Fin de la mission au Togo du Délégué général de France Volontaires : un bilan très positif et un nouveau cadre partenarial en perspective

A l’occasion de son premier déplacement à l’international, le Délégué général de France Volontaires, Yann Delaunay, avait choisi le Togo. Du 13 au 16 juin, il a rencontré la Première Ministre, la ministre de la Jeunesse et du Développement à la base et le Directeur général de l’Agence nationale du Volontariat du Togo (ANVT), des partenaires locaux et des volontaires actuellement en mission, ainsi que l’ambassadrice de France et les acteurs de la coopération française et internationale.

17/06/2021

« Je suis heureux d’avoir débuté une série de déplacements à l’international par le Togo, un pays qui a construit une politique de volontariat de référence sur le continent, et dans lequel le volontariat est profondément ancré et structuré, dans toute sa diversité », a déclaré Yann Delaunay, Délégué général de France Volontaires.  « Le volontariat est porté au plus haut niveau au Togo, comme me l’ont confirmé la Première ministre et la ministre de la Jeunesse et du Développement à la base. A la suite de nos réunions de travail, nous avons convenu, en nous appuyant sur l’expertise développée par l’ANVT et la qualité des projets d’ores et déjà conduits par France Volontaires et ses membres, de co-construire un nouveau cadre de partenariat ambitieux, qui permettra de développer encore davantage le volontariat international dans toutes ses dimensions, avec un accent fort porté sur la réciprocité des échanges et la définition de projets concrets sur des objectifs communs. Les liens forts qui unissent notre représentation nationale avec les acteurs locaux, français et internationaux, et l’impulsion de l’ambassadrice et des services de coopération de l’ambassade pour accompagner cette ambition, constituent un cadre propice pour le développement d’un volontariat international d’échange et de solidarité de qualité », a-t-il précisé. Et de conclure : « Je quitte le Togo fort de ces rencontres et apprentissages et pleinement investi pour continuer à renforcer les projets en cours et faire aboutir rapidement le nouveau cadre de partenariat et développer les collaborations et les projets entre France Volontaires et ses partenaires ».

À la rencontre des acteurs français au Togo

Dès son arrivée, le délégué général a été reçu par Jocelyne Caballero, ambassadrice de France au Togo, et Yannick Le Roux, conseiller de coopération et d’action culturelle, afin d’échanger sur les objectifs de la mission. La réunion a été l’occasion de préciser les priorités de l’ambassade, pour « préparer l’avenir » au sens du discours de Ouagadougou du Président de la République française, autour d’enjeux forts : éducation/jeunesse, place des femmes, décentralisation, accès aux services de base (assainissements/déchets, énergie renouvelable, agriculture, numérique…). L’ambassadrice a assuré que « l’Equipe France », tout entière mobilisée pour atteindre ces objectifs, savait pouvoir compter sur le volontariat international comme un outil particulièrement pertinent pour y contribuer.

Une réunion de travail s’est également tenue avec François Jacquier-Pelissier, directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) au Togo, afin d’envisager le recours aux volontaires internationaux dans des projets portés par l’AFD. Plusieurs pistes de travail concrètes ont été étudiées, et de premières collaborations seront assurées dans le cadre de projets que va initier l’AFD.

Le délégué général a également animé un temps de travail avec les équipes de France Volontaires au Togo et au Ghana, afin de faire un point sur les principaux enjeux du volontariat dans ces deux pays et sur les projets en cours, et de définir une ambition commune qui permette de placer le volontariat au plus haut niveau dans le cadre de la politique française d’aide publique au développement.

Renforcer les liens avec les autorités et les acteurs nationaux et internationaux au Togo

Le Délégué général a pu s’entretenir avec la Première ministre Victoire Tomegah Dogbé qui l’a assuré de l’ambition du Togo de développer le volontariat, y compris dans une logique de réciprocité et de redynamiser les différents dispositifs de volontariat international, grâce à un nouvel accord de partenariat. La question de l’insertion de la jeunesse est une priorité du gouvernement togolais, afin de créer un climat de paix, de sécurité et d’inclusion. Les opportunités offertes par le volontariat, qui s’adresse à toutes les jeunesses togolaises, constitue un axe fort de la politique nationale, portée au plus haut niveau.

La ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat et de la Jeunesse, Myriam Dossou d’Almeida, a ensuite accueilli une réunion de travail, avec l’ANVT, afin de définir un calendrier pour concrétiser cette ambition et tendre à la conclusion des travaux avant la fin de l’année. Les principes d’un nouveau cadre partenarial ambitieux et concret, s’appuyant sur les forces du Togo et de la France, ont été arrêtés, autour de priorités thématiques partagées : cohésion sociale, décentralisation, agriculture, conduite du changement et développement de la réciprocité.

La qualité de la séance de travail tenue avec Omar Agbanba, directeur général de l’Agence Nationale du Volontariat au Togo (ANVT) et ses équipes, permet d’assurer que les liens solides qui existent entre les deux institutions assureront une mise en œuvre rapide et concrète de cette nouvelle vision du partenariat entre les deux pays, autour des mêmes enjeux d’’atteinte des Objectifs de développement durable.

Ce déplacement était également l’occasion de rencontrer les représentants des pays et des organisations internationales présents au Togo. A l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le délégué général a pu échanger avec la représentante nationale Fatoumata Binta Diallo sur le rôle joué par les volontaires durant la pandémie et les pistes de collaboration pour le volontariat international dans les chantiers prioritaires de l’OMS.

A la représentation de l’Union européenne à Lomé, les échanges avec l’ambassadeur Joaquin Tasso Vilallonga, chef de la délégation de l’UE au Togo, et ses équipes, ont également permis de préciser le rôle que pourraient jouer les volontaires internationaux dans les projets soutenus par l’Union européenne et les moyens de les inclure dans les futurs projets mis en œuvre au Togo.

Des visites sur le terrain et des moments d’échanges privilégiés avec les volontaires

C’est au nord de Lomé, à Adétikopé, qu’a eu lieu la première visite de terrain. Le délégué général, accompagné de l’équipe de France Volontaires au Togo, a rendu visite à l’ONG Union des Jeunes pour le Développement, qui œuvre au renforcement du pouvoir d’agir des Togolaises et des Togolais pour une plus grande justice sociale. L’occasion d’échanger autour des activités de l’association mais aussi de rencontrer les volontaires de solidarité internationale qui y sont engagés. L’ONG RAP2S  (Réseau Afrique Partage Savoir Solidaire – France), engagée dans le soutien aux populations démunies, était aussi présente.

A Aneho, la visite était placée sous le signe de la coopération décentralisée. Yann Delaunay a visité la Maison des associations et le lycée d’enseignement technique et professionnel, fruit de la coopération entre la commune des Lacs et les Yvelines, avec l’appui financier de l’Etat togolais. Le maire de la commune Alexis Aquereburu lui a fait part de son souhait de renforcer la coopération avec France Volontaires pour l’accueil de volontaires internationaux dans différents domaines et notamment le tourisme, le sport et l’agriculture. Un fort potentiel de mobilisation de volontaires existe à Aneho sous l’impulsion du maire, et la qualité du volontariat assuré par Mariam Bass, volontaire sénégalaise sous contrat de VSI porté par France Volontaires dans le cadre d’échanges « Sud-Sud », sur des enjeux de numérisation et de communication digitale, l’illustre parfaitement.

À Vogan, accompagné du maire de la ville, il a rencontré Margaux Lebrun, volontaire de solidarité internationale engagée auprès de l’association SEVES, qui œuvre dans le domaine de l’accès à l’eau, l’assainissement et la gestion des déchets. La question de la rénovation du marché de la ville a également été évoquée par le maire.

A Aneho comme à Vogan, l’Espace Volontaires de Lomé va proposer aux exécutifs locaux des réunions de travail afin d’avancer sur la définition concrète de projets qui pourront être construits avec France Volontaires et ses membres.

Enfin, au cours d’un échange informel à l’Espace Volontariats, le Délégué général a pu échanger avec les volontaires français présents au Togo sur leurs projets personnels, les conditions de leur mission et leur séjour au Togo, et d’autres partenaires locaux engagés sur le champ du volontariat et du développement.

En savoir plus :

Lire aussi notre communiqué « Le nouveau Délégué général de France Volontaires en mission au Togo »