Les volontaires mobilisés pour l’action pour le climat

A l’occasion de la rencontre annuelle du Forum international pour le volontariat dans le développement (Forum), le plus important réseau mondial d'organisations de coopération volontaire internationale (IVCO), dont France Volontaires est un membre actif, la plateforme met en lumière la mobilisation des volontaires dans le cadre de l’action pour le climat.

26/10/2020

Communiqué

Renforcer le rôle de l’engagement citoyen dans la réponse à l’urgence climatique

Face au changement climatique, qui affecte les activités et les vies humaines, la biodiversité et les ressources naturelles, l’adaptation de notre territoire et de la planète reste un enjeu majeur qui appelle une mobilisation nationale et internationale. Le volontariat international est un puissant levier d’action permettant de renforcer le pouvoir d’agir des citoyens en réponse aux enjeux climatiques et de développement durable. De nombreuses actions, des collectifs divers existent déjà, mais il devient urgent d’accélérer et d’amplifier le nombre de collaborations entre acteurs et de renforcer les articulations entre les initiatives existantes, en jouant sur la complémentarité des approches. Et il reste encore à faire en sorte que l’engagement citoyen pèse davantage dans la réponse à l’urgence climatique et sanitaire.

France Volontaires crée des passerelles entre politiques climatiques et politiques jeunesses afin d’amplifier l’impact des actions entreprises. Les volontaires locaux, nationaux et internationaux ainsi mobilisés sont des facilitateurs de dialogue. Ils contribuent à amplifier et à diffuser les innovations et les solutions locales dans différents domaines pour la résilience des communautés et des écosystèmes vulnérables.

En 2019, 126 volontaires français de solidarité internationale se sont engagés dans des missions en lien direct avec l’environnement, ce qui représentait 6 % des missions.

Un rendez-vous international conjuguant volontariat et problématiques climatiques

La conférence annuelle de Forum, IVCO 2020 , qui a lieu du 26 au 28 octobre à distance, a vocation, pour cette édition, à interroger et à améliorer l’action des volontaires dans le monde entier pour répondre aux enjeux des changements climatiques. A l’issue de cette rencontre, le réseau prévoit de produire des orientations et des critères pour améliorer l’efficience des actions menées par les organisations et les volontaires.

Si vous souhaitez vous inscrire, voici le lien. NB : La participation à la conférence est payante.

Les volontaires engagés pour le climat – quelques projets emblématiques :

Des projets coordonnés par France Volontaires 

EU Aid Volunteers Forests est un projet piloté par France Volontaires, en collaboration avec ESI LABS!, le SRD (Vietnam) et les antennes nationales de France Volontaires au Congo, en Guinée, au Ghana, au Cameroun et au Vietnam. Il vise à la préservation des écosystèmes forestiers et à réduire la vulnérabilité des populations locales dans ces cinq pays. Lancé en décembre 2019, le projet sera mis en œuvre jusqu’en décembre 2021.

Autre projet coordonné par France Volontaires : le projet TERO – Territoires engagés pour la résilience des oasis visait à renforcer la résilience des communautés oasiennes du Maroc, de la Mauritanie et de la Tunisie, face aux risques liés au changement climatique et grâce à l’implication des jeunes volontaires locaux. Clôturé début 2020, le projet a permis à des organisations environnementales, très engagées dans trois territoires oasiens, de renforcer leur capacité à mobiliser et accompagner un plus grand nombre de jeunes volontaires locaux, nationaux et internationaux. Le partenariat, composé de France Volontaires, de 3 associations oasiennes, l’AOFEP (Maroc), Tenmyia (Mauritanie) et l’ASOC (Tunisie), ainsi que du CARI et de FOCSIV (Italie), a mené pendant 2 ans des actions de formation, des campagnes et un campus transnational, mobilisant des volontaires de tous les pays concernés, afin d’outiller les communautés en prévention des risques climatiques. 

