Le mot de Jean-Daniel Balme : Face au Covid-19, restons volontaires et solidaires !

Découvrez l'édito de la Lettr'info d'avril 2020 - numéro spécial Covid-19.

06/04/2020

Continuer à s’engager. Trouver de nouvelles manières d’agir pour poursuivre nos missions solidaires avec les partenaires locaux en lien avec cette situation inédite et complexe. Et surtout assurer les conditions de sécurité maximales pour nos volontaires, français et internationaux, et réduire les risques pour le secteur du volontariat. Voici ce qui nous anime en ces temps troubles.

France Volontaires assure bien évidemment une continuité de service. Les équipes de France Volontaires, en métropole, en outre-mer et dans les pays partenaires restent mobilisées mais recourent au travail à domicile. Les Espaces Volontariats sont fermés mais les équipes internationales sont totalement mobilisées auprès des volontaires et des partenaires.

France Volontaires a installé une cellule de crise qui est à pied d’œuvre à la fois en lien avec la task-force du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, les postes diplomatiques, les volontaires, ses associations membres et ses représentations nationales afin de gérer au mieux les différentes situations. Des réunions régionales spécifiques sont organisées à distance avec les autorités françaises, les acteurs du volontariat et les responsables des bureaux pays de France Volontaires en Afrique, Asie-Pacifique, Amérique latine-Caraïbes, pour échanger des informations sur l’évolution de la situation sécuritaire et sanitaire, discuter de cas spécifiques et des bonnes pratiques à adopter.

Vous le savez, les affectations de volontaires (tous statuts) et les démarrages de missions sont reportés depuis mi-mars. France Volontaires appelle les volontaires actuellement en mission, quel que soit l’endroit où ils se trouvent, à appliquer rigoureusement les gestes barrières. Nous dialoguons aussi avec nos partenaires locaux afin qu’ils puissent proposer aux volontaires des adaptations compatibles avec les mesures de prévention préconisées par les autorités sanitaires de leurs pays. Les contrats des volontaires déjà affectés auprès des partenaires continuent à courir. Leurs indemnités sont bien versées et leur protection sociale assurée.

Nous avons conscience de l’impact psychologique sur les volontaires qui, éloignés de leurs proches, peuvent vivre des moments difficiles. Nous veillons à ce que personne ne se trouve en grande difficulté en maintenant les contacts et en redoublant d’attention et d’écoute pour gérer cas individuels et collectifs.

Confinés dans leur foyer, se sentant bien souvent impuissants, un grand nombre de citoyennes et de citoyens manifestent leur envie de jouer un rôle pour limiter la pandémie. Les initiatives solidaires se multiplient peu à peu et de nouvelles formes d’engagement émergent. France Volontaires liste ici quelques pistes pour rester volontaire et solidaire face au Covid-19 en France et en lien avec l’international.

Parallèlement au temps de l’urgence se prépare déjà le temps de l’état des lieux sur les impacts de cette crise sur notre activité de volontariat, et les pistes de solutions à explorer pour s’adapter à ces défis. France Volontaires a déjà engagé un dialogue sur ce sujet avec les autorités et ses membres et en appelle à toutes les bonnes volontés pour rejoindre cet élan et continuer ainsi à faire vivre l’esprit d’échange et de solidarité qui anime tous les acteurs du volontariat. Quoi qu’il en soit, l’envie d’engagement et la reconnaissance de son utilité sortiront renforcées des épreuves que nous traversons en ce moment. On ne pourra repenser les solidarités sans faire de l’engagement citoyen une pierre angulaire de la réflexion à mener.

Jean-Daniel Balme
Délégué général de France Volontaires