Renforcement des capacités techniques et organisationnelles de la Maison de la Petite Entreprise

VSI, de 12 mois, au Tchad

Cadre descriptif de la mission :

Résumé de la mission :

Le (la) Volontaire, sous la responsabilité du Directeur de la Maison de la Petite Entreprise (MPE), aura pour mission de contribuer au développement de la MPE à travers l’animation, l’exécution, la planification, et la mise en place de mécanismes de suivi évaluation des activités.

Il aura également pour mission de concourir à la mise en place administrative du projet et à sa visibilité. Il lui sera par ailleurs assigné la tache de rechercher, mettre en œuvre et suivre des partenariats avec des acteurs légitimes et pertinents au regard des activités de la MPE.

Enfin, il aura un rôle de relais entre l’Assistance technique, le Bureau de l’Association et les membres de l’association.

Date prévue d’arrivée du (de la) volontaire  : Mars 2017

Historique du projet et/ou de la structure d’accueil :

L’Association Bet Al Nadjah (association de droit tchadien) a pour objet l’accompagnement technique des créateurs de petites et très petites entreprises et la facilitation de leur accès au financement. L’association, créée lors d’une Assemblée Générale Constitutive tenue le 06 avril 2013, a obtenu son autorisation de fonctionner en date du 15 mai 2014.

Elle réunit les principales structures pouvant contribuer au développement de services d’appui aux promoteurs de PE/TPE (syndicats patronaux, association de chefs d’entreprises, fédération d’artisans, Jeune Chambre Economique, Mairie de Ndjamena, fonds et organismes publics œuvrant en faveur de l’insertion socio-économique des jeunes, ONG expérimentées dans le domaine de l’insertion socio-économique, centres privés de formation, bureaux d’études et de conseil, des établissements financiers, et enfin établissements de microfinance).

Cette association a signé une convention de financement d’un montant d’un million cinq cent mille euros (1 500 000 €) avec l’Agence Française de Développement (AFD) en août 2014 pour la mise en œuvre d’un projet d’une durée de 5 ans d’appui à la petite entreprise (PAPE) visant la création et le développement, à N’Djamena, d’un dispositif d’accompagnement des promoteurs de petites et très petites entreprises (PE/TPE) dénommé Maison de la Petite Entreprise.

Le projet a pour finalité d’appuyer la création et l’autonomisation, à N’Djamena de la Maison de la Petite Entreprise (MPE).

Pour le moment, le dispositif a déployé les services suivants :

  1. Sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat

La MPE a comme activité permanente de contribuer – par l’information, la sensibilisation et la formation – au développement de l’esprit d’entreprise et à la diffusion de la culture entrepreneuriale auprès du public, notamment des jeunes. La sensibilisation se fait lors d’événements et par la supervision d’un réseau d’ambassadeurs itinérants.

  1. Accueil/orientation des entrepreneurs

Ce premier contact, assuré par un conseiller d’orientation doit permettre de mieux comprendre l’itinéraire de l’entrepreneur, de faire un pré-diagnostic de ses problèmes ou difficultés, de cerner ses compétences et capacités, ses besoins à tous points de vue et de définir un programme de travail avec lui.

  1. Accompagnement des porteurs de projets

® Accompagnement collectif, sous forme de formations structurées autour de la réalisation du projet (montage de dossier de projet,) et de modules de base (comptabilité, gestion marketing, démarches légales, etc.) ;

® Itinéraire individuel de formation (modules de formation et périodes pratiques de travail sur le montage du projet) ;

® Accompagnement individuel (coaching rapproché, suivi des porteurs de projets sur le terrain, plan de formation adapté) ;

® Formations spécifiques, à travers des conventions de prestations avec des structures et instituts de formations spécialisés (formations techniques spécifiques liées au domaine d’activité propre à chaque entreprise, etc.).

  1. Conseils personnalisés

Ces conseils portent notamment sur toutes les informations liées à l’environnement légal et au cadre des affaires (juridique, fiscal, administratif, etc.), et sur l’évolution vers le secteur formel

  1. Accompagnement dans les démarches de création et de formalisation d’entreprises
  2. Facilitation de l’accès au financement

La MPE ambitionne de labéliser les meilleurs projets à l’issue de la période d’accompagnement et après validation par un comité d’experts. Cette reconnaissance, accordée aux projets les plus méritants et solides, permettra un accès privilégié aux partenaires financiers de la MPE afin d’obtenir un prêt ou tout apport financier nécessaire au développement du projet. Des conditions préférentielles sont en cours de négociation, sujet sur lequel le VSI sera sollicité.

  1. Documentation/information/veille 

Une base documentaire sera mise en place dans le cadre du projet MPE pour permettre aux promoteurs d’accéder à l’information utile (études de marché, documents sectoriels, textes légaux, etc.).

Un volontaire a été recruté en octobre 2015, dont les missions principales ont concerné :

® L’appui à la mise en place de la MPE (définition et mise en œuvre des procédures et activités) ;

® La supervision du dispositif de suivi/évaluation de la MPE (cahier des charges, améliorations avec l’expert informaticien, analyses périodiques et reporting) ;

® Le lancement des démarches partenariales de la MPE (cartographie des partenaires potentiels, rencontres pour définir les synergies, rédaction de conventions de partenariat) ;

® L’appui aux activités de communication (événementiel).

Problématique et enjeux

La création et le développement d’activités génératrices d’emplois et de revenus constituent au Tchad un enjeu majeur pour la paix sociale. Le sous-emploi (endémique, y compris chez les diplômés) est un des principaux facteurs de paupérisation des populations. La population, notamment urbaine, croît à un rythme soutenu (+3,5 % par an en moyenne, +5 par an à N’Djamena) et le chômage (38% selon les estimations) atteint des proportions inquiétantes.

