Au Tchad, un accord-cadre sur le volontariat signé et le rôle de France Volontaires reconnu

Du 6 au 8 avril dernier, le délégué général de France Volontaires, Yann Delaunay, s'est rendu au Tchad à l'occasion de la signature d'un accord-cadre sur le volontariat avec le ministère des affaires étrangères tchadien. L'occasion également de rencontrer des volontaires et des acteurs du volontariat au Tchad.

13/04/2022

Un acte fort pour renforcer le volontariat entre la France et Tchad

Le 8 avril 2022, un accord-cadre sur le volontariat a été signé entre le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français et le ministère des Affaires étrangères du Tchad, un acte fort pour renforcer les initiatives portées entre les deux pays en matière de volontariat et pour la reconnaissance du rôle de France Volontaires et de ses membres dans cette ambition. L’Ambassadeur de France au Tchad, Bertrand Cochery, et le secrétaire d’État aux affaires étrangères Oumar Ibn Daoud ont signé cet accord, en présence de Yann Delaunay, délégué général de France Volontaires, de Daro N’Diaye, représentant national de France Volontaires au Tchad, du premier conseiller Gilles Roussey et des membres du SCAC. Cette convention vient ouvrir de nouveaux objectifs pour le volontariat au Tchad.

Pour le secrétaire d’État tchadien « à travers cet accord, les deux parties s’engagent à soutenir et à favoriser les échanges et compétences à travers le développement du volontariat international d’échange. Le gouvernement de la République du Tchad a placé parmi ses priorités l’amélioration des conditions de la jeunesse tchadienne ».

Cet accord permettra le développement de missions de volontariat entre les deux pays, et notamment davantage de possibilité pour les jeunes tchadiens de s’engager dans des projets solidaires en France.

Des rencontres structurantes entre France Volontaires et des acteurs clés du volontariat au Tchad

La réussite des projets repose également sur la reconnaissance du volontariat comme instrument des politiques publiques. Après la signature de l’accord-cadre, la délégation de France Volontaires s’est entretenu avec le ministre de la Jeunesse du Tchad, Mahmoud Ali Seid. Durant cet échange, la structuration du volontariat national, la mobilisation de la jeunesse et le renforcement de la réciprocité ont longuement été abordés.

L’équipe de France Volontaires a également été reçue à l’Agence Nationale de Volontariat du Tchad (ANVOL-T) dont le rôle est primordial pour concrétiser ces ambitions. Son délégué général Idrissa Abaté porte une vision claire et structurée pour développer le volontariat national.

Enfin, la délégation a rencontré plusieurs volontaires français et leurs structures d’accueil. L’équipe est ainsi allée à la rencontre d’Aurélie, volontaire de solidarité internationale (VSI) Délégation Catholique pour la Coopération (DCC) auprès du Centre Diocésain de la Recherche-Action en Alcoologie (CEDIRAA) qui compte de l’action des volontaires en matière de santé, à N’Djamena, pour lutter contre l’alcoolisme et Bénédicte, sage-femme en VSI avec France Volontaires au sein d’une clinique qui accompagne l’accroissement des compétences. Autre moment précieux, les échanges avec Estelle et Marie, volontaires de la DCC, installées à Mongo, avec Dario de la Fondation italienne Fondazione ACRA, avec Marie-Hélène, ex-DCC, ou encore avec Resuvicta qui, comme quatre tchadiens qui ont commencé leur mission récemment, a effectué un volontariat en service civique en France.

Malgré la pandémie, le déploiement de volontaires n’a jamais cessé entre la France et le Tchad. La signature de cet accord-cadre, l’implication de tous les acteurs, l’expertise de France Volontaires et de ses membres, ne peuvent que renforcer encore cette dynamique.