Histoires Internationales dans la Région Centre-Val de Loire :

Dans le cadre de sa politique de coopération internationale, la Région Centre-Val de Loire, en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement et Centraider et avec le soutien du ministère des Affaires étrangères français, a lancé un projet d’expérimentation d’échange de volontaires en service civique international. Parmi les 17 missions proposées, plusieurs avaient pour objectif la mise en place d’actions d’éducation à l’environnement ou aux écogestes à destination des citoyen.ne.s jeunes et moins jeunes de la Région Centre-Val de Loire :

  • Dans le cadre de la coopération entre Bourges et Diourbel (Sénégal), deux volontaires ont été accueillis dans les services de la mairie de Bourges : Moussa au service des eaux pour accompagner les particuliers dans une consommation plus économe de la ressource en eau et Fatou pour travailler avec les habitants sur la préservation des marais de Bourges. Cet échange s’inscrit d’ailleurs dans le cadre d’un projet plus large entre Bourges et Diourbel sur la valorisation commune de leurs marais dans une démarche respectueuse de l’environnement, également soutenu par la Région Centre-Val de Loire ;
  • Aya, originaire de Fès-Meknès (Maroc) région partenaire de la Région Centre-Val de Loire, a effectué sa mission au sein de la Ressourcerie AAA à Orléans. Elle participait à la collecte, au tri et à la revalorisation des déchets en objets réutilisables au quotidien. Aya était également Ambassadrice de la Mission Energie, afin de sensibiliser les publics scolaires aux économies d’énergie.

En savoir plus sur le site d’Histoires Internationales

Génération Climat – Fondation pour la Nature et l’Homme

Sensibiliser les jeunes aux enjeux du changement climatique et aux inégalités qui en découlent, les inciter à devenir des acteurs de la solidarité et les accompagner dans la définition et la mise en œuvre de projets en France ou à l’international, tels sont les objectifs du programme Génération Climat. Conçu par la Fondation pour la Nature et l’Homme (créée par Nicolas Hulot) et le Forum des Organisations de Solidarité Internationale Issues des Migrations (FORIM), et avec l’appui de France Volontaires et de l’IFAC, « Génération Climat » s’adresse aux jeunes de 15-35 ans, notamment ceux issus des migrations.

Sur le web et sur le terrain, de nombreux outils et des activités variées leur sont proposés. De la réflexion à l’action, tout est mis en œuvre pour susciter l’envie d’agir et favoriser la réalisation des initiatives contre le changement climatique.

Site de Génération Climat

Témoignages de volontaires

Avec YMCA Togo, un potager participatif pour la jeunesse africaine de Sokodé

Louise-Eline est une volontaire engagée auprès des YMCA Togo. Sa mission consiste à sensibiliser les jeunes à l’écocitoyenneté et à l’environnement. Elle a monté le projet de créer un jardin potager, éco respectueux de l’environnement afin d’initier les jeunes à la bio agriculture et à l’autosuffisance alimentaire. Les manques alimentaires sont frappants dans ce pays et pourtant les richesses alimentaires ne manquent pas. Elle a donc sollicité l’Alliance nationale pour l’aider à financer son projet qui a pour objectifs de responsabiliser les jeunes, les sensibiliser, les former.

Et des nouvelles fraiches sont récemment arrivées : « Avec les jeunes du centre, nous avons décoré la clôture du jardin et effectué un panneau avec de la peinture, permettant de signaler la création du projet du jardin aux habitants alentours. Maintenant que les plants de légumes ont commencé à pousser, les jeunes ont mis de l’engrais naturel (fumier de poule et de chèvre) aux pieds des plants pour que ces derniers se développent mieux ! Ici, les enfants ont pris conscience que contrairement à l’engrais chimique qu’ils ont l’habitude d’utiliser, l’engrais naturel comme le fumier, effectue le même effet et est beaucoup moins nuisible à l’environnement ». 

Voir la vidéo réalisée par Louise-Eline.

