LETTR'INFO - L'édito de février 2022 : Un nouveau COP entre France Volontaires et l’Etat, cadre ambitieux pour le développement du volontariat international d’échange et de solidarité

Découvrez l'édito de la Lettr'info de février 2022.

10/02/2022

Le 4 février dernier, c’est au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, rue de la Convention à Paris, qu’a été signé par Jacques Godfrain, ancien ministre et président de France Volontaires, et Michel Miraillet, directeur général de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) le nouveau contrat d’objectifs et de performance (COP) qui lie l’opérateur France Volontaires à son ministère de tutelle.

Ce COP vient confirmer les ambitions du ministère pour France Volontaires, qui doit devenir le moteur de la relance du volontariat international d’échange et de solidarité. Il donne à France Volontaires le cadre d’actions pour faire face aux nombreux défis qui l’attendent et qui sont autant d’opportunités pour le VIES et pour un monde d’engagement plus solidaire. Notre plateforme a la capacité collective, grâce à ses membres et partenaires, à relever ces défis et à inscrire son action, son projet et ses convictions au niveau de reconnaissance et d’efficacité qu’ils méritent. Ainsi seront créées les conditions pour que le volontariat, sous toutes ses formes, dans toute sa diversité, sur tous les territoires, puisse se développer encore et permettre la mise en œuvre de nombreux projets concrets, utiles, partenariaux et réciproques, ouverts à tous.

J’ai pu le constater récemment lors d’un déplacement en Equateur puis au Pérou, visite destinée à renforcer la coopération entre acteurs nationaux et français du volontariat international. Parmi les temps forts de cette visite : le séminaire international « EnLAzando – Ensemble pour le volontariat en Amérique latine » , dans le cadre du projet du même nom porté par France Volontaires, a réuni plus de 900 participants en ligne.  En Équateur, un accord gouvernemental inédit de coopération a été signé en présence de France Volontaires entre les ministères des Affaires étrangères français et équatorien, qui reconnaît le volontariat comme un des instruments de la politique de coopération entre l’Équateur et la France. En parallèle, a été signé avec l’ambassadeur de France Frédéric Desagneaux, et Sebastián Palacios, ministre des Sports, un mémorandum de coopération pour promouvoir la pratique de l’activité sportive comme mécanisme de participation citoyenne, d’inclusion, de santé et de bien-être. Avec en toile de fond la volonté de promouvoir des actions communes notamment dans le cadre des JO 2024 à Paris.

Enfin, le déplacement au Pérou a été riche en rencontres avec les acteurs de la coopération française et avec les autorités et organisations péruviennes telles que le ministère de Relations Extérieures, le Projet Spécial Bicentenaire rattaché au ministère de la Culture, la Municipalité de Lima ou le programme de volontariat des Nations Unies.

A noter également les visites, toujours marquantes, sur le terrain de volontaires engagés dans des missions à fort impact, notamment le projet “Manchay Verde” porté par notre organisation membre Fidesco, et le projet « Mano a Mano », porté par une ancienne volontaire de la DCC auquel participent de nombreuses structures membres ou partenaires, comme La Guilde, le SCD, Handicap International, Planète Urgence, l’ADICE…

Autre zone géographique, mais constat proche sur la place du volontariat international et son potentiel de développement : le Forum des Mondes Méditerranéens à Marseille a donné à France Volontaires l’occasion de mettre en avant la mobilité citoyenne et l’engagement volontaire dans l’espace méditerranéen. Lors de son allocution introductive, Emmanuel Macron a insisté sur la nécessité de soutenir les échanges dans l’espace méditerranéen afin d’entretenir une dynamique bénéfique pour tous et toutes. Il a notamment indiqué que les volontaires, avec d’autres acteurs de la société civile, font partie de « celles et ceux que peuvent changer notre méditerranée et construire cet avenir ».

Enfin, je partage avec vous l’appel à projets lancé par Engagé·e·s et Déterminé·e·s, en partenariat avec Solidarité Laïque et France Volontaires, autour de la 13e édition du PIEED, le Prix des Initiatives Engagées et Déterminées. Le PIEED permet aux associations jeunes de créer des outils originaux, ludiques et interactifs en lien avec l’ECSI pour diffuser autour d’elles leurs propositions pour un monde plus juste et responsable. Pour candidater, c’est ici.

Yann Delaunay
Délégué général