Vladimir, au Pérou : "Soyez ouverts, passionnés, motivés !"

Peux-tu te présenter en 4 mots ?

  • Patient,
  • Rigoureux,
  • Calme,
  • Motivé

Pour quelle raison ce projet d’engagement en service civique ?

Le premier déclic a été mon âge. Ayant tout juste 25 ans j’ai pensé que si je ne sautais pas sur l’occasion je perdrais l’occasion de m’engager en service civique. De plus j’ai toujours voulu connaître le Pérou et donc je suis super content d’avoir été sélectionné dans ce pays. 

Je voulais également améliorer mon espagnol car mes parents sont d’origine argentine et j’avais envie de pouvoir mieux échanger avec eux en espagnol.

Quels objets as-tu apportés avec toi dans tes valises et pourquoi ?

J’ai amené des papillotes pour toute l’équipe de l’Espace Volontariats. J’ai pensé que le chocolat devait leur manquer. Comme je suis musicien je regrette de ne pas avoir pu amener mes CD. Ils me manquent !

Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée ?

Durant tout le trajet de l’aéroport jusqu’à l’hôtel j’ai été choqué de voir les embouteillages infernaux de Lima et d’entendre les klaxons. Le trafic à Lima est particulièrement fatigant.

Mon autre surprise a été le climat. Pas facile de passer de l’hiver de France au 30 degrés de Lima surtout pour moi qui n’aime pas trop la chaleur !

Quelles sont les différences qui t’ont le plus marquée entre la France et ton pays d’accueil ?

La plus grande différence que j’observe c’est sur les transports. Les embouteillages, la manière de conduire mais aussi les types de transports en commun. Par exemple pour aller à l’association on prend des colectivos sorte de taxis partagés ou des petits bus (combi). Même si ce n’est pas toujours très confortable c’est plus convivial qu’en France ! 

Ce qui m’a aussi beaucoup surpris c’est la différence de climat d’un endroit à un autre. Par exemple à l’association il pleut beaucoup alors qu’à 15 km il fait une chaleur étouffante et le climat est désertique.

Quelles sont les actions que tu as réalisées pour le moment ?

Les actions que j’ai réalisées sont principalement planter et désherber dans le jardin de l’association. Un jardinier qui vient chaque la semaine m’enseigne comment faire et me donne des taches pour la semaine comme par exemple creuser un petit canal afin qu’en période sèche l’eau puisse irriguer les plantations. J’ai aussi pour mission de participer à la création d’un potager pédagogique.

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ?

La langue, ce n’est pas toujours facile de parler espagnol mais j’arrive quand même à me faire comprendre !

Les autres difficultés que j’ai rencontrées sont les coupures d’eau et parfois d’électricité dans l’association car nous sommes dans une zone très rurale. De plus lorsque nous sommes à l’association nous sommes assez isolés et pour sortir ou aller faire des visites on doit aller jusqu’à Lima.

Et après ? Quels sont tes projets post-volontariat ?

Je n’ai pas d’idée tres précise. J’aimerais continuer à voyager et éventuellement faire du woofing au Canada ou en Australie maintenant que j’ai une première expérience en jardinage. Si le travail dans le potager continu de me plaire j’aimerais bien suivre une formation dans ce domaine et enfin avoir un travail fixe car j’enchaîne les petits boulots depuis plusieurs années et enfin être indépendant financièrement

Un conseil aux futurs volontaires ?

Soyez ouverts, passionnés, motivés !

Pour plus de renseignements, contactez l’Espace Volontariats du Pérou : par mail ev.peru@france-volontaires.org