Manon, volontaire en Service Civique au sein d’Akhaim au Maroc

© Manon Maunoir

Découvrez le portrait de Manon partie au Maroc effectuer un Service Civique de 8 mois au sein de l’association Akhaim dans le cadre du programme de réciprocité WECCEE.

07/11/2017

Peux-tu te présenter ? Quel est ton parcours ?

Je m’appelle Manon, j’ai 24 ans. Après mon baccalauréat littéraire, je me suis lancée dans des études universitaires en sciences sociales. Diplômée d’une licence en sociologie et d’un master d’anthropologie spécialisé en santé, migrations et médiations, j’ai, durant mon parcours universitaire, travaillé avec différents publics en situation de grande précarité.

Peux-tu nous parler de l’association pour laquelle tu travailles ?

Je travaille actuellement pour l’association Akhiam, association marocaine basée dans la vallée d’Imilchil, province de Midelt, pour une durée de huit mois. Je suis volontaire dans le cadre du programme de réciprocité WECCEE coordonné par l’association d’éducation populaire Cool’eurs du Monde, basée à Bordeaux, en France. J’ai signé une convention tripartite entre les associations Cool’eurs du Monde, Akhiam et Sens le partenaire privilégié d’Akhiam en France. Ma mission : chargée de coordination et de communication.

Peux-tu nous parler de tes missions au sein de cette association ?

Mon travail est divers, j’appuie l’équipe sur le montage de nouveaux projets, l’organisation d’événements, le suivi des projets en cours, les relations avec les partenaires et les bailleurs, les réponses aux appels d’offre et appels à projet, je réalise de petits reportages, je m’occupe de la communication de l’association (site internet, newsletter, réseaux sociaux, prise de photos et de vidéos, relations publiques…), je donne des cours de français à des femmes suivant le programme d’alphabétisation mis en place par l’association Akhiam. J’ai passé les trois premiers mois de ma mission à Agoudal, village situé à 2400 mètres d’altitude dans le Haut-Atlas, où la population amazigh, Ait Hdidou, vit.

Pourquoi avoir choisi le Maroc ?

J’ai choisi le Maroc car je souhaitais vivre une expérience à l’international pour sortir de ma zone de confort. C’est un concours de circonstances qui m’a fait m’envoler pour le Maroc. Je réalisais mon stage de fin d’étude dans une OSIM (Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations) tout en étant à la recherche d’un volontariat pour la rentrée. C’est dans ce cadre que j’ai rencontré un membre de l’association Sens qui cherchait un Service Civique.

Pourquoi le choix du volontariat ?

Après mon Service Civique, je souhaiterais effectuer un VSI (Volontariat de Solidarité Internationale) pour continuer de développer mes compétences en coordination de projet et découvrir d’autres pays, d’autres manières de vivre, d’autres peuples.
Ce que j’aime dans le volontariat c’est qu’il s’agit de donner de soi tout en vivant une nouvelle expérience à l’étranger pour acquérir des compétences professionnelles et connaître davantage le secteur associatif. Ce sont les principaux moteurs qui m’ont poussée à m’engager en tant que volontaire.

Que représente le volontariat pour toi ?

Le volontariat est un engagement, un don de soi pour pouvoir apporter sa pierre à l’édifice des objectifs du monde de la solidarité internationale. C’est l’expérience de la rencontre interculturelle en immersion, l’apprentissage et l’assimilation de nouvelles compétences professionnelles, la découverte de l’autre et de soi-même. C’est l’occasion d’une réflexion sur ses choix de vie, ses limites, une remise en question de soi.

Visitez le site de l’Espace Volontariats Maroc

En savoir plus sur l’association Akhaim

Pour plus de renseignements, contactez l’Espace Volontariats Maroc : ev.maroc@france-volontaires.org