JVF2018 - La France et le Ghana, porte-paroles d’un volontariat international réciproque

A l’occasion de la Journée du Volontariat Français, la France et le Ghana s’unissent pour promouvoir la réciprocité des mobilités solidaires.

29/11/2018

Au Ghana, l’engagement de France Volontaires auprès des institutions et des communautés locales a débuté en 2008, avec l’Alliance Française d’Accra. Elle s’est étendue plus tard au Ministère Ghanéen de l’Agriculture (MoFA), dans le cadre du projet d’Appui au secteur du riz, programme financé par l’Agence Française du Développement (AFD). Par la suite, France Volontaires a initié des partenariats avec le Service National (NSS), Wesley Girl School, les Alliances Françaises de Kumasi et tant d’autres.

Les volontaires interviennent dans de nombreux secteurs et dans toutes les régions du Ghana, à Accra mais aussi au nord-est à Bolgatanga et à Napkanduri, au nord à Tamale, au nord-ouest à WA et au sud-est dans la région volta à Ho.

Dans ces régions, les volontaires, agronomes pour la plupart, mais aussi formateurs du français dans une démarche de promotion de la francophonie, ou encore spécialistes de la communication, de la planification en projets de développement, ont apporté leur soutien, leur expertise et leur expérience aux organisations et structures ghanéennes. Ils ont fait face ensemble aux défis qui les attendaient.

Grâce au partenariat avec l’Alliance Française d’Accra et le soutien de l’Ambassade de France, France Volontaires développe depuis 2017 le volontariat international, dit « de réciprocité ».En effet, quatre jeunes ghanéens, depuis 2017, ont effectué leurs missions de volontariat en France, dont trois actuellement.

C’est dans ce contexte que s’est tenue, le jeudi 15 novembre 2018, dans la résidence de l’Ambassadeur de France, Madame Anne-Sophie AVE, la cérémonie marquant à la fois le 10ème anniversaire de la présence de l’AFVP/France Volontaires au Ghana et la Journée du Volontariat Français 2018 (JVF).

Y ont été accueillis le Vice Ministre ghanéen des Affaires étrangères, le directeur de cabinet du ministère de la jeunesse et des sports et une soixantaine d’invités.

Madame l’Ambassadeur, Anne-Sophie AVE le Vice Ministre des Affaires étrangères, le représentant de France Volontaires au Ghana, Mme l’Ambassadrice du Ghana en France, Anna BOSSMAN qui fut auparavant Présidente de l’alliance française d’Accra, et Nana, première volontaire ghanéenne en France ont témoigné de la richesse des échanges de volontaires entre les deux pays et ont encouragé la montée en puissance de ces mobilités bilatérales.

Madame l’Ambassadeur du Ghana en France, Anna BOSSMAN, est longuement revenue sur l’importance du volontariat français au Ghana, la pertinence du volontariat international de réciprocité dans le cadre de la mobilité des jeunes ghanéens et de l’apprentissage de la langue française, mais aussi l’importance du volontariat ghanéen sur le territoire français. La réciprocité des valeurs dépassant celle de la mobilité.

Nana a effectué son engagement de Service civique en France, mais elle est originaire du Ghana. Elle raconte :

Plus d’informations : 

Pour plus de renseignements, contactez L’Espace Volontariats du Ghana : ev.ghana@france-volontaires.org