20 mars, journée internationale de la francophonie : Les volontaires mobilisé.e.s pour la francophonie !

© Organisation internationale de la Francophonie

Chaque année, les francophones du monde entier célèbrent le 20 mars la Journée internationale de la francophonie. L’édition 2019 s’articule autour du thème : "En français... s’il vous plait ;-)". A cette occasion, France Volontaires souhaite mettre en lumière l’engagement de ces volontaires qui sont nombreux et nombreuses à promouvoir la langue française et la francophonie sur les cinq continents.

19/03/2019

Des missions favorisant l’apprentissage de la langue française

Avec 300 millions de locuteurs, en progression de près de 10 % depuis 2014, le français est la 5ème langue la plus parlée au monde après le chinois, l’anglais, l’espagnol et l’arabe. Deuxième langue d’information internationale dans les médias, langue de travail de la plupart des organisations internationales, le français constitue un atout pour ses locuteurs.

Aux quatre coins de la planète, des volontaires s’engagent dans des projets portant sur la promotion et l’apprentissage de la langue française.


A la découverte de la musique francophone avec Colette en SVE en Arménie

Colette est en Service Volontaire Européen (SVE) avec Intercordia et le CIDJ Paris pour une mission de développement de la francophonie au sein de l’association KASA à Gyumri en Arménie. Elle est assistante du professeur de français dans plusieurs écoles : « L’idée n’est certainement pas de le remplacer mais d’apporter de nouveaux modes d’enseignement, notamment via l’éducation non-formelle. J’ai remarqué que la difficulté majeure des élèves était de pouvoir s’exprimer aisément à l’oral en français. Ainsi nous utilisons le théâtre comme outil permettant aux élèves de s’exprimer. Ça décomplexe, donne confiance en soi pour prendre la parole, et c’est drôle lorsque l’on n’arrive pas à prononcer les mots ou si l’on se trompe ! ».

Pour elle, la francophonie est avant tout un brassage culturel incroyable : « On retrouve véritablement des Francophones aux quatre coins du monde ! Ce n’est pas tant la langue Française en tant que telle, bien qu’elle soit une magnifique langue porteuse de valeurs fortes, mais je vois plutôt la francophonie comme un point commun à chacun de tous ces pays pour pouvoir se comprendre et avancer ensemble tout en gardant leur identité. ».

Lire le portrait de Colette

Samy est en Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) depuis 2017 à Antsirabe à Madagascar avec le Défap. Enseignant de français le matin dans l’école Akanisoa et répétiteur particulier le soir avec les enfants d’un orphelinat, il a notamment initié un échange de courrier avec des classes françaises pour faire découvrir d’autres manières de vivre l’école et d’autres façons de vivre le quotidien. Samy est conscient du chemin qu’il reste à parcourir : « C’est une réelle fierté pour moi de faire avancer les enfants à ce niveau-là, mais je ne suis pas encore tout à fait satisfait car il y a encore des enfants qui ont besoin de cet appui. ». Samy est également engagé auprès des enfants des rues et a participé à la réalisation d’un clip de slam percutant en malgache.

Des volontaires en soutien au réseau des Alliances françaises

Depuis une vingtaine d’années, France Volontaires met en place des missions d’appui pédagogique et de développement de projets culturels au sein du réseau des Alliances françaises. Actuellement, une quinzaine de VSI de France Volontaires œuvrent sur le terrain et appuient les équipes locales, notamment en Afrique du Sud, en Inde, au Kenya, à Madagascar, au Mozambique, en Nouvelle-Zélande, en République Démocratique du Congo (RDC) ou encore en Tanzanie.

Dès la création de l’Alliance française de Lucknow en Inde au mois d’août 2016, son directeur, Richard Franco, s’est rapproché de France Volontaires Inde avec la volonté d’accueillir des volontaires. Maëlle est arrivée en août 2017 pour un an : « Sa contribution a été déterminante pour le lancement et le développement de nos activités pédagogiques et pour la formation de nos deux premières enseignantes. Son énergie, sa résilience et sa bonne humeur ont permis de surmonter les obstacles et de proposer à notre public une vision positive et dynamique de la francophonie. ». En fin d’année 2018, Emma est venue prendre la suite ce qui a permis à l’Alliance de poursuivre le travail de formation et d’animation de leur toute petite équipe qui a malgré tout permis à plus de 200 étudiants d’être formés sur l’année.

Pour Richard Franco, la Francophonie à Lucknow est un vrai combat : « La capitale de l’Etat le plus pauvre de l’Inde, un pays d’émigration massive, est une ville peu dynamique de bureaucrates et de boutiquiers plutôt qu’un vibrant carrefour économique et commercial. Le défi est immense pour le modeste binôme directeur – VSI. Après presque deux ans de cours de Français Langue Etrangère (FLE) et quelques activités liées, la VSI de l’Alliance française de Lucknow a joué et joue encore un rôle central. Il reste à savoir si cette mission portera des effets bénéfiques à long terme. ».

Du point de vue des volontaires

Volontaire auprès de l’Alliance française de Diego Suarez à Madagascar, Olivia met l’accent sur la force de la diversité linguistique et culturelle : « Je crois que la promotion du français ne doit pas se faire au détriment des langues vernaculaires parlées dans les pays francophones (autres langues nationales et/ou maternelles, dialectes, créoles…). Je pense également qu’il est primordial d’accepter le fait que la langue française évolue et s’enrichit perpétuellement et de considérer qu’il n’existe pas un seul mais plusieurs français. ».

