Judy, VSI au Togo, Chargée d’appui à la structuration des services de la Direction de Coopération de l’Université de Lomé (DIRECOOP)

© Espace Volontariats Togo

Découvrez le témoignage de Judy, 30 ans, Volontaire de Solidarité Internationale, Chargée d’appui à la structuration des services de la Direction de Coopération de l’Université de Lomé (DIRECOOP).

10/01/2017

Qu’est ce qui a motivé ton choix de faire du volontariat au Togo ?

Sur les conseils d’une volontaire, je me suis rapprochée de France Volontaires pour me construire une expérience à l’étranger. Quand j’ai passé les étapes de sélection, j’ai décidé de ne choisir que des missions se déroulant en Afrique subsaharienne, afin d’assurer une continuité avec mes expériences précédentes.

Venir au Togo a été l’occasion d’en apprendre plus sur ce pays et la sous-région ouest-africaine, mais aussi de constater la façon dont les migrations y structurent les sociétés et influencent les politiques publiques.

Parles-nous de ta mission au sein de la DIRECOOP :

Le plus gros chantier de la DIRECOOP consiste à organiser le Forum National de Coopération Universitaire, le seul événement national qui rassemble la majorité des établissements universitaires publics et privés du pays autour des problématiques de développement de l’enseignement supérieur et de la recherche. Pour l’édition 2016, j’ai contribué à faire émerger de très nettes améliorations pour les participants et le public visé.

À ce jour, quels sont tes ressentis sur le plan professionnel, relationnel, personnel, et en général ? Quelles sont les plus-values que tu as acquises depuis ton arrivée ?

La mission m’a permise de mieux comprendre le combat quotidien de gens doués et visionnaires. Le plus dur a été de les repérer et d’instaurer une relation de confiance, ensuite d’assurer le lien entre les opérateurs français et les partenaires togolais. J’ai eu la chance d’en discuter sur le sujet avec d’autres coopérants internationaux : ça permet d’évacuer quelques frustrations avec d’autres personnes qui vivent la même chose, là on peut commencer à relativiser et envisager des compromis.

En une phrase, définis ton expérience de volontariat :

Honnêtement ces deux années étaient trop riches pour être synthétisées en une phrase mais si je devais n’en choisir qu’une seule, ce serait «  si c’était à refaire, je le referais  ! ».

Pour plus d’informations :

Visitez le site de l’Espace Volontariats Togo

Visitez le site du DIRECOOP 

Pour plus de renseignements, contactez l’Espace Volontariats du Togo : ev.togo@france-volontaires.org