Maha, jeune marocaine en volontariat de réciprocité à Lyon

Maha est originaire du Maroc et effectue actuellement une mission de volontariat de réciprocité en France. Engagée auprès du SCD - Service de Coopération au Développement - elle appuiera durant 9 mois l’association les petits frères des Pauvres à Lyon. Elle nous explique son parcours, ses motivations et sa mission.

16/01/2018

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je m’appelle Maha, je suis marocaine et j’ai 24 ans. Je suis titulaire d’une double licence en gestion d’entreprise et en comptabilité. Je faisais du bénévolat dans plusieurs associations au Maroc, ce qui m’a facilité l’engagement auprès de petits frères des Pauvres.

Comment as-tu connu le programme de réciprocité ? Qu’est ce qui t’a motivé à y participer ? 

J’ai connu le programme de réciprocité à travers le SCD (Service de Coopération au Développement). J’étais intéressée par la mission d’accompagnement des personnes âgées. C’est un défi pour la société, et cela nous concerne tous.

Peux-tu nous parler de l’association dans laquelle tu effectue ton volontariat de réciprocité ?

J’effectue mon volontariat de réciprocité chez les petits frères des Pauvres, une association qui accompagne les personnes de plus de 50 ans souffrant de solitude, de précarité et surtout d’isolement. 

En quoi consistent tes missions au sein de cette association ?

Je participe aux actions d’accompagnement des personnes âgées, je participe à l’accueil, à la journée et aux activités collectives. J’effectue également des visites à domicile des personnes accompagnées.

As-tu des compétences liées à ta mission de volontariat ? 

Pour moi ces missions ne demandent pas forcément des compétences, il suffit d’être motivé et d’avoir envie de partager des moments d’échanges pour rompre l’isolement.

Qu’espères-tu acquérir, tant professionnellement que personnellement, pendant ces 9 mois de mission ?

De nouvelles expériences dans l’accompagnement. Je souhaite aussi devenir plus autonome.

Quelles sont tes principales motivations à partir en tant que volontaire de réciprocité ? 

Mes principales motivations sont de :

  • M’engager socialement auprès de ces personnes ;
  • Vivre de nouvelles expériences ;
  • Travailler en équipe ;
  • Apprendre dans un nouveau lieu multiculturel.

Que veux-tu faire après ?

Je souhaite rejoindre une association qui accompagne les personnes âgées et mettre mes expériences en application. En parallèle, j’aimerais faire un master en comptabilité.

Pour plus de renseignements, contactez le SCD (Service de Coopération au Développement) : communication@scd.asso.fr