Soutenez Altermondes sur Ulule

France Volontaires est sociétaire d’Altermondes et soutient le journal depuis sa création. Pour continuer sa route, le journal lance une campagne de financement participatif sur Ulule.

28/10/2015

Altermondes c’est :

  • 43 numéros
  • 18 hors-séries
  • 1 regard différent sur le monde
  • 4 coins de planète pour un croisement de regards complémentaires
  • La parole donnée aux acteurs et actrices des sociétés civiles : associations, mouvements d’éducation populaire, syndicats ou simples citoyens.

Altermondes est à un tournant de son histoire. Depuis un an, le magazine a travaillé à refondre son projet, son site et sa revue.

Pour continuer ce chemin, il lance une campagne de financement participatif sur :
https://fr.ulule.com/altermondes/


SUR ULULE

En 2005, après deux ans de discussions acharnées, un groupe de cinq associations, animé par un jeune chargé de mission, lance Altermondes. Ensemble, ils se fixent un objectif : à l’heure où le traitement des questions internationales par les médias grand public se concentre sur les crises, ils veulent donner la parole aux « oubliés de l’actualité ». Depuis, la revue a publié 43 numéros, 18 hors-série, produit 300 contenus multimédias en ligne et fidélisé 3 000 abonnés. Ce pari, Altermondes l’a tenu en imaginant un journal où tout le monde a sa place : journalistes, associations, syndicats, mais aussi lecteurs et citoyens.

Car dans Altermondes, la construction du contenu des numéros et même l’écriture des articles sont le produit d’une collaboration étroite entre des organisations de la société civile (ONG, associations, syndicats, etc.), des professionnels des médias (journalistes et photographes) et des lectrices et lecteurs. Un pari osé et à contre courant de la presse traditionnelle. A fortiori quand il s’agit de traiter de l’actualité internationale en refusant d’obéir à la loi du mort kilométrique, cette « règle » journalistique qui veut que les gens préféreront toujours lire des journaux qui parlent de ce qui se passe en bas de chez eux, plutôt que de s’intéresser à ce qui se passe ailleurs.

L’aventure dure depuis 10 ans. En 2014, Altermondes a décidé de toucher un public plus large. L’association qui édite la revue se transforme en Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC). La communauté de quelques partenaires devient un sociétariat aussi élargi que diversifié, composé de 43 associations et syndicats, 31 professionnels des médias ainsi que 98 lectrices et lecteurs citoyens. Ils se réunissent autour d’un projet commun, celui d’Altermondes, et sont motivés par une conviction : l’existence d’une information de qualité n’est pas qu’une affaire de journalistes. Elle relève d’une responsabilité partagée par tous. Sans ses partenaires, ses sociétaires, ses lecteurs et ses salariés, l’aventure Altermondes ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. C’est pourquoi, pour continuer, nous avons besoin d’eux. Et de vous.

Depuis 2005, sur le papier comme sur le web, nous avons fait voyager nos lectrices et lecteurs aux quatre coins du monde. Cette carte est le reflet de notre traitement de l’actualité internationale. Plus un pays est grand, plus nous en avons parlé dans nos pages. Résultat : pour une fois, le Sud domine le monde !

A quoi va servir le financement ?

S’installer de manière pérenne en kiosque : En septembre 2014, Altermondes lançait une nouvelle formule en kiosque pour permettre à un public plus large d’avoir accès à la revue. Mais se distinguer parmi les 200 titres présents dans les étalages n’est pas une mince affaire. Et c’est coûteux. Si nos premiers numéros se sont vendus à 3 000 exemplaires sur tout le territoire français, il faut maintenir l’effort pour augmenter ce niveau de ventes et installer définitivement la revue dans les kiosques.

Booster le site Altermondes.org : Pendant un an, Altermondes a concentré ses efforts sur la réussite de la mise en kiosques de la nouvelle formule de sa revue trimestrielle. Il est maintenant plus que temps de miser aussi sur le web en augmentant la production de contenus rédactionnels et multimédias sur le site Altermondes.org, en multipliant les longs formats, les débats en ligne et les émissions en direct.

Accueillir les globe-trotters solidaires : Altermondes est très régulièrement contacté par des voyageurs, essentiellement des jeunes, qui partent à la découverte du monde, de celles et ceux qui essaient de le changer, et qui souhaitent pouvoir raconter leur expérience, faire connaître les initiatives qu’ils découvrent sur le terrain. Jusqu’à présent, aucun média ne leur en donnait la possibilité. Nous avons donc décidé d’ouvrir sur notre site un espace d’expression à ces « globe-trotters solidaires ». Chacun d’entre eux pourra tenir un blog afin de partager, avec vous, ses aventures, tout en respectant les codes journalistiques. C’est pourquoi, avant leur départ, nous dispenserons aux bloggeurs que nous hébergerons une formation aux techniques d’écriture journalistique, pour le plus grand plaisir de leurs futurs lecteurs.

Financer une série de reportages au Sud : Nous sommes convaincus que le traitement grand public de l’actualité internationale manque d’authenticité. Aujourd’hui, trop peu de titres envoient leurs journalistes sur le terrain. En 2016, nous aimerions donc financer une série d’enquêtes et de reportages, en envoyant nos journalistes dans des pays du Sud dont vous n’entendez jamais parler dans les médias. Ainsi, nous pourrons continuer de donner la parole aux « oubliés de l’actualité » et garantir à nos lecteurs ce qui fait la spécificité d’Altermondes.

Voir la page de collecte sur Ulule

Visitez le site d’Altermondes