Margaux, en service civique au Burkina Faso pour le projet #LesAmbassadeurs

© Espace Volontariats Burkina Faso

France Volontaires met en œuvre, en partenariat avec l’Union Nationale des Missions Locales (UNML) une action pilote : Les Ambassadeurs de l’engagement citoyen à l’international. L’objectif de cette action pilote est de promouvoir l’engagement et la mobilité internationale et de favoriser l’autonomie par le biais du volontariat à l’international. Le volontaire a pour mission d’encourager et d’aider les jeunes à vivre une expérience de volontariat international quelle que soit leur expérience de la mobilité à l’étranger ou leur niveau de qualification.

01/08/2016

Qui es-tu ?

Peux-tu te présenter en 4 mots ?

  • Esprit d’équipe,
  • Rêveuse,
  • Ouverte d’esprit,
  • Calme.

Pour quelle raison ce projet d’engagement en Service Civique ?

Cela faisait un moment que je voulais partir toute seule dans un pays étranger et j’ai profité de ce « break » avec mes études pour m’y lancer lorsqu’on me l’a proposé.

Quels objets as-tu apportés avec toi dans tes valises et pourquoi ?

J’ai apporté une couverture polaire car je dors tout le temps avec. Et une boîte que ma famille m’a faite avec des lettres à l’intérieur où chacun m’ont écrit quelque chose si jamais j’ai le blues, avec un minions en tenue de vacance.

L’interculturalité

Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée ?

Mes impressions ont été plutôt bonnes, j’ai tout de suite appréciée la convivialité des burkinabés et leur joie de vivre malgré leurs problèmes personnels. Parfois il y a des choses bêtes qui m’énervent mais je les laisse vite de côté en me disant que ce n’est rien.

Quelles sont les différences qui t’ont le plus marquée entre la France et le Burkina Faso ?

  • Le niveau d’hygiène j’ai l’impression que les normes sanitaires ne sont pas les mêmes que chez nous (restaurants, hôtels…).
  • Le tri sélectif n’est clairement pas une priorité ici et pourtant les rues en auraient besoins. (Comme le fait de brûler du plastique dans la rue).
  • La polygamie, les hommes ne veulent pas que leurs femmes aient d’autre amants mais eux ne se gênent pas .

La mission

Quelles sont les actions que tu as réalisées pour le moment ?

Les visites de chantier avec France Volontaires, dont spécialement un où j’ai passé plusieurs jours au village de Nabitenga (aide à l’animation de jeux pour les enfants, construction de bancs et de tables et questionnaire pour les volontaires...), et la rencontre avec une volontaire de Service Civique afin de comprendre son rôle.

Au cours de ta mission de volontariat, quelles sont les trois compétences que tu as acquises jusqu’ici ?

  • Être plus autonome.
  • Aller plus parler vers les autres.
  • Être moins méfiante.

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ?

  • Pour conduire la moto au début je n’étais pas rassurée donc je redoutais de rouler avec quand il y avait beaucoup de circulations.
  • Il faut être patient avec les personnes car elles sont souvent en retard, et je n’aime pas attendre.

En tant qu’ambassadeur de l’engagement citoyen à l’international, quelles sont selon toi les trois qualités essentielles pour devenir volontaire ?

  • Sociabilité
  • Adaptation
  • Patience

Si tu devais promouvoir l’engagement citoyen à l’international en une phrase…

C’est une très belle expérience humaine et surtout enrichissante.

Et après ?

Quels sont tes projets post-volontariat ? 

Aller en fac de psychologie.

Un conseil aux futurs volontaires ?

Ne pas rester sur l’idée qu’on s’est faite en venant ici, car on en aura une totalement différente en repartant. Donc rester très ouvert d’esprit !

Pour plus de renseignements, contactez l’Espace Volontariats du Burkina Faso : ev.burkina@france-volontaires.org

Plus d’informations sur le projet #LesAmbassadeurs