Dernière rencontre des associations partenaires du projet TERO en Mauritanie

Les associations parties prenantes du projet Territoires engagés pour la résilience des oasis (TERO) se sont réunies à Nouakchott du 20 au 23 janvier 2020, pour la dernière réunion du consortium.

27/01/2020

L’objectif principal de TERO est de renforcer la résilience des communautés oasiennes des trois pays du Maghreb (Maroc, Mauritanie et Tunisie) face aux risques liés au changement climatique, à travers l’implication des jeunes volontaires locaux.

À un mois de la fin du projet, c’est l’association TEMNYA en Mauritanie qui a accueilli à Nouakchott les représentants des associations partenaires : ASOC – Association de sauvegarde de l’oasis de Chenini (Tunisie), l’association Oasis Ferkla pour l’ Environnement et le Patrimoine (Maroc) France Volontaires (France), Cari (France) et FOCSIV (Italie).

L’objectif de cette dernière rencontre : évaluer les activités, réfléchir sur les apprentissages et les capitaliser pour de futures collaborations.

Tous les partenaires ont reconnu la réussite des activités menées dans le cadre du projet, notamment des ateliers de formation adressés aux jeunes, des campagnes de sensibilisation sur l’engagement de la jeunesse. Ils ont également souligné la réussite du Campus international en Tunisie qui a réuni de nombreux jeunes, venus de Mauritanie, du Maroc et de France, pour trois semaines, afin de travailler ensemble à la création d’un plan de gestion communautaire des risques pour l’oasis de Chenini-Gabès. Cette grande rencontre a été une expérience pilote unique au Maghreb, qui a permis à des jeunes de différents pays d’appliquer la technique MARP (Participatory Research Analysis Method) dans l’identification et la gestion des problèmes auxquels l’oasis est exposée, avec l’œil bienveillant de chercheurs.

Par ailleurs, le projet TERO a permis aux associations du Maghreb d’acquérir de nouvelles connaissances en matière de mobilisation de la jeunesse, d’accueil et de gestion des volontaires, mais aussi de gestion associative et financière. La création d’espaces collaboratifs en Mauritanie, en Tunisie et au Maroc a créé ainsi les conditions pour développer des synergies et accroître les échanges parmi les associations de volontariat, de la jeunesse et de protection de l’environnement au-delà du terme du projet. Un volet « jeune » a été intégré dans le plan d’intérêt et d’action des tous les partenaires au Maghreb pour les prochaines années.

Du côté des associations européennes, France Volontaires, le Cari et FOCSIV ont pu bénéficier aussi de ces échanges des compétences : elles ont notamment renforcé leurs connaissances sur la thématique des oasis et des enjeux face aux changements climatiques.

Toutes les associations partenaires reconnaissent enfin l’importance de continuer les activités initiées dans le cadre du projet TERO, pour contribuer à tout niveau, locale, régional et national, à développer et/ou à renforcer l’écosystème de volontariat des jeunes dans les territoires les plus vulnérables.

Dans les prochains jours, des événements de dissémination seront organisés au Maroc, en Mauritanie et en Tunisie pour partager les résultats des activités du projet, les outils produits, comme le guide « Résilience écologique : des outils pour la mobilisation des jeunes », et les leçons apprises. Le calendrier des événements sera dévoilé sur le site internet de TERO.

En savoir plus sur TERO :

Site internet de TERO

Sur les réseaux sociaux : #EUAidVolunteers, #TERO #Act4oasis