L’édito de mars 2017 : lancement de la Cartographie des engagements volontaires et solidaires à l’international

07/04/2017

Premier ouvrage de référence en France en matière d’engagements volontaires à l’international, la Cartographie 2017 des engagements volontaires et solidaires à l’international vient de sortir. Réalisée dans le cadre d’un partenariat entre l’Observatoire de France Volontaires et le laboratoire Passages de l’université Bordeaux Montaigne, elle est le fruit d’un travail collectif de plus d’une année. Ils sont une trentaine d’auteurs d’horizons divers (professionnels de la solidarité internationale, chercheurs, volontaires, etc.), à s’être mobilisés, portés par un comité de pilotage réunissant France Volontaires, Passages, l’INJEP, le CLONG-Volontariat et Cotravaux.

Le résultat est très satisfaisant tant sur la forme – cet ouvrage est un bel objet – que sur le fond, à travers une démarche de regards croisés chercheurs-praticiens, appuyés sur des données solides et mises en image. Véritable kaléidoscope (carto)graphique, il examine les évolutions des dynamiques d’engagements volontaires, tout en traitant différents sujets d’actualité. Un véritable coup de projecteur sur l’implication des volontaires dans les grands défis mondiaux contemporains : l’Agenda 2030, l’aide aux migrants, ou les articulations entre aide humanitaire et aide au développement. La Cartographie est en accès libre sur le site de l’Observatoire de France Volontaires. Les articles sont publiés par séquences thématiques, chaque mois depuis le 30 mars. Le prochain, consacré à l’éducation à la citoyenneté, sortira le 19 avril. Plus d’informations ici.

Le coup d’envoi de la Cartographie 2017 a été donné, le 30 mars, à l’occasion d’une conférence-débat organisée avec l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), sur le thème : « L’engagement citoyen à l’international, levier de développement durable ? ». Une belle soirée qui a réuni une centaine de participants autour d’échanges sur la contribution des volontaires à la mise en œuvre des Objectifs de développement durables et le principe de la réciprocité dans le volontariat international. Parmi les questions soulevées par l’audience : la mesure de l’impact du volontariat, l’accessibilité des dispositifs (lire à ce titre les premières restitutions du projet IVO4All), ainsi que l’avenir des engagements solidaires et volontaires, et notamment du service civique, à l’aune d’une transition politique.

Ce dernier point fait écho à l’initiative portée par la Plateforme inter-associative du service civique. À la veille des élections présidentielles et législatives de 2017, les 36 associations de la plateforme, dont France Volontaires, ont co-signé un positionnement pour clamer haut et fort leur OUI au service civique universel. Les candidats sont appelés à conserver les fondamentaux du service civique tout en investissant dans une dynamique d’amélioration continue de sa qualité et de son accessibilité. 

Je laisse le mot de la fin à ATD Quart Monde qui, lors de l’événement de lancement de la Cartographie, a rappelé à juste titre que « dans un monde marqué par le repli sur soi, le volontaire apporte des valeurs d’ouverture, de partage et de fraternité ».

Jean-Daniel Balme
Délégué général