La pêche durable au Congo, projet solidaire de Morgane (DCC)

Arrivée en République du Congo auprès de l’ONG Renatura, Morgane, volontaire de solidarité internationale avec la DCC, s’y investie comme « Coordinatrice du programme pêche durable ». Dans le cadre de sa mission, elle soutient une équipe de 5 personnes, luttant par le biais de patrouilles de surveillance contre la pêche industrielle illégale. L’ONG de droit congolais vise notamment à protéger les tortues marines et leur habitat ainsi que les ressources halieutiques de la région.

« La situation est préoccupante et les pêcheurs témoignent de la raréfaction de la ressource.  Les enfants et les adultes de ces villages sont sensibilisés aux menaces qui pèsent sur les tortues marines et l’Océan mais aussi sur le rôle qu’ils peuvent jouer dans leur protection. C’est pour cela que l’association a un volet Education et Sensibilisation qui permet de pérenniser nos actions dans le temps en stimulant une réflexion et un changement dans le comportement des citoyens congolais.

Lorsque l’on voit les conséquences de l’exploitation incontrôlée de ces ressources, on ne peut que comprendre la fragilité de l’écosystème auquel nous appartenons et l’interdépendance de ses éléments. Les défis ne cessent de se décupler et cela m’encourage à continuer de me battre pour les droits les plus fondamentaux des communautés. »

Lire le témoignage de Morgane sur le site de la DCC

De La Réunion à la Commission de l’Océan Indien (COI) à Maurice

Annaëlle, volontaire de solidarité internationale, a été chargée de mission environnement et changement climatique à la Commission de l’Océan Indien (COI) à Maurice, de 2016 à 2019. Annaëlle a notamment travaillé à l’accréditation de la COI au Fonds Vert pour le climat (FVC). Elle expliquait alors : « Mon objectif est d’accréditer la Commission de l’océan Indien au Fonds vert pour le climat afin que la région bénéficie d’une nouvelle source de financement pour ses projets visant à combattre les effets des changements climatiques. À l’heure actuelle, un premier grand pas a été fait : la COI a accédé au programme de préparation (Readiness programme) qui lui permet de bénéficier du soutien financier du Fonds vert dans le cadre de son processus d’accréditation et je m’occupe des activités de ce programme. Je participe aussi à la mise en place d’un portail régional relatif au changement climatique dans la région qui sera bientôt en ligne. ». Depuis, cet objectif a été atteint et l’accréditation obtenue. Et Annaëlle est désormais employée par la COI.

Lire son témoignage sur Réunionnais du Monde (Janvier 2019)

Au Nicaragua, Alexis (La Guilde) participe à un projet d’adaptation au changement climatique

L’association blueEnergy œuvre pour la résilience des communautés de la côte Caraïbes du Nicaragua : accès à l’eau et à l’hygiène, accès aux énergies propres et sécurité alimentaire doivent être améliorés grâce à l’agroécologie et la mise en œuvre de projets intégraux d’adaptation au changement climatique. Deux volontaires de solidarité internationale de La Guilde, Alexis et Helena, ont contribué à ce projet de 2019 à 2020. Alexis témoigne : « Je suis en charge de relancer le programme « Energies renouvelables ». Je dimensionne, conçois, construis et assure la maintenance des installations solaires en projet ou déjà installées. Un autre axe important est la création d’un parcours de formation pour permettre à des employés locaux de prendre le relai, pour que ce programme dépende moins des volontaires étrangers. »

Lire son témoignage sur le site de La Guilde

A lire aussi sur notre site :

A propos de France Volontaires :

France Volontaires est la plateforme française des volontariats internationaux d’échange et de solidarité. Opérateur du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, elle réunit l’Etat, des collectivités territoriales et des associations autour d’une mission d’intérêt général : le développement et la promotion des engagements volontaires et solidaires à l’international. Elle est présente dans 23 pays avec son réseau des Espaces Volontariats, en Afrique, en Amérique latine et aux Caraïbes, et en Asie.

Contact : service.communication@france-volontaires.org