Steven, au Cambodge : "Selon moi, le volontariat c’est le voyage à l’intérieur de soi-même à travers les autres."

Qui es-tu ?

Peux-tu te présenter en 4 mots ?

Je m’appelle Steven, j’ai 21 ans, je suis originaire de la Martinique et j’habite Lyon. Je suis titulaire d’un BTS en comptabilité et je me suis ensuite dirigé vers le métier de personnel navigant.

Pour quelle raison ce projet d’engagement en Service Civique ?

J’avais envie de partir à l’étranger, dans un pays anglo-saxon à l’origine et puis mon tuteur m’a proposé l’Asie, avec l’Inde en premier choix. Finalement ma mission s’est vue réorientée et j’ai accepté de partir au Cambodge. J’espère au cours de cette mission pouvoir affiner et enrichir mon parcours professionnel ou me réorienter professionnellement.

Quels objets as-tu amenés dans tes valises et pourquoi ?

J’ai apporté ma console de jeux, finalement je n’ai pas vraiment eu le temps d’y jouer. J’avais peur de m’ennuyer à la base mais en fait ce n’est pas le cas.

L’interculturalité

Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée ?

A mon arrivée j’étais très étonné. Quand on m’a dit que je partais au Cambodge, je connaissais l’histoire du pays et je ne m’attendais pas à arriver dans un pays aussi développé. Les Cambodgiens sont très accueillants, peu importe d’où l’on vient.

Quelles sont les différences qui t’ont le plus marqué entre la France et le Cambodge ?

Les gens se couchent très tôt au Cambodge, le rythme de vie est différent et la vie nocturne n’est pas très animée. Au niveau de l’interculturalité, les Cambodgiens ont très peur de dire les choses qui les dérangent mais ils restent très ouverts et prêts à échanger avec les étrangers.

La mission

Quelles sont les actions que tu as réalisées pour le moment ?

J’ai réalisé toutes les activités sportives au sein de l’ONG Taramana, en tant que référent. J’ai aussi été en charge de certains projets pour le développement de la structure, notamment concernant les infrastructures sportives.

Au cours de ta mission de volontariat, quelles sont les trois compétences que tu as acquises jusqu’ici ?

  • Patience
  • Écoute
  • Ouverture d’esprit

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ?

Aucune difficulté technique durant ma mission, mais plutôt des difficultés de communication (au niveau de la langue), mais au final on arrive quand même à se comprendre.

En tant qu’Ambassadeur de l’engagement citoyen à l’international, quelles sont selon toi les trois qualités essentielles pour devenir volontaire ?

  • Être flexible
  • Être ouvert d’esprit
  • Vouloir s’engager

Si tu devais promouvoir l’engagement citoyen à l’international en une phrase…

Selon moi, le volontariat c’est le voyage à l’intérieur de soi-même à travers les autres.

Et après ?

Quels sont tes projets post-volontariat ?

Je souhaite trouver un poste en tant que personnel navigant.

Un conseil aux futurs volontaires ?

Je conseille à tous les futurs volontaires de foncer et de s’engager.


Pour plus de renseignements, contactez l’Espace Volontariats du Cambodge : ev.cambodge@france-volontaires.org