Marie, en Haïti : "C’est une opportunité incroyable de se découvrir."

Qui es-tu ?

Peux-tu te présenter en 4 mots ?

  • Curieuse
  • Ouverte
  • Souriante
  • Motivée

Pour quelle raison ce projet d’engagement en Service Civique ?

J’ai fini mes études au mois de septembre et j’avais le projet de partir à l’étranger. Quand on m’a proposé une mission de solidarité à l’international j’ai sauté sur l’occasion !

Quels objets as-tu apportés avec toi dans tes valises et pourquoi ?

Un appareil photo pour immortaliser les paysages magnifiques d’Haïti. Une photo vaut mille mots.

L’interculturalité

Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée ?

J’ai eu l’impression que tout était différent, que ce soit au niveau du climat, de la circulation, l’environnement, etc. Puis finalement ce qui nous choquait en arrivant finit par devenir banal avec le temps.

Quelles sont les différences qui t’ont le plus marquée entre la France et Haïti ?

Ce qui m’a le plus marqué en arrivant est la difficulté à se déplacer, il y a de nombreux blocus, il est difficile de sortir sans véhicule et les transports en commun paraissent être un peu désordonnés ! Mais encore une fois on s’habitue à tout et on prend vite nos marques !

La mission

Quelles sont les actions que tu as réalisées pour le moment ?

Durant ces 4 mois en Haïti, j’ai dans un premier temps intégré un orphelinat pendant un mois. On participait aux activités quotidiennes (vaisselle, servir le repas…), on a trié, classifié et rangé les livres de la bibliothèque pour la rendre fonctionnelle. On a surtout passé beaucoup de temps auprès des enfants.
Ensuite, on a été à la rencontre d’une dizaine de volontaires pour les interroger et les filmer avec Houssnia et j’ai ensuite réalisé le montage vidéo. Cette mission nous a permis de rencontrer beaucoup de volontaires et de voyager dans tout l’île.

Au cours de ta mission de volontariat, quelles sont les trois compétences que tu as acquises jusqu’ici ?

Sur un point de vue professionnel cela m’a permis d’apprendre le montage vidéo mais aussi de travailler au sein d’une équipe interculturelle.
D’un point de vue plus personnel, ma mission m’a permis de me rendre plus patiente et moins négative.

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ?

Le regard des haïtiens a été le plus difficile pour moi. J’ai eu parfois l’impression que le fait d’être « blanche » biaise les relations. Cependant, les haïtiens sont très accueillants et nous ont ouvert grand leurs portes !

En tant qu’Ambassadrice de l’engagement citoyen à l’international, quelles sont selon toi les trois qualités essentielles pour devenir volontaire ?

  • Être ouvert d’esprit
  • Être curieux
  • Être tolérant

Si tu devais promouvoir l’engagement citoyen à l’international en une phrase ?

C’est une opportunité incroyable de se découvrir, de découvrir une nouvelle culture tout en acquérant de nouvelles compétences professionnelles. C’est une expérience enrichissante à tous les niveaux.

Et après ?

Quels sont tes projets post-volontariat ?

J’ai validé un master Marketing des Services, spécialisé dans le digital, je vais donc chercher un poste dans ce secteur, pourquoi pas en contrat de volontariat.

Un conseil aux futurs volontaires ? 

Ne vous posez pas trop de questions, oubliez toutes les idées reçues et foncez ! 


Pour plus de renseignements, contactez l’Espace Volontariats d’Haïti : ev.haiti@france-volontaires.org