France Volontaires publie une étude sur la contribution du volontariat international à l’Agenda 2030

France Volontaires publie aujourd’hui une première étude expérimentale sur la contribution du volontariat international d’échange et de solidarité à l’Agenda 2030. Menée avec une dizaine d’organisations-membres*, et l’atelier de sciences humaines et sociales Sociotopie, elle dresse des constats éclairants sur la place de l’Agenda 2030 dans le champ du volontariat international.

03/06/2021

Comment s’approprier l’Agenda 2030 quand on est acteur du volontariat international, et de quelles manières y contribue-t-on ? Ces questionnements sont aujourd’hui devenus incontournables dans le champ du VIES, alors qu’il reste difficile pour beaucoup de s’approprier ce cadre onusien du développement durable, adopté en 2015 par l’ensemble des Etats membres. En réponse, France Volontaires publie aujourd’hui une première étude sur le sujet : Volontariat international d’échange et de solidarité, quelle contribution à l’Agenda 2030 ? Etude expérimentale – focus ODD 4.  

Cette étude ambitionne d’aider les acteurs du secteur à y voir plus clair et mieux s’approprier ce cadre. Expérimentale, elle a été menée avec une douze d’organisations-membres* de France Volontaires, l’Espace Volontariats Madagascar, et avec le concours de l’atelier de sciences humaines et sociales Sociotopie.

Notre étude avait pour objectifs d’observer la contribution du volontariat international d’échange et de solidarité (VIES) à l’Agenda 2030, et d’en développer une méthode d’analyse. Elle s’intéresse plus particulièrement à l’ODD 4 (« Éducation pour tous »), avec un focus sur Madagascar. L’étude a été développée en deux temps : une enquête par questionnaire, puis une enquête qualitative auprès d’acteurs des VIES à Madagascar, menée par Sociotopie.

L’enquête a permis de dresser différents enseignements, autour de cinq enjeux :

1er enjeu : comprendre la (mé)connaissance et la reconnaissance de l’Agenda 2030

Comment expliquer que près de 75 % des personnes interrogées connaissent peu ou pas l’Agenda 2030, alors que ¾ d’entre eux considèrent pourtant ce cadre utile ? Quels facteurs favorisent la connaissance de l’Agenda 2030 et des ODD ?

2ème enjeu : la difficile intégration de l’Agenda 2030 dans les cadres des partenaires ou l’évaluation de la plus-value des volontaires

Pourquoi les acteurs du volontariat se saisissent assez peu de l’Agenda 2030 au détriment d’autres cadres du développement pour élaborer leurs objectifs, et ceux des volontaires ?

3ème enjeu : les contributions protéiformes des volontaires

Comment expliquer que les volontaires participent à une contribution large à l’Agenda 2030, et à quels autres ODD les volontaires impliqués dans l’ODD 4 considèrent contribuer ?

4ème enjeu : l’importance du réseau d’acteurs du volontariat

Comment l’action des volontaires est-elle connectée à l’implication d’acteurs locaux ? En quoi les partenaires d’envoi et d’accueil ont un rôle central dans la plus-value de l’action des volontaires, et comment les volontaires apparaissent comme « pierres angulaires » du volontariat, au milieu d’un réseau d’acteurs hétérogène ?  

5ème enjeu : les formes de contribution à l’ODD 4

Pourquoi peut-on parler de contributions « sensibles » à l’ODD 4 grâce à l’implication quotidienne de volontaires au plus près des communautés, mais aussi plus « quantitatives » du fait d’une action à la croisée entre différentes logiques d’acteurs et différentes échelles ?

Une étude expérimentale

Cette étude est expérimentale à plus d’un titre. Il s’agit en effet de la première publication du programme d’études de France Volontaires, dont l’ambition est d’observer et démontrer l’utilité sociale du volontariat international, en mettant au cœur de sa démarche la collaboration avec les acteurs du secteur. Ces résultats sont dont le résultat d’une démarche multi-acteurs, mobilisant des organisations-membres de France Volontaires dans le cadrage du projet et le pilotage de l’enquête, appuyés par l’équipe de Sociotopie qui a participé à la première phase d’enquête et réalisé la seconde, ainsi que l’analyse des résultats. Ces résultats vont enfin permettre d’ouvrir des temps d’échange de pratiques, d’expérimentation, de capitalisation, pour mieux outiller les acteurs du VIES à l’Agenda 2030.

*AGIRabcd, ATD Quart Monde, CLONG-Volontariat, DCC, DEFAP, la Guilde, IFAID, Ligue de l’Enseignement, Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, la région Centre-Val de Loire, SCD.

L’étude de France Volontaires et ses membres

En français

Lire l’étude complète

Lire la synthèse de l’étude 

Découvrir l’étude … en une infographie

En anglais

Lire l’introduction de l’étude

Lire la synthèse

Découvrir l’étude … en une infographie

En espagnol

Lire l’introduction de l’étude

Lire la synthèse

Découvrir l’étude … en une infographie

Replay « présentation en ligne de l’étude sur la contribution à l’A30 » (en français) :

Plus d’informations :

La page dédiée au projet sur le site de France Volontaires (nouveau)

La page dédiée au programme d’études (nouveau) 

Le site de Sociotopie, atelier de sciences humaines et sociales

 

Liens :

Actualité pour la présentation de l’étude