LETTR'INFO - L'édito de mars 2022 : Volontaires et engagés pour les droits des femmes

Découvrez l'édito de la Lettr'info de mars 2022.

08/03/2022

En cette journée internationale des droits des femmes, la parole est aux volontaires impliqués en faveur de l’égalité entre les sexes. Camille, volontaire de la DCC, favorise la reconstruction et l’épanouissement des jeunes filles au Sénégal, Clément, volontaire de La Guilde, participe à une éducation de qualité et gratuite pour les jeunes filles au Cambodge, et Marion, volontaire de France Volontaires, contribue à la formation et à l’autonomisation financière des femmes en Côte d’Ivoire. Ces volontaires et d’autres encore partagent avec nous leur expérience de volontariat et relatent leur contribution aux droits des femmes.

Nous le rappelons régulièrement, le volontariat international d’échange et de solidarité (VIES) offre également une réponse puissante et transversale aux défis de l’internationalisation des territoires de France métropolitaine et d’Outre-mer, en agissant tant sur les individus, particulièrement les jeunes, que sur l’action internationale des collectivités territoriales.

France Volontaires a publié un appel à manifestation d’intérêt, construit avec la Délégation à l’action extérieure des collectivités territoriales (DAECT) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, en lien avec l’Agence du Service civique, Régions de France, l’Assemblée des Départements de France, l’Association des Maires de France et CUF, afin d’identifier les collectivités territoriales désireuses de s’engager dans le programme Territoires Volontaires qui prévoit à travers un dispositif « clés en mains » d’accompagner la mobilisation de volontaires internationaux dans le cadre du service civique et/ou du volontariat de solidarité internationale, y compris en réciprocité. Les collectivités territoriales ou les groupements de collectivités territoriales de tous échelons et de toutes tailles sont encouragées à manifester leur intérêt d’ici le 30 mars.

Ces futurs engagements seront autant d’atouts pour les volontaires qui seront retenus. Il est fondamental de leur permettre de pleinement mesurer les acquis de leurs expériences et la diversité des compétences développées lors de leur mission, afin qu’ils aient la capacité de les mobiliser dans le cadre de leurs projets d’avenir. C’est pour répondre à cet objectif que l’Agence du Service Civique met à leur disposition des outils élaborés pour les orienter et les aider à structurer leur réflexion : un livret d’accompagnement enrichi et un espace dédié sur la plateforme Diagoriente.

Enfin, dans le cadre de la 8e édition du projet WECCEE, porté par l’association Cool’eurs du Monde, 9 volontaires français viennent tout juste d’arriver au Sénégal. Il s’agit d’un projet de volontariat international selon le principe de réciprocité, qui s’appuie sur le dispositif du Service Civique pour permettre aux jeunes, français comme sénégalais, de s’engager à l’international. Le projet est axé sur le principe de binômes pour accentuer l’aspect d’interculturalité. En janvier, 11 jeunes sénégalais avaient été recrutés pour effectuer une mission de Service Civique en France. Bonne mission à cette nouvelle vague de « binômes » de volontaires, exemplaire de la dynamique partenariale et réciproque qui caractérise le volontariat !

Yann Delaunay, 
Délégué général de France Volontaires