Lire le témoignage d’Olivia

Pour Vincent, volontaire au sein de l’Alliance française de Kisangani en RDC, la langue française est avant tout un outil de communication sur certains territoires dont il est important de se saisir afin de mieux maîtriser son contexte de vie et améliorer sa condition : « Pour un Congolais en RDC, il s’agit de connaitre ses droits, gérer sa relation vis-à-vis de l’administration, s’orienter dans la vie, s’ouvrir au monde extérieur francophone, ou encore se faire reconnaitre socialement. Il est donc important de promouvoir la langue française. ».

Envie de vous engager ?

Pour ceux et celles qui souhaitent s’engager, deux missions de VSI au sein d’Alliances françaises en Inde sont actuellement à pourvoir avec France Volontaires :

Le principe de réciprocité dans le volontariat, la francophonie en partage

Depuis 2010 et la loi sur le service civique, il est possible d’accueillir des jeunes des pays partenaires en France pour des missions de volontariat : c’est le programme de réciprocité. Pour les volontaires qui ne sont pas francophones, un accompagnement spécifique est mis en place, si besoin, afin de faciliter l’apprentissage de la langue française. En effet, une maitrise même basique du français permet aux volontaires de mieux s’intégrer dans leur structure d’accueil, et facilite leur vie quotidienne et leur insertion sociale.

Erick, volontaire Péruvien en mission de service civique en France à la mission locale de Lille, se souvient des difficultés qu’il a rencontré à son arrivée dues à la barrière de la langue : « Je trouve difficile de communiquer, je ne parle pas non plus anglais. J’ai même essayé de communiquer par des signes ou même de dessiner sur du papier ce que je voulais dire et c’était très drôle ! ».

Deux jeunes Cambodgiens ont eux aussi effectué un volontariat en France : Jean a terminé il y a quelques mois sa mission au sein de la Mission Locale de Lens, et Sinath est partie il y a peu pour s’engager au sein d’un lycée. Leurs missions leur ont permis de perfectionner leur français en le pratiquant avec des natifs. Tous deux vous en disent plus sur leurs expériences dans cette vidéo réalisée en collaboration avec l’Ambassade de France au Cambodge.

Linh du Vietnam est actuellement en mission de service civique à l’office du tourisme du Grand Périgueux, grâce à la Région Nouvelle-Aquitaine et l’association Cool’eurs du Monde. Linh pense qu’il est important de promouvoir la francophonie et de créer des opportunités pour les jeunes d’apprendre et d’échanger avec des francophones. En effet, pour elle, la langue française est perçue au Vietnam comme une opportunité facilitant la recherche d’un emploi, permettant d’échanger avec des personnes de nationalité différentes et de découvrir de nouvelles cultures.

France Volontaires célèbre la francophonie aux quatre coins du monde

A travers son réseau de 23 Espaces Volontariats (EV) déployés en Afrique Subsaharienne, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, en Amérique Latine/Caraïbes et en Asie, France Volontaires participe tout au long du mois de mars 2019 à diverses célébrations de la francophonie. 

Au Cambodge, France Volontaires a été impliquée dans la seconde édition de la Semaine Française de Siem Reap du jeudi 7 au dimanche 10 mars. L’équipe de l’Espace Volontariats a tenu un stand afin d’informer les publics désireux de s’engager.

Plusieurs réunions d’information sur le programme de réciprocité ont été organisées à l’Alliance française de Siem Reap et dans des universités. Le 20 mars, France Volontaires participera aux Pique-niques poétiques, organisé par l’Ambassade de France et l’Institut Français au Cambodge dans le cadre de la Quinzaine Française de Phnom Penh.

Présentation du programme de volontariat de réciprocité par France Volontaires à l’Université Royale d’Agriculture de Phnom Penh au Cambodge

Au Vietnam, France Volontaires a participé les 15 et 16 mars au festival « Couleurs francophones » à Hanoï. L’équipe de l’Espace Volontariats a mobilisé ses réseaux et mis en lumière plusieurs volontaires et acteurs du volontariat en lien avec la francophonie. Jeux, quizz, karaoké francophones et ventes de gâteaux, le stand a été animé par l’équipe de l’EV secondée par les volontaires en service civique chargés de l’enseignement du français dans des lycées ou des « Espaces France » au Vietnam. Avec le soutien et l’appui de l’Institut français du Vietnam, France Volontaires développe de nouvelles missions en service civique auprès des universités, des lycées et des centres de langues.

Lire le témoignage de Louis Volontaire, assistant de français dans un lycée au Vietnam

En Haïti, France Volontaires a participé le 14 mars à une conférence sur le thème « Francophonie : Quand la jeunesse s’engage », organisée en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et l’Université Quisqueya à Port-au-Prince.

Qu’est-ce que la francophonie ?
Apparu pour la première fois en 1880 sous la plume du géographe français Onésime Reclus (1837-1916), le terme « francophonie » (avec une minuscule) désigne l’ensemble des habitants de la planète qui parlent le français.
La Francophonie (avec une majuscule), ou Organisation internationale de la Francophonie (OIF), est une institution fondée en 1970 sur le partage d’une langue, le français, et de valeurs communes. Elle rassemble aujourd’hui 88 Etats et gouvernements membres.

 Pour aller plus loin :

Site de la Journée internationale de la Francophonie 2019 Trouvez des événements près de chez vous

 Synthèse du rapport 2018 de l’Observatoire de la langue française