Participation de l'Espace Volontariats Sénégal à la Journée internationale des droits des femmes

de gauche à droite : Safiatou Diallo, Aminata Violette THIAM, et Sophie Ndiaye SY – 08/03/22

A l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits des femmes, l’association Littérature, Jeunesse et Leadership Féminin (LJLF) et l’écrivaine Mariama Nianthio Ndiaye Sy en partenariat avec France Volontaires, ont organisé un atelier d’échanges dans la matinée du 8 mars 2022.

22/03/2022

Cet événement était placé sous le thème : l’importance de l’engagement citoyen de la jeunesse notamment des jeunes filles, quelle contribution sur le plan économique, social et sanitaire ?

Participants :

L’activité a mobilisé une cinquantaine de personnes notamment : des autorités sénégalaises (Préfet de Dakar, du directeur du musée des civilisations noires, ministre conseiller), de journalistes, d’étudiants et élèves, d’une future volontaire internationale sénégalaise, ainsi que de représentants d’associations.

Programme de la journée

Après l’accueil des participants, la cérémonie officielle, présidée par le Préfet de Dakar a débuté avec le rappel du contexte de la célébration de la Journée Internationale des Droits des Femmes et la présentation de France Volontaires ainsi que des missions de l’Espace Volontariats du Sénégal.

La parole aux engagées

Afin de permettre aux jeunes filles d’avoir des exemples concrets de parcours de femmes engagées, France Volontaires a invité 3 volontaires engagées. Il s’agit de mesdames :

  • Sophie Ndiaye SY, secrétaire Générale du Conseil National de la Jeunesse du Sénégal et membre du Mouvement des Pionniers du Sénégal ;

    Par son discours, elle a mis en avant l’importance de l’engagement des femmes dès leur jeune âge, à travers leur participation dans les associations de quartiers. Elle a ainsi lancé un message fort à toutes ses jeunes filles qui constituent pour elle, le socle de l’avenir de tout un pays en émergence. Selon, elle pour une meilleure participation des filles et femmes aux affaires de la cité, il faudrait revoir certaines pratiques. Par exemple, elle soulève que les horaires de réunion pour le renouvellement des instances associatives se déroulent à des heures tardives, ce qui peut être une contrainte pour les femmes, au regard de leur sécurité.

  • Safiatou DIALLO, future volontaire de service civique en France auprès de l’association ADOS à Valence ;

    Elle est revenue sur son expérience de deux années avec le dispositif sénégalais de service civique dans le domaine l’agriculture dans la région de Tambacounda. C’est grâce à cette mission qu’elle a pu développer des compétences techniques dans l’agriculture. Elle invite donc les jeunes filles à s’engager au service de leur communauté car il s’agit d’un acte noble et riche.

  • Aminata Violette THIAM, permanente nationale des Éclaireuses et Éclaireurs du Sénégal

    Elle est revenue sur les discriminations toujours observables dans le cadre du travail entre l’homme et la femme. Elle a également évoqué son parcours de volontaire engagée depuis la petite enfance. 

Clôture de l’activité

L’activité s’est poursuivie par la présentation du livre « Au nom de la femme » de Mariama Nianthio Ndiaye Sy, écrivaine et présidente de l’association LJLF. Une séance de dédicaces s’en est suivie.

L’ouvrage retrace les maux de la société vécus par les femmes tels que le cancer, les abus sexuels, les violences conjugales… En abordant ces thèmes, l’auteure compte sensibiliser la population sur ces problématiques et ainsi contribuer au respect des droits des femmes.