Octobre 2016 : journée régionale d’échanges sur la réciprocité, Dijon

Le 11 octobre, la Région Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec France Volontaires, accueillaient à Dijon les acteurs régionaux pour échanger collectivement sur les enjeux et les pratiques de l’accueil de volontaires internationaux sur les territoires.

Ouverte par Hicham Boujlilat, Conseiller régional de Bourgogne Franche-Comté délégué à la coopération, à la solidarité internationale et aux mutations économiques, la journée a permis de partager les expériences des acteurs régionaux et nationaux. 

Une soixantaine d’acteurs, associations, collectivités territoriales, rectorat, enseignements agricoles et volontaires ont échangé sur les impacts de la mobilisation de volontaires extra-communautaires en France. Impacts sur le territoire d’accueil en France et sur le territoire d’origine du volontaire, en termes d’interculturalité et de développement des compétences.

La posture d’ambassadeur du volontariat, sur les deux territoires, a été régulièrement réaffirmée, notamment par les deux caractéristiques que le jeune possède : 

  • la connaissance des réalités de ces territoires,
  • les compétences et expériences qu’il peut transmettre, par exemple dans les établissements scolaires. « C’est en France que je vais vraiment connaître mon pays ! », déclare un jeune volontaire sénégalais qui, face aux nombreuses questions des élèves, interroge lui-même les coutumes et les pratiques de son pays.

L’accompagnement des volontaires était également au centre des échanges, tant sur la mission du volontaire que sur sa vie personnelle, dans une ville et un pays nouveaux. « Débrouille-toi ! » conseille en souriant un volontaire à un nouvel arrivant, pointant les améliorations nécessaires quant aux aspects quotidiens de cette mobilité. L’échange de pratiques et l’outillage des acteurs qui est en cours devrait pallier progressivement ces difficultés et renforcer les expériences.

Cette journée a été également l’occasion de réfléchir sur le lien entre ces mobilités et les coopérations décentralisées, se nourrissant l’un l’autre :

  • les mobilités valorisant et humanisant les partenariats entre territoires,
  • les coopérations décentralisées ouvrant de nouvelles opportunités de missions de service civique.

L’inscription des ces mobilités dans le cadre des Objectifs de Développement Durable, rompant la vision Nord-Sud, a été rappelée par le vice-président de France Volontaires, Roland Biache.

Slahedinne Medini, Directeur des Programmes d’Insertion, de Placement et de l’Emploi International, Agence Nationale pour l’Emploi et le Travail Indépendant de Tunisie, a quant à lui partagé l’expérience tunisienne en matière de soutien à l’engagement volontaire des jeunes. 

En colonne vertébrale aux échanges et en regard au contexte actuel sur la situation des migrants, Bernard Lesterlin, député de la deuxième circonscription de l’Allier et membre du comité stratégique de l’Agence du service civique, a rappelé que la France est un pays d’accueil par essence. Ainsi, la présence d’un jeune international en mission de service civique sur le territoire n’a que des effets positifs démultiplicateurs sur son entourage et permet aux bénéficiaires de vivre la différence, en vrai.

Bernard Trouillet : conseiller d’éducation populaire et de jeunesse, DRJSCS de Bourgogne-Franche-Comté
Oussama Ben Abda : volontaire tunisien à Une Terre Culturelle, Marseille

Téléchargez le programme

Informez-vous sur le volontariat et la réciprocité

Visitez le site du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté