Rhizlane, Ambassadrice de l’engagement citoyen à Madagascar

© Espace Volontariats Madagascar

Après le succès de la première vague des "Ambassadeurs de l’engagement citoyen à l’international" en 2016, l’aventure se renouvelle en 2017 ! Découvrez le portrait de Rhizlane à Madagascar.

31/01/2017

Qui es-tu ?

Peux-tu te présenter en 4 mots ?

  • Ouverte
  • Sociable
  • Empathique
  • Joyeuse

Pour quelle raison ce projet d’engagement en Service Civique ?

L’envie de partir à la découverte du monde ! Ça faisait longtemps que j’envisageais de partir. De plus, j’ai trouvé que le Service Civique était rassurant surtout avec l’encadrement de France Volontaires.

Quels objets as-tu apportés avec toi dans tes valises et pourquoi ?

Des photos de ma famille, des médicaments et des cadeaux.

L’interculturalité

Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée ?

La chaleur, la convivialité, le sourire des gens et la pauvreté...

Quelles sont les différences qui t’ont le plus marquée entre la France et Madagascar ?

Les gens sont très souriants ! Les transports en commun m’ont marquée entre autre parce que la porte des taxi-bus est toujours ouverte, il n’y a pas vraiment d’arrêt bref ça change vraiment de ceux de France. 

La mission

Quelles sont les actions que tu as réalisées pour le moment ?

La recherche d’associations et de structures d’accueil.

Au cours de ta mission de volontariat, quelles sont les trois compétences que tu as acquises jusqu’ici ?

La patience et la curiosité pour le moment !

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées (techniques, humaines, intellectuelles etc.) ?

L’hygiène !!! Je suis un peu maniaque et ici l’hygiène est précaire.

En tant qu’Ambassadrice de l’engagement citoyen à l’international, quelles sont selon toi les trois qualités essentielles pour devenir volontaire ?

  • Ouverture d’esprit
  • Adaptation à des situations variées
  • Curiosité

Si tu devais promouvoir l’engagement citoyen à l’international en une phrase…

" Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt !!! "

Et après ?

Quels sont tes projets post-volontariat ?

Repartir à l’étranger pour travailler dans le social. Probablement en Asie.

Un conseil aux futurs volontaires ?

Prenez le temps de vous adapter dans votre pays d’accueil, pas de précipitation. Imprégnez-vous de la culture du pays pas à pas et prenez tous les conseils autour de vous.

Pour plus de renseignements, contactez l’Espace Volontariats de Madagascar :par mail ev.madagascar@france-volontaires.org