Conférence en ligne le 22 mars avec Intercordia : Vivre une année de césure diplômante en solidarité

Vous souhaitez vivre une année de césure qui soit utile au monde et à votre cv ? Vous souhaitez valider des compétences en solidarité et valoriser votre engagement par un diplôme universitaire ? Ne manquez pas le webinaire avec Intercordia lundi 22 mars à 18h !

18/03/2021

Faire un volontariat c’est bien, être diplômé à la fin c’est encore mieux !

Intercordia vous propose de vous accompagner dans une mission de solidarité internationale ou nationale auprès de populations de cultures différentes ; et de valoriser votre expérience par la validation d’un diplôme universitaire.

Acquérir une expérience dans le domaine de la solidarité internationale et du développement, faire une année de césure utile, avoir un projet de réorientation, … tous les profils et les motivations sont bons.

Au programme du webinaire : témoignage d’une volontaire sur son expérience, présentation du parcours de formation, d’accompagnement et des diplômes, infos pratiques et temps de questions-réponses.
Participez à ce temps d’échange en ligne le lundi 22 mars à 18h.

Inscriptions à la conférence Vivre une année de césure diplômante en solidarité

Le lien de la conférence zoom vous sera donné lors de l’inscription.

Intervenants :

  • Marion Abonnenc : ancienne volontaire Intercordia partie en Inde, diplômée et travaillant aujourd’hui au Bureau des affaires européennes et internationales de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS)
  • Cécile Dubernet : Enseignante chercheuse – Directrice du Diplôme Université Solidarité Internationale (DUSI) de l’ICP
  • Constance Desjonquères : cadre chez TF1 et tutrice bénévole chez Intercordia
  • Et aussi une volontaire actuellement en mission sur le terrain, et sur son expérience positive à l’heure de la pandémie. 

Pour en savoir plus sur Intercordia :

Site internet d’Intercordia

À lire aussi sur notre site :

Marion, ancienne volontaire en Inde, un parcours tourné vers la solidarité

Témoignage de Laure-Anne, ancienne volontaire Intercordia au Laos :

« Le 7 Octobre 2017, je prenais l’avion en direction de Vientiane, la capitale du Laos, un pays qui m’était alors totalement inconnu pour une expérience de 9 mois. Si en amont, la session de formation avec Intercordia au mois de Juillet m’avais permis de débuter cette aventure interculturelle exceptionnelle, je considère vraiment ce jour où je suis montée dans l’avion comme le point de départ de mon aventure et de ma démarche solidaire.

Ce parcours proposé par Intercordia, s’est avéré répondre parfaitement aux envies qui m’habitaient à la fin de ma licence. À savoir un réel désir de me former à l’interculturalité, de partir vivre à l’étranger, découvrir une nouvelle culture, et me permettre de valoriser cette expérience à mon retour par l’obtention d’un diplôme universitaire.

Ainsi, j’ai réalisé une mission au sein de l’association Equal Education For All, dédiée à l’éducation et au développement durable dans trois villages de la région de Vang Vieng. Si, au cours de cette mission j’ai pu évoluer professionnellement, et je me suis vu confier de nombreuses responsabilités dans le cadre de l’activité des cours d’anglais dispensées par l’association, j’ai aussi énormément grandi et appris grâce aux échanges avec ma tutrice Intercordia qui m’a accompagné tout au long de mon volontariat.

Cette expérience a été remplie de moments exceptionnels, de rencontres, de partage, de bonheur, mais aussi des moments plus durs, parfois, de doute et de stress. Toute cette aventure, ces relations et le parcours d’Intercordia ont participé à me construire en tant que personne et font la personne que je suis aujourd’hui. J’essaie de poursuivre cet engagement au quotidien: être ouverte aux autres, solidaire et attentionnée.

Le fait de vivre cette expérience et d’avoir l’opportunité de mettre des mots sur ce que j’ai vécu grâce à la rédaction d’un mémoire , a été une révélation pour moi en terme de projet professionnel. C’est ainsi que j’ai eu le désir et la volonté d’orienter mes études dans le domaine de la coopération internationale et la solidarité. J’ai également eu l’envie de poursuivre cet engagement solidaire, que j’ai pu vivre au sein d’Intercordia, au quotidien en étant également bénévole en France dans diverses organisations.

Ainsi, pour tout ce que j’ai pu vivre, ce que j’ai appris, je voudrais dire un grand MERCI à Intercordia. »