"SOTLAMER", la plateforme régionale de la mobilité non-formelle européenne et internationale des jeunes réunionnais

Depuis le 1er juillet, La Réunion est dotée d’une plateforme régionale de la mobilité "non-formelle" européenne et internationale des jeunes réunionnais : « Sotlamer »* !

09/10/2015

Portée par les CEMEA de La Réunion et ses partenaires (France Volontaires, l’Association Régionale des Missions Locales, le Centre Régional d’Information Jeunesse et le Forum Réunionnais de la Jeunesse), la plateforme a vu le jour suite à l’appel à projets national lancé par le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, dans le cadre du Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse (FEJ). L’ensemble des partenaires ont mutualisé leur compétences et expertise afin de proposer un projet novateur sur le territoire. 

A terme, la plateforme constituera un outil au service du Comité Régional de la Mobilité (COREMOB) qui prévoit la coordination de tous les acteurs de la mobilité sur le territoire.

Les objectifs de la plateforme « Sotlamer » sont les suivants :

  • Améliorer la visibilité et l’accessibilité des dispositifs de mobilité non-formelle : Service Volontaire Européen, Volontariat de Solidarité Internationale, Service Civique à l’international, etc.,
  • Former les acteurs de la jeunesse au montage de projets, notamment dans le cadre du Programme Erasmus +,
  • Accompagner les jeunes vers et dans leur parcours de mobilité,
  • Soutenir et accompagner les porteurs de projets.

La Représentation Régionale de France Volontaires pour l’Afrique australe et l’océan Indien, partenaire de cette nouvelle plateforme, fait partie du comité de pilotage et du comité technique « communication » de la plateforme.

Afin de faire connaître les différents dispositifs de mobilité non-formelle, ainsi que la plateforme sur l’ensemble du territoire, nous avons lancé un appel à candidatures pour le recrutement de 4 animateurs relais qui auront pour mission de :

  • Etablir un état des lieux des associations et des porteurs de projets, et dresser un bilan de leurs besoins concernant les projets de mobilité,
  • Soutenir et accompagner les porteurs de projets (informer, former, accompagner dans l’écriture et la recherche de partenaires, etc.),
  • Orienter vers les membres de la plateforme si nécessaire,
  • Informer les jeunes, les animateurs et les responsables jeunesse de leur micro—région des dispositifs et opportunités de mobilité,
  • Accompagner les jeunes dans une démarche individualisée ou groupée suivant l’action concernée,
  • Assurer la coordination et la centralisation des informations auprès de chaque acteur de projet (jeunes et leurs référents).

Les animateurs relais seront implantés dans le nord, l’est, l’ouest et le sud de l’île et sillonneront leur secteur afin d’aller à la rencontre des associations, des jeunes, etc. 

* L’expression « sot la mer » (= « sauter la mer ») en créole réunionnais signifie quitter son île, La Réunion, pour vivre une expérience d’expatriation de courte ou de longue durée. L’expression traduit également la difficulté du départ, de quitter ses proches et de partir seul(e) pour un pays inconnu (la métropole ou autre).