Nathan, Volontaire de Solidarité Internationale au Burkina Faso

Découvrez le témoignage de Nathan, VSI au sein de la Fondation Pierre Fabre au Burkina Faso

24/04/2018

En quelques mots...

Je m’appelle Nathan, j’ai 23 ans et je suis au Burkina Faso depuis 5 mois sous le statut de Volontaire de Solidarité Internationale (VSI).

Je suis actuellement chargé de projets pour la Fondation Pierre Fabre, qui a pour objectif d’améliorer l’accès aux soins et aux médicaments des populations des pays les moins avancés. Ma mission principale est d’assurer la coordination et le suivi de l’ensemble des activités soutenues par la Fondation au Burkina. Celles-ci s’inscrivent principalement dans le secteur de la lutte contre la drépanocytose et de la prévention du noma.

Ce travail est très stimulant et mes missions sont multiples : représentation de la Fondation sur le terrain, suivi/évaluation des activités menées, appui au montage de projet, aide au pilotage des versements des subventions allouées etc. Les interlocuteurs avec lesquels je travaille sont aussi très variés (agents de santé, directeurs d’hôpitaux, bénévoles associatifs, acteurs publics burkinabè), ce qui est tout aussi appréciable et enrichissant.

Pourquoi le volontariat ? Et pourquoi le Burkina Faso ?

Je dirais que c’est principalement mon parcours universitaire (Sciences Po Rennes et IEP de Bordeaux) et mon année de mobilité internationale en Inde qui m’ont conduit à m’orienter vers le secteur du développement et de la solidarité internationale. J’ai par ailleurs eu l’occasion d’effectuer des stages dans des ONG, d’abord à Calcutta puis à Phnom Penh. Ces expériences ont renforcé mon désir d’engagement et de réalisations concrètes, tout en confirmant mon goût pour l’international et l’interculturel.

Tout cela m’a conduit à me familiariser avec des thématiques plurielles telles que la santé et l’éducation dans les pays en développement, et m’ont permis d’acquérir de nouvelles compétences notamment dans le domaine de la gestion de projet et de la communication.

A la fin de mes études, j’ai souhaité élargir mon regard sur une nouvelle zone géographique : l’Afrique subsaharienne. Après quelques recherches, j’ai eu la chance d’être recruté sur un poste de VSI au Burkina Faso, pour une période d’un an renouvelable.

Après cette mission...

Je souhaiterais accéder à de nouvelles opportunités dans ce secteur, compte tenu des nombreux enjeux de santé publique dans les pays en voie de développement. Mais c’est encore un peu tôt pour moi de me positionner : je suis encore dans mes premiers mois de mission !

En savoir plus sur la Fondation Pierre Fabre

Pour plus de renseignements, contactez L’espace Volontariat du Burkina Faso : ev.burkina@france-volontaires.org