Ysabel, en France : Le monde change plus avec notre exemple qu’avec notre opinion, faîtes partie du changement que vous voulez voir. Faîtes votre part"

Qui es-tu ?

Portrait Chinois : Si tu étais…

  • Un animal : Un éléphant
  • Un objet : Une radio
  • Un plat : Ají de Gallina
  • Une couleur : Violet
  • Une chanson : The Cen Pistol
  • Un film : Persepolis
  • Un livre : Essai de cécité
  • Un sport : Se promener
  • Un métier : L’éducation
  • Un mois de l’année : Août
  • Un proverbe : "Pourquoi devrais-je attendre que quelqu’un fasse quelque chose ? Pourquoi dois-je attendre que le gouvernement, l’armée, nous aide ? Pourquoi je n’élève pas ma voix ? Pourquoi ne défendons-nous pas tous nos droits ?" MALALA YOUSAFZAI

Pour quelle(s) raison(s) ce projet d’engagement en service civique ?

Parce que je suis intéressée par la proposition d’échange en France au sein d’une association sociale qui travaille avec les jeunes.

Que faisais-tu avant de partir en service civique ?

J’ai travaillé en tant que stagiaire dans une association appelée TECHO dans le domaine de la gestion communautaire en concevant et en mettant en œuvre des projets dans différentes communautés de faibles taux de récupération à Lima au Pérou.

La mission

Quelles actions as-tu réalisé jusqu’à présent ?

Animatrice de l’espace des jeunes résidents, je réalise des ateliers écologiques afin de sensibiliser à l’importance de faire partie de l’amélioration de la planète, je participe à des rencontres avec les résidents, espace de dialogue et d’idées ouvert, des rencontres d’équilibre hebdomadaires avec mes collègues de l’association.
Je participe également à des espaces de formation avec d’autres institutions qui travaillent sous l’approche « Éducation Populaire » et j’accompagne les différentes activités qui sont réalisées comme des promenades éducatives, des championnats sportifs (qui ne sont pas du football ou du basketball) et des projections au sein de l’association.
Avec la Mission Locale nous avons effectué des interventions dans différents lycées de Saintes pour partager notre expérience avec d’autres jeunes, nous avons participé à des conférences sur des questions de développement de la ville et j’ai aussi été formée pour être sauveteur secouriste au travail.

Peux-tu citer les compétences acquises au cours de ta mission de volontariat ?

Apprendre la langue française, connaître les autres cultures, les traditions et les premiers secours.

Quelles ont été les difficultés rencontrées (techniques, humaines, intellectuelles etc.) ?

Au début, c’était dur de ne pouvoir communiquer avec personne parce que personne ne parlait anglais ou espagnol, seulement mon tuteur, donc c’était assez difficile pour moi de mener mes activités toute seule. Nous avons eu des problèmes avec la maison aussi : la télévision ne marchait pas, il n’y avait pas internet, le réfrigérateur était cassé, l’électricité était coupée régulièrement. Maintenant, nous avons changé d’endroit et nous y sommes mieux. J’ai eu des problèmes avec ma sécurité sociale, je l’ai utilisé parce que j’avais une réaction allergique il y a environ deux mois et jusqu’à maintenant je ne récupère pas l’argent de la consultation et des médicaments. Enfin, j’aurais aimé en savoir plus au sein de mon association mais je comprends que la langue soit un obstacle important.

Quelles sont selon toi les trois qualités essentielles pour devenir volontaire ?

Intérêt pour les autres cultures, respect des différences et désir d’apprendre et de partager.

Si tu devais promouvoir l’engagement citoyen à l’international en une phrase…

Le monde change plus avec notre exemple qu’avec notre opinion, faîtes partie du changement que vous voulez voir. Faîtes votre part.

Culture

Quelles sont les plus grandes différences entre le Pérou et la France ?

Le respect du piéton, le coût de l’IOB et / ou des produits frais, le soutien de l’État aux personnes en difficulté sociale et aux chômeurs, l’amour de la baguette et du fromage, l’utilisation du courrier et la facilité pour voyager à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Quel est ton souvenir le plus fort ?

Les grandes amitiés du Pérou, de la France, du Cambodge et de l’Afrique que j’ai remporté et les anecdotes que j’ai avec elles.

Et après ?

Quels étaient tes projets post-volontariat avant de réaliser ta mission ? Ont-ils évolué suite à ton service civique ?

En fait, j’ai réfléchi et mes projets ont pris une nouvelle forme.

Selon toi, qu’apporte un service civique à l’international dans un parcours de vie (insertion professionnelle…) ?

L’opportunité de dire que vous avez travaillé en France et de faire la différence entre les réalités et les méthodes de travail.

Un conseil à donner aux futurs volontaires ?

N’ayez pas peur de ne pas connaître la langue, faîtes-en une force ! Toujours demander et participer à toutes les activités.


Pour plus de renseignements, contactez Noémie Do Linh : noemie.dolinh@france-volontaires.org