouleverser l’avenir de plus en plus de jeunes. Le travail accompli avec les associations, notamment d’éducation populaire, fut rapidement accepté et compris par tous. Sans effet de manche ou de campagne tapageuse, des milliers de jeunes ont su qu’ils pouvaient s’engager pour d’utiles causes.

François Chérèque a su le faire avec modestie et efficacité, cultivant la confiance de tous les acteurs si divers de cette belle œuvre. Pour notre part, particulièrement orientés depuis si longtemps à l’international, nous n’eûmes aucune difficulté majeure à le convaincre que, si nous devions travailler la main dans la main, chacun pouvait apporter sa propre expérience et son propre ressenti des relations humaines. Combien il fut aisé de lui affirmer que notre action ne se passait pas sur notre sol national mais dans des pays étrangers conscients de leur souveraineté. Combien il fut aisé d’être à ses côtés pour les cas difficiles de choix des agréments et du risque qu’il y avait à se fier aux premières apparences.

Car François Chérèque et son équipe ont très vite mesuré que nos tâches respectives étaient avant tout complémentaires et non concurrentes. Sa finesse d’esprit et son autorité firent le reste…

La société française lui devra une des plus belles pages de son évolution, les témoignages et les hommages qui l’accompagnèrent ont montré que la société, dont nous sommes nombreux à rêver de sa transformation humaniste et responsable, est à notre portée si nous savons nous inspirer d’hommes tels que lui."

Jacques Godfrain
Président de France Volontaires