De la Martinique au Bénin, retour sur l’expérience de volontariat international de six jeunes martiniquais

Six volontaires en service civique, venus tout droit de Martinique, ont réalisé 6 mois d’engagement dont 4 mois auprès de structures béninoises à Cotonou et Porto-Novo.

20/12/2021

Quatre mois d’engagement auprès de structures béninoises

Epitech Bénin

Charles Emerson et Mathilde Paller se sont engagés auprès de l’université numérique privée Epitech implantée à Cotonou. Présente depuis trois années sur le territoire béninois, l’école forme des experts dans le secteur de l’informatique, du digital et de l’innovation.

Charles Emerson était chargé de mission numérique polyvalent mobilisé sur différents projets : pédagogue durant un camp à destination d’enfants de 8 à 18 ans, créateur de design graphique et en charge de l’inventaire du matériel informatique. Charles Emerson est rentré satisfait de son expérience et souhaite désormais intégrer l’école en tant qu’élève afin de devenir développeur et web-designer.

De son côté, Mathilde Paller, comptable de formation, était chargée de l’aménagement des nouveaux locaux de l’école d’informatique. Souhaitant développer une activité professionnelle dans la décoration intérieure, Mathilde Paller a apprécié cette première expérience lui ayant permis de concevoir toute la décoration de l’établissement.

Découvrir les portraits d’Emerson et Mathilde

ASEP ONG

Coralie Mongis, Mathilde Trime et Nicolas Gusto étaient engagés auprès de l’ONG ASEP (Action Sociale pour l’Éradication de la Pauvreté), située à Porto-Novo. L’association béninoise intervient dans plusieurs domaines : la protection de l’environnement, l’éducation, la formation professionnelle et technique à l’intention de la jeunesse, la sensibilisation pour la lutte contre le paludisme et le VIH, la prise en charge d’orphelins et la scolarisation d’enfants, l’agriculture et l’élevage.

Les trois volontaires ont été mobilisés sur les projets d’accès à l’eau potable en participant aux travaux d’installation de forages hydrauliques et en sensibilisant les populations à la consommation d’eau. Ils ont également pu faire un diagnostic des besoins de la population et rédiger des propositions de projets permettant d’améliorer le quotidien des populations rencontrées.

Découvrir les portraits de Coralie, Mathilde et Nicolas

Les Jardins de l’Espoir

Stéphane Véronique s’est engagé auprès de l’association Les Jardins de l’Espoir qui promeut l’agro-écologie grâce à leurs 6 fermes de production, de formation et d’expérimentation. L’association propose plusieurs programmes de sensibilisation des publics afin d’accompagner le changement des comportements pour tendre vers un monde plus écologique.

Durant son engagement en service civique, Stéphane Véronique a essentiellement été missionné au sein de la ferme expérimentale basée à Cotonou. Il était en charge de l’entretien des parcelles de l’exploitation : désherbage, ménage, arrosage et récolte. Il a également eu à nourrir les animaux : les lapins et les volailles.

C’est riche de cette expérience que Stéphane Véronique envisage maintenant de reprendre l’exploitation familiale et de la développer en s’inspirant des techniques découvertes et comprises durant sa mission au Bénin.

Découvrir le portrait de Stéphane

Vidéo témoignages des six volontaires

Un mois d’accompagnement au retour en Martinique

La direction de la coopération de l’Espace Sud, en lien avec la Mission Locale de l’Espace Sud, propose un accompagnement complet des six jeunes volontaires mobilisés. Depuis leur recrutement, jusqu’à ce jour, bien que leur mission de service civique soit officiellement terminée, les six jeunes font l’objet d’un suivi individualisé leur permettant de poursuivre leur parcours d’engagement, professionnel et personnel.

Le retour en Martinique

Les six volontaires ont retrouvé la Martinique en novembre 2021. Leur service civique durant six mois, les volontaires ont bénéficié d’un mois d’accompagnement au retour durant lequel ils ont participé à des bilans collectifs, des bilans individuels et des temps d’évaluation de leurs missions. Des ateliers de communication orale et de valorisation de leurs compétences dans leur CV ont été proposés.

Les jeunes ont également été invités à présenter leur expérience auprès de conseillers en insertion et de jeunes martiniquais. Ils ont également eu l’opportunité de témoigner auprès de médias locaux : une chaîne télévisée en ligne « Victory Attitude », un article dans le quotidien « France Antilles » et une émission de radio.

Et maintenant ?

Stéphane Véronique se prépare à reprendre l’exploitation familiale. Pour ce faire, il a été mis en relation avec les gestionnaires du programme de développement rural européen « LEADER » pouvant lui attribuer une aide financière pour son projet de création d’un lieu de commercialisation de produits agro-écologiques.

Cinq des six jeunes sont actuellement pris en charge dans le cadre de la Garantie Jeunes proposée par la Mission Locale de l’Espace Sud.

Trois d’entre eux envisagent de poursuivre leurs études en master à la rentrée scolaire 2022. L’Espace Sud de la Martinique a déjà rédigé des lettres de recommandations afin de les aider dans ces démarches.

Il a été proposé aux six jeunes de devenir des ambassadeurs de la mobilité afin de témoigner de leur parcours d’engagement auprès d’autres jeunes martiniquais afin d’expliquer la plus-value que représente une telle expérience de volontariat international.

En savoir plus : 

Actualité présentant le programme de volontariat novateur autour de l’engagement et de l’insertion professionnelle