Le projet WECCEE 3

Lancé en décembre 2016 avec le départ des volontaires sénégalais et l’arrivée des volontaires français en janvier 2017, le projet WECCEE 3 mobilise 8 Sénégalais et 10 Français. Le partenariat avec le Service Civique National (SCN) sénégalais s’est consolidé avec l’envoi d’un volontaire en France et l’accueil d’une volontaire française au CDEPS de Mbour.

Cette édition a une particularité car en dehors des volontaires mobilisés par les acteurs associatifs et la direction du SCN, des collectivités locales sénégalaises et françaises y participent, soit dans le cadre de l’appel à projets JEUNESSE II, soit en initiant leur propre projet de mobilité internationale.

Le partenariat entre Cool’eurs du Monde et la Maison du Rugby de Yoff et l’association Guediawaye Hip Hop se concrétise d’avantage compte tenu du fait que les deux structures participent pour la troisième fois au projet WECCEE.

Les nouveaux acteurs du projet

  • Participation de nouvelles structures d’envoi

L’association SYSED basée à Kolda et les CEMEA de Thiès, identifiés par leurs partenaires respectifs en France, notamment Aide et Action et Fandene Espoir, participent en envoyant des volontaires sénégalais et en accueillant leurs homologues français.

  • Participation des collectivités locales

Le MAEDI se mobilise aux côtés des collectivités territoriales, afin de favoriser l’internationalisation de la jeunesse française. L’appel à projets « JEUNESSE II » a pour objectif de soutenir les projets de coopération décentralisée portant sur les thématiques de la formation professionnelle et de la mobilité des jeunes dans le cadre du volontariat. Ainsi, il vient appuyer l’engagement des collectivités territoriales françaises, et de leurs partenaires étrangers pour l’ouverture au monde et l’insertion professionnelle des jeunes.

C’est dans ce cadre que la région Nouvelle Aquitaine avec ses coopérations décentralisées au Sénégal et d’autres pays a entamé un projet de réciprocité dénommé SESAME avec l’appui de Cool’eurs du Monde, chargée du suivi et accompagnement des volontaires. Ainsi, les coopérations décentralisées Panazol/Diofior et celle de Diourbel/Communautés des Communes de l’ile d’Oléron participent au projet par l’envoi et l’accueil d’un binôme sénégalais et français.

Par ailleurs, la ville de Martignas-sur-Jalles en coopération décentralisée avec la ville de Foundiougne a mis sur pied son projet de mobilité internationale.

Le recrutement des volontaires sénégalais

Le processus de recrutement est basé sur les principes d’équité et de transparence entamé lors de la deuxième édition du projet WECCEE. Ce processus fait appel à l’implication des structures d’envoi sénégalaises, des autorités sénégalaises et françaises, notamment de la Direction de la Coopération Technique et du Service Civique National, ainsi que de l’Ambassade de France (dans le cadre du recrutement des volontaires de l’appel à projets JEUNESSE II). 

Lors du recrutement des volontaires sénégalais envoyés par les collectivités locales, l’Ambassade de France à travers la chargée de mission coopération décentralisée a siégé dans le jury.

Une nouvelle disposition pour les visas

Le Ministère de l’Intérieur français a donné des instructions aux postes consulaires de délivrer le Visa Long Séjour Temporaire (VLS-T) avec la mention « Dispense Temporaire de Carte de Séjour » aux volontaires en engagement de Service Civique. Ce type de visa initialement délivré pour des durées de 4 à 6 mois, est porté à 12 mois maximum.

Cette disposition nouvelle suite à la loi du 7 mars 2016 est entrée en application depuis le 1er novembre. Elle présente un avantage énorme car elle ne nécessite aucune démarche ni coût de régularisation supplémentaires en France.

 

Article "WECCEE 3, ils sont là"