Le Service Civique

© Agence du Service Civique

L’Engagement de Service Civique est un dispositif de volontariat créé par la loi du 10 mars 2010 sur le Service Civique. Il s’inscrit dans une politique jeunesse visant à la cohésion nationale, à la mixité sociale dans le cadre d’un projet d’intérêt collectif.Retour ligne manuel

Il est géré par l’Agence du Service Civique dont France Volontaires est l’un des 4 membres fondateurs. France Volontaires contribue à l’évaluation des projets à l’international.Retour ligne manuel

En chiffres

  • Plus de 4 000 volontaires ont effectué un Service Civique à l’international entre 2010 et 2016, dont 1 367 pour l’année 2016.
  • 93 pays en 2016, dont 1/3 en Europe et 2/3 à l’international : 16% en Amériques, 31 % en Afrique, 23 % en Asie, 29 % en Europe et 1 % en Océanie.
  • Thématiques : 34 % pour le développement international et l’action humanitaire, 28 % pour l’éducation pour tous, 16 % pour la solidarité, 16 % pour la mémoire et la citoyenneté, 10 % pour la culture et les loisirs, 10 % pour le sport, 10 % pour les interventions d’urgence, 7% pour l’environnement et 2 % pour la santé.
  • 178 organismes ont envoyé des volontaires à l’étranger depuis 2010, 147 sont agrées, 131 ont envoyé des volontaires en 2016.
  • Portrait de volontaire en 2016 : 55 % des volontaires ont un BAC +2, 22% un niveau BAC, 64 % sont des femmes, et 45 % ont entre 23 et 25 ans, 30 % ont entre 21 et 22 ans et 21 % ont entre 18 et 20 ans.

Retrouvez toutes les offres de service civique à l’international ici.

* sources : Agence du Service Civique- Etat des lieux au 23/10/17

Qui ?

A destination :

  • De tous les jeunes entre 16 à 25 ans (signature du contrat possible jusqu’à la veille de son 26ème anniversaire), et élargi à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap ; 
  • sans condition de diplôme, d’expérience professionnelle ou de formation préalable ;
  • français souhaitant réaliser leur mission à l’étranger ;
  • européens ou de nationalités des pays accueillant des volontaires français, pour réaliser leur mission en France dans un principe de réciprocité des échanges.

AncreOù ?

Partout dans le monde (Europe, Afrique, Amérique, Asie...).

Pourquoi ?

Le Service Civique est la rencontre entre un projet d’intérêt collectif (celui d’une association ou d’une collectivité) et un projet personnel d’engagement du volontaire.

Intérêt pour le partenaire d’accueil :

Au-delà de l’accueil d’une nouvelle ressource dans votre organisation, les jeunes volontaires portent un regard neuf sur votre organisation, questionne ses valeurs, son fonctionnement et ses pratiques quotidiennes. Ils provoquent de nouvelles dynamiques et contribuent à la réalisation d’actions concrètes.

Intérêt pour le partenaire d’envoi :

  • Développer une pratique de tutorat à travers le Service Civique, bénéficier d’une formation ;
  • Renforcer les partenariats existants et en créer de nouveaux ;
  • Participer à l’apprentissage de la citoyenneté et au développement personnel des volontaires.

Intérêt pour le volontaire :

  • Contribuer à des actions utiles à la société, répondant aux besoins des populations ;
  • Découvrir, rencontrer une autre culture, société et revenir enrichi de cette expérience à partager ;
  • Bénéficier d’une formation civique et citoyenne qui comprend un volet théorique, conçus et organisés par l’organisme agréé pour sensibiliser aux enjeux de la citoyenneté et un volet pratique sous la forme d’une formation aux premiers secours de niveau 1 (PSC1) et d’un tutorat individualisé pour la construction de son projet d’avenir ;
  • Acquérir et développer de nouvelles compétences ;
  • Savoir d’adapter à de nouveaux environnements.

Comment ?

