Julien, au Sénégal : "Une expérience unique pour contribuer à un monde meilleur"

Qui es-tu ?

Peux-tu te présenter en 4 mots ?

  • Julien,
  • plein d’espoir,
  • volontaire
  • Ambassadeur

Pour quelle raison ce projet d’engagement en Service Civique ?

  • Donner de ma personne,
  • sortir de la routine quotidienne française,
  • avoir un petit plus sur le CV.

Quels objets as-tu apportés avec toi dans tes valises et pourquoi ?

Un paquet de 100 préservatifs, pensant que je pourrais les distribuer aux Sénégalais pendant ma mission !

L’interculturalité

Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée ?

Une impression d’oppression à la sortie de l’aéroport, avec toutes ces personnes qui nous proposaient des taxis ou des choses à vendre.
L’intégration a été assez rapide, au bout d’une semaine. Mais pour ce qui a été de la monnaie locale cela a mis beaucoup plus de temps.

Quelles sont les différences qui t’ont le plus marqué entre la France et le Sénégal ?

La première différence marquante c’est le climat et les paysages. Mais beaucoup de choses divergent entre les deux pays comme les échelles sociales moins marquées quand on marche dans la rue. Une chose extrêmement agréable c’est l’accueil chaleureux des Sénégalais.

La mission

Quelles sont les actions que tu as réalisées pour le moment ?

Nous sommes là en tant qu’observateur, principalement, pour pouvoir ensuite le retranscrire aux jeunes en France. Nous avons déjà fait des visites de chantier, des reportages sur les volontaires au Sénégal. Nous travaillons sur un reportage vidéo pour la Journée du Volontariat Français qui aura lieu à Saint-Louis cette année.

Quelles sont les compétences que tu as acquises jusqu’ici ?

Le marchandage et le contact humain.

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ?

La plus grande difficulté rencontrée c’est la négociation. Quand on n’a pas d’expérience dans le domaine, ce n’est pas facile.

En tant qu’ambassadeur de l’engagement citoyen à l’international, quelles sont selon toi les qualités essentielles pour devenir volontaire ?

  • Une grande autonomie
  • La patience
  • L’humilité
  • L’ambition

Si tu devais promouvoir l’engagement citoyen à l’international en une phrase ?

« Une expérience unique à ne pas rater, pour pouvoir faire beaucoup de rencontres et d’actions importantes pour contribuer à un monde meilleur »

Et après ?

Quels sont tes projets après ton Service Civique ?

Mon projet après le volontariat, est de pouvoir entrer à l’Institut de l’Engagement, pour ensuite postuler à l’école de scénariste à Paris, qui sans l’aide du volontariat et de l’Institut de l’Engagement serait extrêmement difficile dû à son coût élevé (9 000 euros par an).

Un conseil aux futurs volontaires ?

Faites attention au prix Toubab !!!! Diviser toujours par 3 ou 4 les prix !


Pour plus de renseignements, contactez l’Espace Volontariats du Sénégal : par mail ev.senegal@france-volontaires.org