Lancement du projet EUAV FORESTS au Congo-Brazzaville

Depuis mi-avril, 7 volontaires du programme EU Aid Volunteers de l’Union Européenne sont venus renforcer l’équipe de France Volontaires à Brazzaville. De nationalités française et italienne, ces volontaires vont appuyer et renforcer, pendant 8 mois, les compétences d’organisations de la société civile qui interviennent dans la préservation des écosystèmes forestiers et qui agissent pour la réduction de la vulnérabilité des populations locales.

21/06/2022

Le projet EUAV FORESTS

EUAV FORESTS est un projet financé par l’Union européenne et piloté par France Volontaires en collaboration avec deux autres organisations : ESI LABS! et le SRD Vietnam. Il est déployé dans cinq pays d’Afrique et d’Asie : le Cameroun, le Congo, le Ghana, la Guinée-Conakry et le Vietnam. Son objectif est de contribuer à réduire la vulnérabilité des communautés vivant dans les zones forestières et à renforcer leurs capacités de résilience. Lancé en décembre 2019, le projet a été retardé en raison de la pandémie de Covid-19. Le déploiement des volontaires a débuté en avril 2022.

Le programme European Union Aid Volunteer (Volontaires de l’Aide de l’Union Européenne), financé par la Commission Européenne, mobilise des volontaires sur des projets de prévention de crise et en contexte post-crise pour renforcer les capacités de résilience des communautés en proie aux catastrophes.

Un déploiement de volontaires en appui à des initiatives locales

Durant 8 mois, les volontaires sont impliqués dans des initiatives locales, en appui à des organisations de la société civile œuvrant sur le terrain. C’est d’ailleurs cet ancrage territorial qui motive l’équipe des volontaires à mener cette mission, comme le résume l’un d’entre eux, Thibaut: « le projet sera court et les objectifs ambitieux, mais l’intérêt du projet pour les bénéficiaires motive toute l’équipe à relever le challenge ».

Dans ce cadre, l’équipe a dans un premier temps fait un tour d’horizon des potentiels bénéficiaires afin de recueillir les besoins et identifier les synergies possibles. À Pointe-Noire, l’équipe de FV et les volontaires EUAV ont tenu plusieurs séances de travail avec l’association Endangered Species International Congo (ESI Congo) et l’association Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) qui sont les principaux partenaires du projet. À Brazzaville, les volontaires ont pu rencontrer l’ONG Initiative Développement, l’Association des Scouts et Guides du Congo (ASGC), le Comptoir Juridique Junior (CJJ) et le Réseau des Acteurs du Volontariat et de la Solidarité Internationale (RAVSI). Une fois l’état des lieux réalisé, ils ont chacun construit une feuille de route selon les besoins identifiés, leurs compétences et le temps imparti à leur mission.  Leurs actions sur le terrain ont débuté en étroite collaboration avec ces organisations.

Découvrez l’équipe des volontaires EUAV FORESTS au Congo :

  • Sara, Chargée d’appui à la coordination et au diagnostic
  • Thibaut, Chargé de plaidoyer environnement et droits humains
  • Stéphanie, Chargée de renforcement des capacités des OSCs
  • Andrea, Chargé de communication et sensibilisation
  • Louis, Chargé de la capitalisation des pratiques innovantes
  • Corentin, Chargé d’appui à la résilience économique des populations autochtones
  • Amaury, Chargé du développement d’une application mobile d’alerte précoce

De l’expérience professionnelle à la découverte culturelle

Pour la plupart de ces volontaires, cet engagement est une première expérience à l’international et constitue une occasion d’apprendre sur eux-mêmes et de s’adapter à un nouvel environnement. Thibaut souhaite confirmer son « intérêt pour la solidarité internationale » alors que Louis attend « une présence forte sur le terrain » aux côtés des communautés et espère que ses actions se traduiront « par des résultats concrets pendant et après la mission ».

En plus d’être une expérience professionnelle enrichissante, le volontariat promet une véritable immersion culturelle. Andrea voit cette expérience comme « une occasion unique de mieux me connaitre ou évaluer toutes mes capacités par l’immersion dans la culture congolaise, en tant que personne et en tant que citoyen du monde. » tandis qu’Amaury entrevoit une opportunité de s’imprégner « de la culture congolaise afin de comprendre pleinement le pays (…) Le monde est complexe et riche d’histoires et de traditions, de cultures et de modes de vie d’une grande variété. Le volontariat est pour moi une véritable opportunité de découvrir cette richesse en profondeur, de la vivre, de la sentir et de l’apprécier à sa juste valeur.»

Tous semblent prendre plaisir à découvrir la culture congolaise, un mélange d’excitation et d’étonnement. Stéphanie a été marquée par « le contraste entre l’énergie débordante qui se dégage de la ville : les chauffeurs de taxi qui conduisent avec frénésie, le tumulte des marchés immenses et leur multitude d’échoppes… et le calme dont font preuve les Congolais, leur relation au temps tellement plus apaisée que la nôtre en Occident ».

Sara, à son arrivée, a été frappée par la chaleur constante mais surtout la bonne humeur « on ressent comme une envie de bavarder avec tout le monde. Toujours disposés à répondre aux questions, les Congolais sont extrêmement accueillants ».

Corentin, lui, trouve son dépaysement dans la nourriture : « Bananes frites, poissons cuits à l’étouffé, manioc, saka saka, pâte d’arachide, fruits en tous genres… Une promenade dans le marché donne toujours faim ! ».

À la rencontre des partenaires institutionnels

Monsieur Lionel Vignacq, Conseiller de coopération et d’action culturelle et Madame Léa TARDIEU, Chargée de mission société civile et attachée humanitaire de l’Ambassade de France au Congo ont reçu l’équipe de France Volontaires et les volontaires FORESTS pour faire le tour d’horizon des actions de la coopération française au Congo en matière d’environnement et d’appui aux communautés locales, après une présentation des volontaires et de leurs missions.

La gouvernance forestière est l’un des secteurs prioritaires d’intervention de l’Union Européenne au Congo, à cette occasion les volontaires ont été reçu par l’Ambassadeur de l’Union européenne au Congo-Brazzaville, son excellence Monsieur Giacomo Durazzo et son équipe. Les deux parties ont notamment échangé sur les actions de l’UE dans le domaine forestier afin de déceler des synergies communes entre leurs projets.

Madame Séverine Demerre, chargée de projets Forêt, Agriculture, Environnement et ONG à l’Agence Française de Développement (AFD) a reçu l’équipe du projet EUAV FORESTS. L’AFD finance, en République du Congo, une dizaine de projets dans le domaine de l’environnement, qui ont été au cœur des échanges avec les volontaires.

Une rencontre avec le ministère de l’Économie forestière congolais est prévue dans les prochaines semaines.

Nous remercions chaleureusement les partenaires institutionnels et de la société civile pour leur accueil et leur soutien dans ce programme.

Pour suivre le projet