À Quito, premier séminaire régional dédié au volontariat en Amérique du sud

Les représentations nationales de France Volontaires en Equateur et au Pérou ont organisé, les 7 et 8 novembre derniers, en collaboration avec le programme des Volontaires des Nations Unies (PVNU), l’Ambassade de France en Equateur et la coopération régionale française, le premier séminaire régional dédié au volontariat en Amérique du sud sur le thème "Un monde en mouvement : développement, coopération et solidarité internationale à travers le volontariat".

26/11/2019

Deux cents participants originaires de Bolivie, du Chili, de la Colombie, d’Equateur, de France, du Panama, du Paraguay et du Pérou, se sont réunis au sein de la Faculté latino-américaine des sciences sociales à Quito (FLACSO). L’événement a rassemblé différents acteurs du volontariat national et régional issus de la société civile, des gouvernements de la région, des milieux universitaires, des organisations internationales, des collectivités territoriales et du secteur privé.

Inauguré par Jean-Baptiste Chauvin, Ambassadeur de France en Equateur, Juan Ponce, Recteur de la FLACSO, Arnaud Peral, Coordinateur Résident des Nations Unies en Equateur, ainsi que par Stefany Páez, Coordinatrice du volontariat français au sein de Vase et Représentante de France Volontaires en Equateur, le séminaire a permis aux participants de se rencontrer et d’échanger sur leur vision du volontariat, la contribution du volontariat aux Objectifs de développement durable (ODD) et sa place dans les politiques publiques nationales.

Dans son discours, Arnaud Peral a mis l’accent sur le fait que « le volontariat a un rôle de cohésion de la société qui nous invite à la repenser ». Jean-Baptiste Chauvin a appelé à ce que « l’Etat, les collectivités locales et la société civile articulent leurs actions pour la jeunesse et le volontariat ».

Après une première journée de réflexion sur le volontariat dans la région et la mesure de la contribution du volontariat au développement durable et à la solidarité internationale, la seconde journée a permis d’ouvrir un dialogue sur les opportunités et les défis liés au renforcement du volontariat par les gouvernements. Le Secrétaire d’Etat aux Jeunesses en Equateur, Elias Tenorio, a annoncé son ambition de créer un service civique équatorien sur le modèle du service civique français. Le panel de clôture a invité les participants à imaginer le volontariat de demain à travers des exemples innovants tels que le principe de réciprocité dans le volontariat international ou le volontariat en entreprise.

Le 8 novembre a également été l’occasion de célébrer la Journée du volontariat français (JVF) à travers le « chemin de la solidarité pour le volontariat de demain », véritable parcours-exposition autour des ODD, qui invitait les participants à découvrir les actions des volontaires mobilisés sur le terrain et de leurs structures d’accueil. Belle mise en lumière de l’engagement de chacune et chacun !