Compte tenu de l’étroitesse du secteur économique moderne, les petites et très petites entreprises (PE/TPE) procureront encore longtemps à la population l’essentiel des opportunités d’activités.

Il n’existe cependant au Tchad aucune structure spécifiquement dédiée à l’accompagnement des petits entrepreneurs souhaitant créer et développer des activités.

Dans le cadre de la mise en place du PAPE (Projet d’Appui à la Petite Entreprise) et du lancement de la Maison de la Petite Entreprise (MPE), l’association Bet Al Nadjah, souhaite renouveler son poste de volontaire mobilisé via France Volontaires, afin d’assister le Bureau de l’Association et le Directeur de la MPE dans leurs différentes activités.

Finalités et Objectifs

Le projet a pour finalité d’appuyer la création et le développement à N’Djamena d’une Maison de la Petite Entreprise (MPE), dispositif qui fournissant des services (conseils, formation, coaching, appui à l’accès aux financements) aux porteurs de projets de PE/TPE.

Le projet s’inscrit dans le triple objectif de :

® Mettre en place un dispositif pérenne d’appui à la création et au développement d’activités économiques ;

® Contribuer à la diffusion de la culture entrepreneuriale ;

® Accompagner les porteurs de projets de création ou de développement d’entreprises.

Zone d’intervention : N’Djamena.

Public concerné :

Plusieurs centaines de porteurs de projets en gestation ou développés (PE/TPE) sont et seront accompagnés grâce aux appuis fournis par la MPE. Ces projets permettront la création de nouvelles activités, contribuant à l’augmentation du nombre d’auto-emplois et d’emplois.

Raison d’être de la mission du volontaire (intérêt pour le partenaire) :

Dans le cadre de la mise en place du PAPE (Projet d’Appui à la Petite Entreprise) et du développement de la Maison de la Petite Entreprise (MPE), l’association Bet Al Nadjah (BAN), souhaite disposer de l’appui d’un Volontaire de la Solidarité Internationale (VSI) afin d’assister le Bureau de l’Association et le Directeur de la MPE dans leurs différentes activités.

Place et rôle du (de la) volontaire dans le dispositif du projet :

Il travaillera, en tant que responsable de la communication et du partenariat, sous la responsabilité du Directeur de la MPE et du Président de BAN en collaboration avec les autres membres de l’équipe dans le cadre de la présente action.

Objectifs attendus :

® Participer au renforcement des capacités de BAN, sur le suivi de la MPE et la mise en place d’activités complémentaires ;

® Contribuer efficacement à la visibilité de la MPE (mise en place et animation d’outils de communication) ;

® Contribuer à l’amélioration continue des procédures du dispositif MPE ;

® Assurer le développement de partenariats fructueux, localement et à l’international, pour BAN et la MPE.

Activités concrètes à mener :

® Appuyer BAN dans l’organisation et le suivi de ses activités de supervision :

o Préparation des réunions statutaires, ou/et de suivi des projets ;

o Animation du réseau de membres selon les besoins (partenariats, mobilisation pour un événement, relance des engagements, communication, etc.) ;

o Recrutement / sensibilisation de nouveaux membres.

® Participer au renforcement de la gouvernance de l’association et à la mise en place d’activités complémentaires dans le respect des capacités et disponibilités des membres :

o Faciliter la mise en place des nouveaux statuts ;

o Assistance à la mise en place de nouveaux projets portés par BAN (comité de labélisation ou/et instance de dialogue public/privé par exemple).

® Accompagner le développement du projet, en particulier en matière de partenariats, de communication et de suivi/amélioration continue :

o Poursuivre le pilotage du volet suivi/évaluation du projet, identifier les axes de progrès et des mesures pour mieux atteindre les objectifs, tant en termes d’organisation interne que d’activités auprès des bénéficiaires ;

o Contribuer aux activités de Reporting (rapports techniques et financiers semestriels) ;

o Contribuer aux activités de communication et de visibilité du projet (dont l’édition de la newsletter), en portant une attention particulière à la communication évènementielle (Salon des arts appliqués et entreprenariat, Start up weekend, etc.) et à la visibilité du projet sur internet (pour accompagner les partenariats internationaux en cours de négociations) ;

o Rechercher, mettre en œuvre et suivre des partenariats avec des acteurs légitimes et pertinents au regard des activités de la MPE, assurer le respect des engagements de chacun (y compris de la MPE, notamment sur un projet de guide des services financiers) et identifier de nouvelles pistes et nouveaux partenaires.

® Selon les besoins, participer à l’exécution administrative du projet (comptabilité, suivi des passations de marché, appuis RH).

Assurer l’intermédiation entre l’Assistance technique (Consortium R.M.D.A./TechDev/Agro PME/Cible) le Bureau de l’Association et les membres de l’association.

Profil du (de la) candidat(e) :

Formation et/ou expérience professionnelle souhaitée  :

  • Diplômé universitaire en Gestion de Projet, Sciences de Gestion (Finances, Marketing, Gestion des Ressources Humaines, etc.), sciences économiques, développement
  • Fort intérêt pour le domaine de I‘Entrepreneuriat
  • Une expérience professionnelle dans le domaine de l’entreprenariat.
  • Une expérience professionnelle en Afrique serait un atout

Autres qualités :

  • Forte capacité d’adaptation dans un milieu multiculturel fortement souhaitée.

Conditions :

Contrat de Volontaires de Solidarité Internationale (VSI) signé avec France Volontaires. Voir conditions sur : http://www.france-volontaires.org/-Volontariat-de-solidarite-internationale-VSI-

Durée de la mission : 12 mois

Candidatez  :

Cette mission est proposée par :