Quels domaines d’intervention ?

Culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport, intervention d’urgence en cas de crise.

Quels types de projet ?

Promouvoir la solidarité internationale et éduquer au développement

  • Sensibiliser le grand public aux enjeux de la solidarité internationale ;
  • Animer des ateliers, des jeux, visant l’éducation au développement ;
  • Participer à la réalisation de campagnes d’information et de mobilisation sur des thèmes de fond ou liés à l’actualité ;
  • Rencontrer et Informer sur la réalisation de projets internationaux.

Participer à des projets d’échanges et de développement local

  • Accompagner la mise en œuvre des projets avec les équipes locales et les volontaires de solidarité internationale (VSI) ;
  • Soutenir le développement de programmes de coopération décentralisée ;
  • Participer à l’organisation et l’animation de chantiers et d’échanges internationaux.

Quelle durée ?

De 6 mois minimum à 12 mois maximum dont tout ou partie peut se dérouler à l’international.

Quelles garanties statutaires ?

Les conditions sont rappelées dans le contrat d’Engagement de Service Civique. Le volontaire bénéficie de :

  • une indemnité mensuelle ;
  • une protection sociale complète ;
  • une assurance complémentaire (rapatriement) ;
  • une formation civique et citoyenne et bénéficie d’un suivi individualisé dans le cadre du tutorat prévu par le dispositif.

Quelles modalités spécifiques ?

L’Agrément des projets d’accueil est obligatoire, la demande est portée par l’organisme partenaire en France et déposée auprès de l’Agence du Service Civique ou d’un service déconcentré de l’Etat (Direction Régionale ou Départementale de la Jeunesse et de la Cohésion Sociale).

Cette procédure administrative dépend du calendrier annuel des campagnes d’agréments au niveau national, la durée de l’instruction est généralement de 2 mois entre la date de dépôt du dossier et la décision d’agrément.

Au niveau régional, les calendriers de campagnes d’agréments varient.

Pour plus de renseignements, contactez les référents régionaux. 

Vous voulez accueillir un volontaire en Service... par service-civique

Quel coût ?

L’Etat français prend en charge* :

  • L’indemnité mensuelle brute de 522,87 € versée au volontaire ; 
  • La couverture sociale en France directement versée par l’Agence de Services et Paiement (ASP) ;
  • La protection sociale par une subvention de 107,03 € versée aux organismes agréés pour les missions à l’étranger de plus de 3 mois.

Il participe au :

  • Coût de la formation civique et citoyenne : 100 € par volontaire ;
  • Coût de la formation Prévention et Secours Civique de niveau 1 (PSC1) remboursée à hauteur de 60 € (sur justificatif pour toute formation effectuée à compter du 1/07/17) ;
  • Coût d’accueil et de tutorat : 100 €/mois (subvention versée mensuellement à l’organisme à but non lucratif au titre du tutorat).

L’organisme agréé en France participe :

  • Au versement de la prestation mensuelle complémentaire : 107,58 €/mois pouvant être versée en espèce ou en nature ;
  • Aux frais d’organisation de la formation civique et citoyenne assurant la participation du volontaire à une préparation au départ à l’international ;
  • Aux frais de la formation (obligatoire) Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1) ;
  • La mobilisation interne et la formation des tuteurs pour accompagner les volontaires dans leurs mission et à leur projet d’avenir.

A l’international, la répartition de la prise en charge des coûts complémentaires est négociée entre les acteurs du projet d’accueil (partenaire d’envoi, partenaire d’accueil et volontaire) :

  • Frais de visa ; 
  • Frais de déplacements internationaux (billets d’avion) ; 
  • Frais de vie dans le pays d’accueil (hébergement, nourriture, déplacements locaux, moyens de communication) ;
  • Moyens nécessaires à la mission.

* Barème 2018 Agence du Service Civique.

 Les tutoriels

Pour plus de renseignements, contactez Marie-Louise Peixinho : par mail contact@france-volontaires.org