Marie Josée Murielle, jeune ivoirienne en volontariat de réciprocité à Lyon

Marie Josée Murielle est originaire de Côte d’Ivoire et effectue actuellement une mission de volontariat de réciprocité en France. Engagée auprès du SCD - Service de Coopération au Développement - elle appuiera durant 9 mois l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville (AFEV), à Lyon. Elle nous explique son parcours, ses motivations et sa mission.

30/01/2018

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je me nomme Marie Josée Murielle, je suis originaire de la Côte d’Ivoire et j’ai 20 ans. J’ai un BAC+2 en Marketing et Communication Publicitaire.

Comment as-tu connu le programme de réciprocité ? Qu’est ce qui t’a motivé à y participer ? 

J’ai connu le programme de réciprocité par mon organisation : le MESAD et l’ASCCI. J’ai été très motivée à y participer car c’est une opportunité unique pour acquérir de nouvelles expériences dans l’encadrement des enfants.

Peux-tu nous parler de l’association dans laquelle tu effectue ton volontariat ?

Je suis une volontaire du SCD, Service de Coopération au Développement. organisme d’envoi de volontaires pour des missions longues durées (6 mois à 2 ans) sur des projets de développement, de coopération et de solidarité internationale. Le SCD encourage le principe de la réciprocité des mobilités de volontaires. C’est pourquoi, j’effectue mon volontariat avec l’AFEV de Lyon, Association de la Fondation Étudiante pour la Ville, une association qui lutte contre les inégalités scolaires dans les quartiers défavorisés, populaires. Cette association encadre également les collégiens et dynamise les quartiers en créant du lien social.

En quoi consistent tes missions au sein de cette association ?

Je m’occupe des enfants à travers différentes activités : jeux, livres... Nous nous faisons appeler les ambassadeurs du livre car nous intervenons dans les BCD.

As-tu des compétences liées à ta mission de volontariat ? 

Je n’ai pas de compétences particulières mais je sais en quelque sorte m’y prendre car je suis scoute dans mon pays et j’ai à ma charge des enfants.

Qu’espères-tu acquérir, tant professionnellement que personnellement, pendant ces 9 mois de mission ?

Plus d’expériences afin de les mettre en pratique une fois de retour dans mon pays.

Quelles sont tes principales motivations à partir en tant que volontaire de réciprocité ? 

J’ai souhaité partir en tant que volontaire de réciprocité pour acquérir des compétences et ensuite les mettre à la disposition de ceux qui en ont besoin. 

Que veux-tu faire après ?

Mettre en pratique cette expérience auprès de mon entourage.

Pour plus de renseignements, contactez le SCD (Service de Coopération au Développement) : communication@scd.asso.fr